Les épinards ; une culture facile, et riche en fer

Photo : Pxhere.com

-Manges tes épinards, tu seras fort comme Popeye ! Telle est la formule employée par bien des parents lorsqu’un enfant tire la gueule devant une assiette d’épinards. Ce légume-feuille pourtant délicieux, notamment en salade, de par son aspect peu appétissant, n’est pas très populaire chez les jeunes. Les épinards en barquettes congelés du super marché, infâmes, et insipides ont beaucoup contribué à m’en dégoûter lorsque j’étais enfant. J’ai redécouvert plus tard ce légume en maraîchage, et sous son aspect frais, c’est tout autre chose, un délice. Sa culture facile, et sa productivité m’encourage à le cultiver au printemps, et en automne. Il en existe des variétés nombreuses, qui diffèrent par leur aspect botanique, leur saveur, et leur période de plantation. Du semis à la récolte, Autonomie Jardin vous donne le mode d’emploi pour réussir la culture de ces feuilles très nutritives.

1 – Cultivable toute l’année

L’épinard (Spinacia oleracea) est une plante annuelle de la famille des chénopodes. Il est de croissance rapide, raison pour laquelle il est facile de lui trouver un emplacement au jardin. Diurétique, on l’appelle parfois « balai de l’estomac », mais également « herbe de Perse » en référence à ses origines Iraniennes. 

Ce légume se réduit énormément à la cuisson, il faut donc en prévoir de nombreux pieds, ce qui peut faire renoncer les jardiniers ne disposant que de peu de surface. Heureusement, la plante est très productive, et les jeunes feuilles peuvent se consommer crues, en salade. Il est donc possible d’en cultiver dans de petits jardins. Les épinards se cultivent toute l’année, à condition de bien choisir la variété adaptée à la saison.

Il existe 2 types d’épinards : les épinards à graines pointues (Spinacia oleracea spinosa) et les épinards à graines rondes (Spinacia oleracea inermes).Les épinards à graines pointues ont une croissance très rapide et conviennent très bien aux cultures précoces, entre septembre et juin. Les épinards à graines rondes ont une croissance un peu moins hâtive et sont mieux adaptés aux mois d’été. Durant la période estivale, on préférera un spot de culture mi-ombragé qui leur conviendra mieux.

Il existe d’autres variétés, comme la tétragone (Tetragonia expansa) et l’épinard-oseille mais ils font partie de familles totalement différentes et ont également un autre goût. Le chénopode sauvage, est également comestible, et délicieux.

L’épinard est également un excellent engrais vert. Dans ce cas, il faut le semer de manière dense. En plus de couvrir la terre du potager en hiver, ses racines sécrètent des substances bénéfiques aux autres végétaux.

Image : Wikipedia.org

Nom commun : Épinard, Herbe de Perse, Balai de l’estomac

Nom latin : Spinacia Oleracea spinosa et Spinacia Oleracea inermes

Famille : Chénopodiacées

Origine : Iran

Type de végétation :

Légume-feuille annuel ou bisannuel. Il est très rustique et peut résister à des températures allant jusqu’à -10°C.

Type de feuillage :

Feuilles larges, épaisses, charnues, en forme de fer de lance et vertes sombre.

Mode de multiplication : Semis en place.

Qualité du sol : Frais, humifère, consistant et drainé.

Il n’apprécie pas les terres trop sableuses ou argileuses.

Exposition : Soleil à mi-ombre

L’exposition à mi-ombre convient parfaitement aux récoltes d’été et l’exposition ensoleillée pour les récoltes d’hiver.

Hauteur : 30 cm avec une croissance rapide.

Espacement : Lignes distantes de 20 à 30cm.

Éclaircissage après la levée à raison d’un plant tous les 10 à 15 cm.

Profondeur de plantation :

2 à 3 cm de recouvrement du semis avec une terre affinée.

Parasites :Mouche de la betterave, limace, noctuelle et puceron.

Maladies : Fonte des semis et mildiou.

L’excès d’humidité est donc sa principale faiblesse.

Association/Plantes compagnes : Ail, asperge, aubergine, brocoli, camomille, carotte, céleri, chou, chou de Bruxelles, chou-fleur, concombre, fève, fraisier, haricot, maïs, melon, navet, oignon, poireau, pois, radis, souci.

2 – Les semis

L’épinard semé au mois de mars, monte en graines en mai/juin pour donner des semences en juillet/août. Il est donc très facile d’en récolter soi-même les semences. Il suffit de laisser un ou deux plants monter en graines et de récolter les semences au mois d’août pour les semer l’année suivante. Les épinards apprécient les longues journées et ne montent en graines que lorsque les journées font plus de 15 h, les variétés d’été ont même besoin de plus d’heures d’ensoleillement. C’est pour cette raison que l’on conseille de semer les variétés précoces au début de l’année pour éviter cette montée en graines. Les épinards semés en automne ne montent généralement pas en graines car les journées sont alors trop courtes.

Semis d’épinards
Photo : Pixabay.com

Semez à la volée ou en rangs :

Les épinards peuvent êtres semés à la volée ou en rangs. Avant de pratiquer un semis à la volée, il faut bien décompacter, puis aplanir le sol. Les semences seront ensuite semées de façon régulière et légèrement incorporées dans la terre. L’écartement entre les semis n’a pas grande importance car les plants les plus vigoureux prendront le dessus sur les autres. L’avantage du semis à la volée, c’est que le rendement est plus important qu’avec les semis effectués en rangs. En effet, si vous semez en rang, il faut respecter un écartement de 5 à 7 cm entre les rangs et de 2 à 3 cm entre les plants. Arrosez de façon régulière jusqu’à la levée des semis, la plante demande ensuite des arrosages moins fréquents.

Épinards plantés en rang
Photo : Pixabay.com

3 – La culture, et la récolte

Pour réussir votre culture d’épinards tout au long de l’année, il est très important de choisir des variétés adaptées à la période de culture.

Culture très hâtive

Cette culture concerne la période qui va de fin décembre à fin janvier. On choisira de préférence les variétés à graines pointues.  Il faut alors semer dense afin que les plantes poussent serrées les unes contre les autres afin de hâter les récoltes. Les récoltes se feront en mars et en avril, en fonction de la météo. Les semis s’effectueront dans des sols légers, dans un emplacement ensoleillé et à l’abri des intempéries. N’hésitez pas à les couvrir d’un voile de protection. C’est également à cette époque de l’année que vous pourrez semer les épinards sous serre.

Culture hâtive

Le semis se fait en février et la récolte en avril. Semez également des variétés à graines pointues. Il faut semer moins dense qu’en culture très hâtive.

Culture de printemps

La culture de printemps a lieu de début mars à fin avril. Évitez de semer les variétés à graines pointues car elles sont sensibles au mildiou de l’épinard qui se développe lorsque les températures augmentent. Il faudra donc se tourner vers des variétés à graines rondes ou la tétragone.

Photo : Pixinio.com

Culture d’été

De fin avril à fin juillet. Ici aussi on sèmera les variétés à graines rondes adaptées à des températures plus chaudes. Leur croissance étant un peu plus lente, les semis seront moins denses. Vous pouvez aussi opter pour la tétragone.

Culture d’automne

Cette période s’étend du mois d’août à mi-septembre. On évitera d’utiliser les variétés semées au printemps car les jours raccourcissent en automne. Vérifiez bien sur les sachets que la variété choisie soit adaptée aux semis d’automne. La variété Securo A+B, est à ce titre une variété intéressante car résistante au mildiou de l’épinard.

Culture d’hiver

Les semis s’effectueront mi-septembre. Il faudra choisir des variétés développant des racines puissantes comme le Géant d’hiver . Ses racines profondes lui permettront de résister aux hivers longs et humides.

Épinard « géant d’hiver »
Photo : Kokopelli-semences.fr

La récolte

N’attendez pas trop longtemps avant de récolter !

Les épinards se récoltent 35 à 45 jours après les semis.  Passé ce délai, les plants vont monter en graines. A éviter, sauf si vous souhaitez récupérer les graines pour l’année suivante.

Le moment de la récolte dépend de la saison (les épinards poussent moins vit lorsqu’il fait frais) et de la taille des feuilles que vous souhaitez.

Il existe 2 façons de récolter les épinards. La première consiste à récolter uniquement les feuilles extérieures toutes les 2 semaines. Il est conseillé de les couper à l’aide d’un sécateur bien affûté, plutôt que de les arracher au risque d’abîmer les racines ou d’arracher la plante.

L’autre méthode consiste à couper la plante presque jusqu’à la base à l’aide d’un petit couteau bien aiguisé. Cette méthode permettra à vos plants d’épinards de repousser rapidement, 3 ou 4 fois. Les épinards semés au printemps peuvent être coupés plus souvent que les épinards semés en été.

4 – Le point sur l’arrosage

Le sol doit être drainant mais pas trop. Il faut que la terre reste suffisamment humide. Les épinards n’apprécient ni les sols saturés en eau ni les sols qui s’assèchent complètement. Il faudra donc veiller à arroser régulièrement dans le cas d’un sol drainant. Dans les sols argileux, il peut être opportun de cultiver sur buttes additionnées d’une terre plus légère.

Enfin, petit conseil, arrosez vos épinards juste avant la récolte, leurs feuilles resteront ainsi fraîches plus longtemps.

Merci à Mme ITALIANO pour son aimable participation à mon blog, ainsi que l’attention portée à mon travail.

Ben MASON

Publié par aj83250

Jardinier autonome, coach, et formateur en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :