Découvrez chaque mois une personnalité de l’écologie

Vandana SHIVA; Une Grande Dame de l’écologie

Vandana SHIVA
Photo : Wikipedia.org

Ce mois-ci honneur aux dames, avec la présentation d’une grande personnalité féminine de l’écologie. Vandana Shiva, physicienne, épistémologue, écologiste, écrivain, docteur en philosophie des sciences et féministe est sans doute l’une des chefs de file des écologistes de terrain et des altermondialistes parmi les plus actives au niveau mondial. Œuvrant notamment pour la défense de l’agriculture paysanne et biologique face à la politique expansionniste des multinationales agro-alimentaires et aux effets pervers dela modification du génie génétique, ses combats sont nombreux, et sa personne malheureusement parfois controversé.

1 – Biographie de Vandana SHIVA

Femme discrète, on ne sait pour ainsi dire rien de l’enfance de Vandana SHIVA, si ce n’est qu’elle est née le 5 novembre 1952 à Dehradun, dans l’actuel État de l’Uttarakhand, en Inde.

Bien que je ne sache pas si elle eut la chance d’être scolarisée dans sa prime enfance, il n’en demeure pas moins qu’à l’âge de 20 ans, Après avoir obtenu une licence de physique en 1972, elle fait déjà route vers un destin formidable d’un point de vue écologique.

2 ans plus tard, elle obtient son Master en 1974, à l’université du Panjab, à Chandigarh en Inde, Vandana Shiva poursuivra son cursus universitaire au Canada. Elle y obtient un master de philosophie des sciences à l’université de Guelph en 1977, puis un doctorat dans le même domaine, acquis en 1978 à l’université de Western Ontario.

Elle dédie ensuite ses recherches dans les politiques environnementales à l’Indian Institute of Science.

Elle est l’une des leaders des activiste écologistes et des altermondialistes au niveau mondial, pour la promotion de l’agriculture paysanne traditionnelle et biologique bien sûr, mais également en ferme opposition à la politique d’expansion des multinationales agro-alimentaires et aux modifications génétiques. Elle lutte contre le brevetage, et le commerce du vivant et la biopiraterie.

Photo : Ecoportal.net

Dès les années 1980, elle fut très engagée dans le « Narmada Bachao Andolan » (Mouvement Sauvons le Narmada) qui s’oppose alors à la construction de grands barrages sur la rivière Narmadâ, barrages bouleversant les écosystèmes et obligeant aux déplacements de millions de paysans pauvres.

En 1991, Vandana Shiva fonde l’association « Navdanya », une association pour la conservation de la biodiversité.

Elle est aussi membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 2009.

Photo : Flickr.com

2 – Travaux et engagements militants de Vandana SHIVA

Très active dans sa lutte contre l’introduction des OGM dans son pays, Vandana Shiva s’engage dans une forme d’activisme mondial en faveur de la paix, de la biodiversité et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

  • En 2001, Vandana Shiva, accompagnée de 14 lauréats du Prix Nobel alternatif ou du Prix Goldman, demande au Congrès mexicain la reconnaissance constitutionnelle des peuples autochtones et de leurs droits, au Mexique, en insistant sur leur rôle dans le développement et la conservation de la biodiversité naturelle et culturelle.
  • En 2004, après deux années de lutte, Vandana obtient la fermeture de l’usine Coca-Cola du Kerala en Inde.
  • Depuis 1997, le combat contre les OGM : sa fondation de recherche a surveillé les activités liées aux OGM et mené une campagne anti-OGM au niveau national et international.

Elle accuse les OGM du coton « Bt » introduits en 2002 d’être responsables des suicides des paysans indiens qui se sont endettés car ils n’ont pas obtenu les rendements promis. Ces accusations sont relayées par diverses organisations, comme le Centre pour les droits de l’Homme et la justice mondiale (CHRGJ) de la faculté de droit de l’Université de New York (NYU) dans un rapport datant de 2011 (dont la co-auteure, Smita Narula, évoque dans une vidéo le rôle des OGM dans la recrudescence des suicides chez les paysans indiens). Mais certaines études portant sur les suicides d’agriculteurs en Inde réfutent ces affirmations, constatant qu’il n’y a pas eu d’augmentation du taux de suicides depuis l’adoption massive du coton « Bt » en 2002, l’une d’elles indiquant même une diminution du taux de suicides à partir de 2005. La principale cause des suicides selon ses détracteurs, serait en réalité un surendettement des agriculteurs, induit par de multiples facteurs dont le manque d’irrigation ou la diminution des prêts accordés aux agriculteurs. Vandana Shiva est donc totalement déconsidérée dans les milieux sceptiques.

Photo : Web.Rebegin.Tech

Pourtant, en dépit de ses nombreux ennemis, Vandana Shiva a reçu le prix Nobel alternatif en 1993, « pour avoir introduit les femmes et l’écologie au cœur du discours sur le développement moderne », ainsi que du Grand Prix de la culture asiatique de Fukuoka en 2012.

En 2016, elle reçoit le prix Danielle Mitterrand remis par la Fondation France Libertés.

3 – Citations de Vandana Shiva

« Aucune autre espèce n’a été assez stupide, pour détruire volontairement, la source de son alimentation, tout en se croyant super intelligent. »

« Sous le masque de la croissance se dissimule, en fait, la création de la pénurie. »

« Les peuples dits primitifs ont toujours possédé un sens de la cosmologie planétaire, comme si chacune de leurs actions impliquait la planète tout entière. Même les communautés les plus isolées ont toujours eu une vision cosmique de notre planète et d’un certain équilibre à préserver. En ce sens, le local a toujours englobé le planétaire. Il est immoral de priver les communautés locales de leur conscience planétaire. »

Photo : Youtube.com

« Ceux qui sont le moins responsables des changements climatiques sont les plus touchés par elle. »

« Le changement climatique est pas seulement un problème pour l’avenir. Il nous répercute chaque jour, partout. »

-VANDANA SHIVA-

4 – Oeuvres littéraires

Voici les principaux écrits (nombreux) de Vandana Shiva ;

  • The Violence of the Green Revolution – Third World Agriculture, Ecology and Politics, Paperback, 1991, 264 p.
  • Ecoféminisme (1993) avec Maria Mies
Illustration : Ebooks.com
  • Vandana Shiva, Ethique et agro-industrie. Main basse sur la vie, L’Harmattan, 1996, 128 p.
  • Vandana Shiva, Le terrorisme alimentaire, Fayard, 2001, 197 p.
  • Vandana Shiva, La Guerre de l’eau : Privation, pollution et profit, Parangon, 2003, 162 p.
Illustration : Janehorn.com
  • India Divided, Seven Stories Press, 2005
  • Globalization’s New Wars: Seed, Water and Life Forms Women Unlimited, New Delhi, 2005
  • Earth Democracy; Justice, Sustainability, and Peace, South End Press, 2005
  • Manifestos on the Future of Food and Seed, editor, South End Press 2007
  • Democratizing Biology: Reinventing Biology from a Feminist, Ecological and Third World Perspective, author, Paradigm Publishers 2007
  • Soil Not Oil, South End Press, 2008
  • Staying Alive, South End Press. 2010
Illustration : Barnies & Noble
  • Biopiracy: The Plunder of Nature & Knowledge, Natraj Publishers, 2011
  • Monocultures of the Mind: Perspectives on Biodiversity, Natraj Publishers, 2011
Illustration :
Center For Humans And Nature
  • Making Peace With The Earth, Pluto Press 2013
  • « Etreindre les arbres », dans Reclaim. Recueil de textes écoféministes choisis et présentés par Emilie Hache, Paris, Cambourakis, 2016
  • 1 % : Reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches, Rue de l’Échiquier, 2019
Illustration : Caleluna.fr

Je vous souhaite à tous de découvrir les écrits très enrichissant humainement, de cette grande personnalité verte.

Bonne journée à toutes et à tous.

Ben. MASON

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. Merci pour ce beau portrait et ces paroles si percutantes en ces temps de pandémie. Espérons que cette crise mondiale nous ouvrira les yeux à tous : « Il est immoral de priver les communautés locales de leur conscience planétaire. » Un espoir : j’ai entendu qu’une petite Chinoise de 12 ans a vu, pour la première fois de sa vie, les étoiles… grâce au virus !

    Aimé par 3 personnes

  2. Au cours d’un Congrès sur l’impact des Nouvelles Technologies et des Brevets, elle eut une révélation en découvrant que les Organisations Agroalimentaires voulaient prendre le contrôle et vendre aux paysans ce que la Terre leur offre gratuitement. Ce fut le début de sa lutte acharnée. Merci de nous avoir fait connaitre son parcours. Il est inspirant.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :