DÉCOUVREZ CHAQUE MOIS UN REMÈDE VÉGÉTAL

L’ALOE VERA

Une incontournable en dermatologie

Cette plante grasse esthétique par ces lignes exotiques, et sa remarquable floraison jaune, est également utilisée depuis 6 000 ans, aussi bien en phytothérapie qu’en dermatologie ou en cosmétologie. Des études cliniques reconnues ont de nos jours démontré l’efficacité de ses propriétés médicinales dans le traitement de certaines affections de la peau, de troubles gastro-intestinaux et constitue aussi un excellent antioxydant pour lutter contre le vieillissement cellulaire. Autonomie Jardin vous transmet tous les conseils essentiels pour bien la cultiver, et savoir l’utiliser.

1 – Description botanique

L’Aloé Vera est une plante grasse de la famille des Aloeaceae, aux feuilles persistantes, aux racines peu profondes, poussant en touffes et même en colonies, puisqu’elle produit de nombreux rejets à sa base. La base de l’Aloé est ligneuse, et courte (jusqu’à 50 cm de haut). Elle porte à l’extrémité des feuilles alternes, enchâssées les unes dans les autres (pour les jeunes plantes), puis qui se développent en rosette en vieillissant.

Gravure botanique de l’Aloé Vera
Illustration: Informations-documents.com

La feuille grasse est érigée, vert pâle à glauque (souvent tachetée de blanc), de forme linéaire en épée, se rétrécissant régulièrement de la base à son extrémité. Le contour de la feuille est dentée, avec des épines souples : pâles, écartées de 1 à1,5 cm.

Feuilles de l’Aloé Vera
Photo : Pixabay.com

L’inflorescence terminale présente un racème cylindrique, érigé, de 100–150 cm de haut, qui supporte des fleurs jaunes linéaires et oblongues. La floraison se produit au printemps, et en fin d’automne.

2 – Soins et entretien

Comme toutes les plantes succulentes, l’Aloé appréciera une exposition chaude, et ensoleillée, dans une pièce très lumineuse ou une véranda si vous souhaitez la cultiver à l’intérieur. Si le climat de votre région le permet(zone littorale peu soumise au gel), l’idéal est alors de la cultiver au jardin. Soit plantée en pleine terre si votre sol est bien drainant, ou en pot dans un mélange de terreau de compostage, et de sable de rivière(1l de sable pour 2l de terreau). On prendra alors soin de placer des graviers, ou cailloux au fond du bac pour assurer un drainage optimal. Soucoupes et cache-pot sont à proscrire, ou alors veillez scrupuleusement à ne pas laisser d’eau au fond de ceux-ci après l’arrosage.

Une bonne ventilation est par ailleurs importante pour que la terre puisse ressuyer rapidement. En intérieur, condition ou la plante reçoit moins de soleil, et n’est pas exposée au vent, on limitera donc les arrosages au minimum. Le substrat doit pouvoir sécher complètement avant d’être à nouveau arrosé.

L’Aloé peut être multipliée par division de souche, ou par semis.

Aloé Vera
Photo : Wikipedia.org

3 – Vertus médicinales et utilisation

Connus depuis la haute antiquité, les propriétés thérapeutiques de l’Aloé Vera sont multiples, et aujourd’hui confirmées par des études laborantines.

D’autres espèces d’Aloés ont également un fort potentiel médicinal, notamment l’Aloé Ferox, et l’Aloé Arborescens.

Voici les indications médicinales, et les posologies ;

A/ Utilisation interne

-Effets hypoglycémiant (baisse du taux de glycémie dans le sang) et

hypocholestérolémiant (baisse des lipides) : gestion du diabète 2 et de l’hypercholestérolémie.

-Troubles gastro-intestinaux : constipation ponctuelle, flatulences.

-Effet antioxydant : agit contre le vieillissement cellulaire.

-Autres : indiquée dans la lutte contre la fatigue chronique, la candidose et la parodontite. Son gel minimise les risques d’infection et comporte des propriétés nutritionnelles supérieures. Favorise le système immunitaire en usage interne.

B/ Utilisation externe

-Soulage de nombreuses affections de la peau : acné, eczéma, psoriasis, brûlures, furoncles, zona, et démangeaisons. Le gel d’Aloé Vera favorisera également la cicatrisation de coupures, lésions, et coups de soleil.

-Effet analgésique léger : douleurs articulaires, musculaires et névralgiques.

Aloé Ferox
Photo : Wikipedia.org

C/ Indications thérapeutiques usuelles

-Pour soulager les problèmes gastro-intestinaux, adoucir la peau déshydratée, irritée ou sèche.

-Dans le cas du diabète de type 2, pour son effet hypoglycémiant. Pour traiter le syndrome du côlon irritable et la constipation chronique.

D/ Dosage

– En gel, l’AloéVera doit être appliqué en minces couches, directement sur la peau.

– En jus, une consommation de 50 ml par jour, dilué dans un jus de concombre, constitue une dose maximale.

E/ Précautions d’emploi de l’Aloé Vera

Il convient d’éviter les expositions au soleil, après une application de gel d’ AloéVera sur la peau, en raison du risque de photosensibilisation.

Aloé Arborescens
Photo : Wikipedia.org

F/ Contre-indications

La consommation de son latex ne convient pas aux femmes enceintes, aux jeunes enfants ainsi qu’aux personnes souffrant du syndrome de côlon irritable, d’ulcères, de troubles cardiaques ou rénaux. Il est inefficace en application sur des lésions déjà infectées.

Le gel utilisé en usage externe sur l’épiderme, ne présente pas de contre-indications particulières.

4 – Extraction, et conservation du gel d’Aloé Vera

Prélèvement des feuilles

Les parties utilisés sont les vieilles feuilles situées à la base de la plante, celles-ci doivent mesurer au moins une vingtaine de centimètres de longueur pour pouvoir être utilisées. Si vous achetez une Aloé en jardinerie, assurez-vous que ce-soit bien l’espèce Aloé Vera, et que la plante aie-déjà quelques années de pousse(3-4 ans). En effet les jeunes feuilles ne contiennent ni assez de gel, ni suffisamment de principes actifs pour se révéler efficaces.

Les parties utilisés sont les plus vieilles feuilles situées à la base de la plante
Photo: Wikipédia.org

Examinez la plante. Avant d’extraire le gel, vous devez vous assurer que le pied d’Aloe Vera est « mûr ». Il doit avoir à sa base de grosses feuilles vertes d’au moins 20 cm de longueur. Vu que cette plante pousse du centre vers l’extérieur, les feuilles extérieures sont donc les plus anciennes, les plus charnues et les plus riches en gel. 

Prélevez des feuilles en fonction de la quantité de gel nécessaire à votre usage, il est fort probable que vous n’ayez pas besoin d’une plante entière. Coupez une des feuilles extérieures au niveau du pied à l’aide d’un couteau bien aiguisé. La feuille ne repoussera pas, mais en prélevant ainsi, seulement au bas de la plante, vous lui permettrez de continuer de croître, et de produire de nouvelles feuilles au centre.

-Veillez à utiliser un couteau bien aiguisé pour effectuer une coup nette. Vous noterez au passage à quelle vitesse la plante elle-même cicatrisera de cette blessure(quelques jours).

Ouvrir la feuille, et extraire le gel

Nettoyez bien la surface coupée. Après avoir prélevé une feuille, une substance jaune commencera à s’écouler de la plaie. Pour éviter d’en mettre partout, mettez la feuille à la verticale dans un bol avec la partie coupée en bas pour que la substance puisse continuer de sortir. Nettoyez la feuille de haut en bas avec vos doigts et de l’eau en versant aussi de l’eau dans le bol.

Photo : Maxpixel.net

La substance jaune est une sève appelée latex. Ce n’est pas le gel, qui lui, est épais et transparent. Il faut éviter de contaminer le gel avec le latex, car celui-ci possède des propriétés laxatives et peut provoquer des problèmes digestifs.

Coupez le tiers supérieur. Puisque la partie supérieure pointue de la feuille est fine, cela ne vaut pas la peine de prélever la petite quantité de gel qu’elle contient. Coupez cette partie et jetez-la au compost.

Il faudra rincer le haut de la partie que vous conservez, car il produira aussi du latex jaune.

Enlevez les épines. Avant de récupérer le gel à l’intérieur de la feuille, enlevez les épines dures de chaque côté à l’aide d’un couteau. Coupez aussi près des épines que possible pour éviter de perdre beaucoup de gel.

Enlevez les épines dures de chaque côté à l’aide d’un couteau
Photo: Commons.wikimedia.org

Épluchez la feuille. Posez la feuille à plat sur une planche à découper et retirez la peau, c’est-à-dire la couche fine verte sur la surface. Faites glisser votre couteau entre cette couche et le gel épais et transparent à l’intérieur. Retournez la feuille et retirez la peau de l’autre face de la même manière. Vous pouvez aussi enlever la peau avec un économe 

Enlevez la couche de peau qui recouvre le gel
Photo : Commons.wikimedia.org

Prélevez le gel. Après avoir enlevé la peau, vous obtiendrez des blocs de gel transparent. S’il reste des morceaux de chair verte dessus, supprimez-les. Vous pouvez aussi découper le gel en cubes avec un couteau pour pouvoir le conserver plus facilement. Rincez-le deux ou trois fois lorsque vous avez terminé pour être sûr qu’il ne contient pas de résidu de latex.

-Raclez la peau avec une cuillère pour récupérer le gel qui reste dessus.

-Mixez-la chair blanchâtre contenant le gel dans un mixeur en vous assurant qu’il ne reste pas de morceaux.

Conservez le gel d’Aloé Vera dans un verre ou un bol propre. Ne le laissez pas toucher l’eau qui vous a servi à nettoyer les feuilles. Vous pouvez conserver ce gel longtemps dans votre réfrigérateur.

Précautions d’usages

La sève de l’Aloé Vera dégage une forte odeur très caractéristique que certaines personnes ne supportent pas.

Lorsque les feuilles sont ouvertes, elles sont très visqueuses et collantes au toucher.

Ben MASON

Avant toute automédication, parlez-en à votre médecin, et ou consultez un phytothérapeute agréé.

Données médicales : Doctissimo.fr

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :