Découvrez tous les deux mois un espace vert d’exception

LE PARC BARBIEUX

(Roubaix-59)

Verdure et luxuriance en métropole de Lille

Le nord aussi possède ses coins de paradis. Le parc Barbieux est un splendide espace vert de 34 hectares situé en région lilloise. Né de l’abandon au 19ème siècle d’un projet de canal souterrain, les roubaisien n’ont pas perdu au change. Ce magnifique jardin à l’anglaise est aujourd’hui un lieu prisé par la population qui aime se ressourcer ici, au cœur de ce poumon vert, de sa soixantaine d’essences d’arbres, et de ses nombreux points d’eau.

1 – Présentation et histoire des lieux

Le parc de Barbieux est situé à l’extrémité ouest de la ville de Roubaix, le long du Grand boulevard qui relie le centre de Roubaix au centre de Lille. Il sépare en deux parties la ville de Croix. Les alentours du parc de Barbieux constituent la zone la plus cossue de la ville de Roubaix, avec de nombreuses maisons luxueuses.

La construction d’un canal reliant la Marque à l’Escaut par Roubaix sur un parcours direct comprenant une partie souterraine à Croix est décidée en 1826. La première partie du canal de Roubaix de la Deûle à Croix comprenant la canalisation de la Marque de Marquette à Wasquehal est ouverte en 1828 et un deuxième tronçon de l’Escaut à Roubaix comprenant le canal de l’Espierres est inauguré en 1843. Des éboulements entraînent l’abandon de la construction du tronçon central en 1845. Le projet de liaison directe est relancé en 1861 puis abandonné en 1866 et remplacé par le tracé actuel plus long desservant la ville de Tourcoing ouvert en 1877.

En 1859, Henri-Léon Lisot, fondateur de la « Fauvette du Nord », comptable et poète à ses heures, imagine de remplacer les terrains vallonnés issus des terrassements abandonnés du canal par un parc urbain. Le projet est adopté par la ville de Roubaix en 1864 et approuvé par le Préfet en 1867. Les expropriations indemnisées prennent du temps et freine le démarrage du projet paysager. Les travaux commencent en 1879 sur les plans du paysagiste Barillet-Deschamps et seront effectuer par Georges Aumont, jardinier à la ville de Paris. Ces travaux se termineront officiellement en 1905 par arrêté préfectoral.

Le parc Barbieux vers 1919
Photo:Cartes-postales-anciennes
Le kiosque au début du 20ème siècle
Photo : Blogspot.com

Le site du parc accueille en 1911 l’Exposition internationale du Nord de la France.

En 1919, la partie du parc de Barbieux situé sur le territoire de la ville de Croix est cédé à la ville de Roubaix, ce qui provoquera la quasi-séparation en deux de la ville de Croix.

Ancien, le parc vieillit, des travaux sont décidés en mars 2015. Ceux-ci dureront 3 ans, mais le parc bénéficie depuis 2018 d’une nouvelle jeunesse.

2 – Un jardin anglais bien mis en valeur

Le Parc Barbieux (dérivé local de « Barbier »), aussi appelé le Beau Jardin, est une véritable réserve d’oxygène pour la ville de Roubaix, une segmentation pulmonaire de plus de 1,5 km. Aménagé en jardin anglais, le parc est traversé par de nombreuses allées de promenade. Sous les nombreux arbres centenaires, originaires des quatre coins du globe, le promeneurs découvrira avec plaisir de nombreux autres végétaux, arbustes, et plantes vivaces, mais aussi une faune variée, notamment beaucoup d’oiseaux, attirés ici par la verdure, et les nombreux points d’eau du parc. Les massifs fleuris sont également bien achalandés, avec 75 000 plantes annuelles, bisannuelles et bulbes plantés chaque année.

Parmi les arbres remarquable de ce parc, on peut noter la présence d’un vénérable Cyprès-chauve âgé de plus de 150 ans, une belle collection d’érable, dont celui à sucre, mais aussi des magnolias, des noyers du Caucase, et les arbres aux 40 écus.

On entre dans le premier poumon pour flâner sur les grandes pelouses, escalader la grotte et contourner la fontaine bordée de bancs. Avec ses barques en location, son mini golf, le marchand de glace, le restaurant et ses terrains de pétanque, le second poumon (côté Croix) est quant à lui un espace dédié aux activités familiales.

Place rénovée au parc-Barbieux ©-photo : Colpaert-

Ce parc est l’un des plus beau de notre pays, mais aussi l’un des plus étendu, et constitue une merveille de notre patrimoine commun à découvrir absolument. L’endroit mérite amplement son label de Jardin Remarquable, obtenu en 2010.

3 – L’élément aquatique omniprésent

Le parc Barbieux, de forme oblongue et très vallonné, est un espace vert où les pièces d’eau sont nombreuses. L’eau est présente sous toutes les formes : elle jaillit au niveau de la grotte, s’écoule dans la rivière artificielle, stagne dans le grand bassin, puis rejaillit à nouveau en un haut jet d’eau. Seul inconvénient, ce n’était pas une source naturelle qui alimentait les 24.000 m² de plans d’eau mais le réseau de la ville. Il était donc primordial de mettre en place un circuit fermé et de réduire la consommation par une bonne étanchéité des étangs. Les étangs ont aujourd’hui été curés. Les boues de récupération sont déshydratées et traitées avec de la chaux pour assurer l’étanchéité des fonds des pièces d’eau. Processus similaire pour les bords de berges qui sont renforcées à la chaux avant d’être végétalisés. L’intervention a été complétée par la mise en place d’un tunage (technique de protection de berge typique des petits cours d’eau) en bois subaquatique et la plantation de plantes hélophytes (Iris, joncs etc…). Deux circuits hydrauliques équipés de vannes électroniques ont été mis en place pour économiser l’eau. L’eau de pluie des allées est à présent récupérée et filtrée avant d’être réutilisée. Grâce aux travaux, environ 80% de la facture d’eau est ainsi économisée. Outre les nombreux bassins, étangs, et fontaines, la partie située au-delà du kiosque à musique a été réalisée en 1905 et 1906, d’après le projet de Monsieur Aumont. Et c’est en 1908 que les six cascades superposées en rocaille ont été disposées sur le cours d’eau qui traverse la deuxième partie du parc.

La présence de zones refuges telles que les îles au milieu des pièces d’eau sont de véritables sanctuaires pour les espèces nicheuses.

Photo: Justeacote.com

Archétype du jardin public à la Française, les rivières, étangs et cascades se succèdent dans l’ancien lit du canal alors que les pentes sont aménagées en grottes, rocailles et plantations variées d’arbres, de fleurs, et de pelouses.

Photo: Pinterest.fr

4 – Visites et activités

Le parc de Barbieux est un lieu de loisir et de détente important pour les roubaisiens. Le parc propose, en plus des promenades, des terrains de pétanque, des jeux pour enfants et un manège, un minigolf, des pédalos et des barques ainsi qu’un restaurant-bar et différentes buvettes.

Voici six idées d’activités au Parc Barbieux :

-Faire du « BookCrossing » : lire un livre et l’abandonner sur le banc une fois terminé

-Débuter un herbier (plus de 60 espèces d’arbres y sont présentes)

-Faire de la slackline (pratique sportive récente s’apparentant au funambulisme)

-Faire un footing (ou une promenade)

-Prendre un pique-nique

– Faire un mini-golf

Nouveau mobilier urbain du parc-Barbieux
©-photo : Colpaert

Pour les plus jeunes, le parc a aussi un coté ludique, un bel endroit pour sensibiliser les enfants à l’amour de la nature.

Des sculptures et quelques 50 espèces d’oiseaux sont dispersées un peu partout dans le parc. Les retrouver et les reconnaître peut par exemple constituer l’objet d’un jeu de piste. 1001 histoires peuvent aussi être inventées dans le parc roubaisien propice à l’imagination .

L’ambiance rousse de l’automne du Nord
Photo : Blogspot.com

5 – Infos pratiques + y aller

Vue aérienne du parc Barbieux :

Photo : Capture d’écran sur Google earth

Horaires

Ouvert 24h sur 24h et 7 jours sur 7 (Sauf pandémie bien sûr)

ACCÈS GRATUIT

Chiens acceptés

Adresse

Avenue Le Nôtre

59100 – Roubaix

Téléphone : 03.20.75.25.38

Services : Parking, Toilettes, Restauration, Boissons,

Chambres d’hôtes à proximité

Le parc Barbieux en hiver
Photo : Parcsetjardins.fr

Ben. MASON

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

13 commentaires

  1. Bel à-propos pour ce jardin puisque les parcs et jardins peuvent rouvrir .
    vous nous avez déjà donné un bon choix à visiter dans cette série. Peut-être pourriez vous en faire un catalogue ?
    En tous cas merci.

    Aimé par 1 personne

  2. ça donne envie de s’y promener, éventuellement après la piscine de Roubaix. Mais du coup, la ville de Croix existe t-elle toujours où a t-elle fusionné avec Roubaix? merci pour cette présentation

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Thib,
      pour répondre à votre question, il semble que la ville de Croix existe toujours, et fait partie de la communauté d’agglomération de Lille métropole. Le Parc Barbieux quant à lui scinde la ville de Croix, et est du coup un peu comme une enclave roubaisienne à Croix. Cadastre un peu complexe semble t’il.
      Bien à vous

      J'aime

  3. Je suis passé deux fois à Lille mais c’était en hiver… Très chouette ville avec des gens super sympa. Je note moi aussi si jamais je repasse par la. As tu déjà fait des articles sur des parcs en Bretagne? Belle journée Ben et merci pour ce partage avec du vert et de l’oxygène dedans 😉 . Alan

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Alan, les gens du nord sont effectivement des gens adorables. Il est vrai que l’hiver n’est pas la période idéale pour visiter la région lilloise, je pense que la période actuelle est préférable.
      La Bretagne a effectivement aussi de sublimes espaces verts, ne t’en fait pas j’ai donc prévu des jardins bretons. Je penserais à toi la prochaine fois. 🙂
      J’espère que ton nouveau blog d’écriture avance bien, au plaisir de te lire prochainement.
      Bonne journée Alan
      Ben

      J'aime

      1. Merci Ben. Pour mon blog, ça avance lentement parce que j’ai eu le contrecoup de 2 mois intensifs passés en magasin. J’ai ecrit l’épisode 4 de la nouvelle Larguer les amarres. Avec Juin, je devrais retrouver de l’énergie! Dans le var, ça va être le cagnard bientôt!
        Belle journée Ben. Alan

        Aimé par 1 personne

      2. Pas facile d’enchainer 2 blogs et un boulot prenant. J’espère qu’avec la fin du confinement l’ambiance redeviendra plus calme pour toi au travail.
        Peut être as tu envisagé des vacances?, pour recharger tes batteries, faire un peu de bateau, et écrire tes nouvelles. Profitons du beau temps, et de la liberté retrouvée. Enfin je dis ça, mais je sais bien que ce n’est pas toujours possible. Bon courage en tous cas.
        Ici on attend toujours le cagnard, pour l’instant les températures sont encore très agréables entre 25 et 28 l’après-midi, à la faveur d’un mistral qui rafraichit un peu le fond de l’air. On savoure ces instants avant que ça ne devienne bientôt plus pénible.
        Bonne journée à toi Alan
        Ben

        J'aime

      3. Je vais prendre quelques jours en juin pour déconnecter, retrouver le présent et ses trésors. La Bretagne et ses îles me ressourcent 😉
        Et avec le réchauffement climatix, nous aurons ici le privilège d’avoir une côté magnifique et une eau enfin tiède!
        Dans le sud ou tu habites, il va falloir planter des arbres et mettre beaucoup d’eau dans le pastis 😉
        Belle fin de semaine. Alan

        Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Ben,
    j’apprécie les espaces verts,les fleurs et autres alors,tu me retrouveras surtout sur ce genre d’articles mais je n’ai pas encore exploré tous les recoins de ton blog. 😀
    A bientôt et bon après-midi. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :