Dessin par Philine.be

Alors que les regards du monde entier sont rivés avec inquiétude sur l’évolution de la pandémie de Coronavirus, les lobbys de l’industrie agrochimique, eux, continuent leurs assauts pour sécuriser leurs milliards au détriment des abeilles et de la nature ! Le géant agrochimique Dow/Corteva récemment saisi la cour administrative d’appel de Marseille (1) pour obtenir l’annulation de l’interdiction de deux insecticides à base de sulfoxaflor, une substance chimique aux effets dévastateurs sur les colonies d’abeilles.

Abeille domestique sur ciste
Photo : Autonomie Jardin

Les fabricants de pesticides poursuivent leurs méfaits 😦

Nicolas Laarman, Délégué général de l’Association POLLINIS qui défend les abeilles en Europe à besoin du soutien de tous, c’est pourquoi j’aimerais aujourd’hui faire circuler son message, et ainsi apporter mon soutien à cette cause importante que constitue la protection des abeilles. Soyons réactifs car la survie des abeilles est l’intérêt de tous.

POLLINIS est une ONG indépendante qui se bat pour la protection des abeilles et des pollinisateurs sauvages, et donc pour un modèle agricole sans pesticide.

Le sulfoxaflor avait été approuvé dans des conditions suspectes par l’Union européenne en 2015 pour remplacer les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles alors en passe d’être interdits. Plusieurs soucis se posent ;

  • La firme qui produit le sulfoxaflor, Dow AgroSciences (devenue depuis Corteva) était incapable de fournir les preuves de son innocuité sur les abeilles ;
  • l’EFSA, l’autorité sanitaire européenne, alertait elle-même sur un « risque élevé pour les abeilles » ; (2)
  • cette substance venait tout juste d’être retirée aux États-Unis à la suite d’une mobilisation des associations et des apiculteurs ; (3)
  • la réglementation européenne sur la protection des pollinisateurs, qui prévoit l’obligation de réaliser des tests sur les abeilles avant toute approbation de nouveau produit, n’avait tout simplement pas été respectée…
  • Les autorités européennes avaient complaisamment accordé à l’entreprise agrochimique un délai de deux ans pour fournir les études nécessaires pour évaluer les risques que son produit faisait courir aux abeilles.
  • Ces études confirmatoires, obtenues depuis, ont montré sans surprise que le sulfoxaflor, tout comme les néonicotinoïdes qu’il est censé remplacer, est un redoutable tueur d’abeilles. (4)
  • En novembre 2019, le tribunal administratif de Nice a statué sur le retrait du marché français de deux pesticides à base de sulfoxaflor – le « Closer » et le « Transform » (5) – et en décembre 2019, cette substance a été officiellement interdite en France. (6)

Et pourtant… le fabricant de pesticides vient de relancer son armée de juristes et d’avocats à l’assaut de la justice française, pour tenter une nouvelle fois d’imposer ce pesticide tueur d’abeilles en France !

Les abeilles sont nécessaires à la pollinisation des végétaux, ici à l’assaut d’un strelitzia
Photo : Autonomie Jardin

C’est une manœuvre abjecte pour tordre le bras de nos institutions et obtenir, coûte que coûte, la mise sur le marché et l’utilisation dans la nature et dans les champs du sulfoxaflor. Dow/Corteva défend cette substance dont les effets délétères sur les abeilles ont été confirmés par la science, dans l’unique but de rentabiliser ses investissements dans ce produit, et sécuriser les profits de la firme qui le fabrique au détriment des abeilles et d’autres pollinisateurs, dont le déclin tragique est pourtant bien plus préoccupant que le chiffre d’affaires d’un géant de l’agrochimie !

Face à ces lobbys que rien n’arrête, et qui continuent inlassablement leurs assauts pour façonner les lois et les réglementations à leur avantage, seule une mobilisation massive et déterminée des citoyens, en France et en Europe, pourra constituer un rempart assez solide pour les empêcher de sacrifier les abeilles et toute la biodiversité indispensable à notre sécurité alimentaire, sur l’autel des profits à court terme!

Plus de 280 000 personnes ont déjà signé la pétition européenne lancée par POLLINIS pour obtenir l’interdiction, à l’échelle européenne, de tous les pesticides qui déciment nos braves abeilles : ajoutez votre voix à cette mobilisation essentielle pour la survie des pollinisateurs et l’ensemble de la chaîne alimentaire !

► JE SIGNE LA PÉTITION

Cela peut paraître irréel, et pourtant : malgré les preuves accablantes contre le sulfoxaflor, et les données confirmatoires fournies par la firme aux autorités sanitaires européennes qui confirment sa haute toxicité pour les abeilles, malgré la Résolution du Parlement européen de mars 2019 qui prévoyait l’interdiction de tous les tueurs d’abeilles sur le sol européen, y compris les néonicotinoïdes cachés, comme le sulfoxaflor, ainsi que la réforme indispensable des procédures d’évaluation des pesticides afin que de nouveaux tueurs d’abeilles ne puissent plus être mis sur le marché à l’avenir(7), le biocide se poursuit.

Actuellement, le sulfoxaflor est toujours autorisé en Europe, et utilisé dans les champs de 18 pays membres ! (8)

Tant que cette substance ne sera pas définitivement interdite en Europe, les recours juridiques des firmes se multiplieront en France et dans les autres pays qui décident unilatéralement d’interdire sur leur sol les tueurs d’abeilles.

LA Pollinisation d’un fruitier est effectuée avec soin par les butineuses
Photo : Autonomie Jardin

Aidez POLLINIS à obtenir un coup d’arrêt immédiat aux tueurs d’abeilles en Europe, et l’application de la Résolution votée par les eurodéputés il y a un an déjà !

La mobilisation de chacun est essentielle pour nous permettre de gagner cette bataille cruciale contre les lobbys de l’agrochimie, et les empêcher de faire leur loi en Europe.

S’il vous plaît, prenez quelques minutes pour signer la pétition pour une interdiction totale de tous les tueurs d’abeilles en Europe, et faites passer ce message autour de vous.

Vos amis, vos collègues, votre famille beaucoup de personnes ignorent probablement que, pendant que le monde fait face au coronavirus, les lobbys de l’agrochimie continuent, en douce, leur travail de destruction de l’équilibre précieux de la nature, pour sécuriser leurs faramineux profits à l’avenir.

Ne les laissons pas s’en sortir aussi facilement : transmettez ce message d’alerte autour de vous, et demandez à vos proches de rejoindre la mobilisation.

Nous devons être très nombreux pour montrer aux autorités européennes que nous n’acceptons pas leurs petits arrangements avec les grandes industries de l’agrochimie et que nous exigeons que l’intérêt des citoyens prime sur leur intérêt économique particulier!

Abeille domestique au travail sur grevillea Johnsonii
Photo : Autonomie Jardin

Merci par avance pour votre aimable mobilisation dans cette période difficile pour de nombreuses personnes.

Ben. MASON

#STOPNEONICS

Liens et sources :

La société Dow AgroSciences fait appel de la décision d’annuler la mise sur le marché de deux insecticides – ActuEnvironnement 19/03/2020
Corteva veut faire annuler l’interdiction du sulfoxaflor – La France Agricole 19/03/2020
Dow AgroSciences veut annuler l’interdiction d’insecticides toxiques pour les abeilles – Reporterre 20/03/2020

  1. EFSA (European Food Safety Authority), 2014. Conclusion on the peer review of the pesticide risk assessment of the active substance sulfoxaflor. EFSA Journal 2014;12(5):3692,170pp. doi:10.2903/j.efsa.2014.3692
  2. Le dossier de la bataille juridique sur le site américain Earthjustice
    La décision de la Cour d’Appel américaine (Case: 13-72346)
    Malheureusement ces décisions ont été remises en cause par l’administration Trump au cours de l’année 2019 : la bataille a repris de plus belle outre-atlantique…
  3. Peer review of the pesticide risk assessment for the active substance sulfoxaflor in light of confirmatory data submitted, EFSA 2019/2020
  4. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N°s 1704687, 1704689, 1705145 et 1705146 29 novembre 2019
  5. Décret n° 2019-1519 du 30 décembre 2019 listant les substances actives contenues dans les produits phytopharmaceutiques et présentant des modes d’action identiques à ceux de la famille des néonicotinoïdes
  6. Résolution du Parlement européen P8_TA(2019)0199, voir en particulier le point 7
  7. SULFOXAFLOR: L’ANSES NE FERA PAS APPEL DE LA DÉCISION D’ANNULATION DES AMM – AGPB 09/12/2019

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

6 commentaires

  1. Il ne faudrait pas, en effet, que nos préoccupations légitimes actuelles pour notre sécurité sanitaire nous fassent oublier que les abeilles sont des amies très proches et nos protectrices puisqu’elles assurent notre sécurité alimentaire au travers de la biodiversité. Elles se donnent bien du mal et essayent d’échapper aux prédateurs que nous sommes.
    Alors, merci Benjamin de nous en faire conscience de nouveau et bravo pour votre plaidoyer. Il est d’une actualité flagrante.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Elienad pour votre intérêt pour nos braves butineuses.
      Je précise cependant qu’il s’agit du plaidoyer de Nicolas Laarman, que je me suis simplement efforcé de mettre en lumière.
      Je vous souhaite une belle journée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :