Découvrez tous les deux mois un espace vert d’exception

UN CHEF D’ŒUVRE PAYSAGER

EN BRETAGNE

LES JARDINS DE KERDALO

(CÔTES D’ARMOR – 22)

L’été est enfin arrivé, et les parcs et jardins ont enfin rouvert. Peut-être avez vous prévu une escapade en Bretagne pour vos vacances. Si tel est le cas, je vous suggère une escale à Trédarzec dans le charmant département des côtes d’Armor, pour découvrir ce magnifique jardin à l’anglaise, où la quiétude règne, dans une ambiance des plus féerique. 17 Hectares de merveilles botaniques, et des massifs envoûtants, entretenus dans le respect de la biodiversité locale depuis 1965. La visite vaut vraiment le détour, les Jardins de Kerdalo, labellisés « Jardin Remarquable » sont un délicieux condensé du charme incroyable de la Bretagne.

1 – Histoire et présentation du lieu

C’est dans le département des Côtes d’Armor que les amateurs de botanique et de jardinage pourront aller s’émerveiller dans les somptueux Jardins de Kerdalo. En ces terres de légendes, l’endroit est tout simplement une expression de l’essence des paysages bretons. Nés en 1965 de l’imagination fertile de Peter Wolkonsky, peintre-jardinier d’origine russe, séduit par ces terres acides et vallonnées, les jardins ont aujourd’hui fière allure. Flanquée d’une ancienne ferme surplombant le Jaudy, cours d’eau qui s’écoule jusqu’à la mer, cette propriété, de par sa situation, avait dès le départ un potentiel prometteur.

Les sentiers serpentent parmi des arbres majestueux, des bosquets et des massifs colorés et parfumés. Terrasses fleuries, gazon délicatement bordé d’une dentelle de galets, grotte italienne, pagode chinoise, tout ici est une invitation au voyage, et au vagabondage de notre imagination. De splendides cascades dégringolent jusqu’au Jaudy en contrebas, et le point de vue sur le port de Tréguier est absolument imprenable.

Terrasses fleuries, gazon délicatement bordé d’une dentelle de galets, grotte italienne, pagode chinoise, tout ici est une invitation au voyage, et au vagabondage de notre imagination
Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

Tous ces aménagements paysagers, bassins, cascades, escalier d’eau, grotte, et pavillons sortiront de terre en l’espace de quelques années seulement. Avec la participation de grands pépiniéristes parmi lesquels un certain Harold Hillier de Winchester, le choix des végétaux se fera minutieusement à la fois pour leur rareté botanique mais surtout pour leurs couleurs.

À la mort du talentueux jardinier en 1997, Kerdalo sera repris en main par sa fille Isabelle et son mari Timothy, qui malgré le passage de la tempête Lothar en 1999, des inondations, les fuites des étangs et l’accentuation des sécheresses estivales, ont su avec passion rendre aux jardins leur splendeur d’autrefois. Ainsi continue d’exister l’œuvre du génialissime Wolkonsky.

Parfait mariage entre romantisme et botanique
Photo : Apjb.org

2 – Un aménagement féerique

Tout droit sortis des contes et fables celtiques, les effets paysagers des Jardins de Kerdalo sont absolument époustouflants, on y est littéralement plongé dans une ambiance mystérieuse. Romantisme et botanique s’accordent ici avec une magie particulière. Fées, elfes, et korrigans doivent certainement peupler ce formidable univers parallèle.

Kerdalo est un monde fragile, tributaire du temps, des changements climatiques, de la pollution. C’est un microcosme magique, blotti, clos, secret, à la fois naturel et façonné. Un véritable havre de quiétude dans un monde qui fonce à 200 à l’heure.

En 2005, les Jardins de Kerdalo ont obtenu le label ‘Jardin Remarquable’ et ont été inscrits en 2007 à l’Inventaire des Monuments Historiques.

Les jardin de Kerdalo sont un microcosme magique, blotti, clos, secret, à la fois naturel et façonné. Un véritable havre de quiétude dans un monde qui fonce à 200 à l’heure.
Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

Le domaine se décline ne plusieurs parties ;

-Le Canal 

Au centre de cette « chambre » aux consonances asiatiques, un bassin rectangulaire dans lequel scintillent différents reflets a été posé. À l’une de ses extrémités, une pagode en bois imaginée par Wolkonsky attire l’œil mais c’est à l’automne que le paravent d’un rouge flamboyant de la Vitis coignetiae clôt la saison en beauté.

Au printemps, les Exochorda x macrantha ‘The Bride’ se parent d’innombrables petites fleurs blanches tandis que les Magnolia x soulangeana ‘Brozzonii’ et Magnolia sprengeri diva arborent leur floraison rose et blanche.

Photo : Apjb.org

– La Grotte  italienne

La jeunesse de Peter Wolkonsky c’est la découverte des jardins italiens, caractérisés notamment par la présence apaisante de l’eau et des grottes représentant l’origine terrestre des hommes. C’est dans cet esprit que fut bâti le petit édifice. Les personnages marins qui ornent ses mûrs ont été fabriqués à partir de coquillages. Ils donnent à l’endroit une atmosphère mystérieuse. L’été, les feuilles gigantesques des Gunnera manicata amplifient cette sensation.

À proximité de la grotte prenez un instant pour admirer les troncs si particuliers des Luma apiculata (Myrtus luma).

Les personnages marins qui ornent ces mûrs ont été fabriqués à partir de coquillages. Ils donnent à l’endroit une atmosphère mystérieuse
Photos : Lesjardinsdekerdalo.com

-La Lande Dorée

Cette partie du jardin jadis colonisée par les genêts et les ajoncs avait attiré l’œil du peintre qu’était Peter Wolkonsky par sa couleur dorée.

Les ajoncs et les genêts ont depuis été remplacés par des Taxus baccata ‘Fastigiata Aureomarginata’, des Pittosporum tenuifolium ‘Variegatum’ et ‘Golden King’, des Cornus alba ‘Gouchaultii’ ou encore des Genista aetnensis. Quelques touches de rouge ont été ajoutées avec des Cornus alba ‘Sibirica’ et des Cotinus coggygria ‘Atropurpurea’

Aujourd’hui, tous ces spécimens âgés de plus de quarante ans, donnent à la Lande Dorée l’apparence d’une toile de Wolkonsky.

La lande dorée change nettement de visage d’une saison à l’autre
Photos : Lesjardinsdekerdalo.com

– Les Quatre Carrés

L’ancien potager de la ferme qui devait à l’origine accueillir la collection d’iris de Peter Wolkonsky a été repensé et entièrement refait par Timothy Vaughan entre 2002 et 2004. Les inondations de l’automne 2000 ainsi que les herbes folles avaient abîmé l’endroit.

En été, est une palette de rose (Penstemon ‘Evelyn’, Persicaria affine, Allium sphaerocephalon, Salvia x superba ‘Tänzerin’) et de bleu (Geranium ‘Rozanne’) réhaussée par des touches de jaune vif (Hakonechloa macra ‘Aureola’) est visible depuis la rambarde. Cette hauteur permet d’apprécier les formes géométriques et les symétries mais aussi de porter son regard au loin, sur la Lande Dorée.

Les quatre carrés, dans une ambiance mystique
Photo : Apjb.org
Photo : Apjb.org

-Les terrasses

Exposées plein sud, au-dessus du manoir, s’étagent des terrasses italiennes plantées de spécimens exotiques, P. Wolkonsky avait décidé d’implanter des végétaux peu rustiques dans ce « Petit Nice ».

Ces terrasses exposées plein sud permettent l’acclimatation d’espèces exotiques
Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

Sur ces terrasses, le printemps se réveille avec une dominante de jaune-vert mais c’est lors de la floraison des Acacia pravissima que la perspective est la plus impressionnante.

Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

En été c’est une explosion de couleurs : le rouge flamboyant et le jaune vif des Crocosmia ‘Lucifer’ et ‘Paul’s Best’ se mêlent au feuillage gris argenté du Melianthus major tandis que les petites fleurs blanches délicates des Hoheria sextylosa se marient avec le jaune des Kniphofia ’Green Jade’. La floraison impressionnante des Beschorneria yuccoides est à ne pas manquer. Les Echium pininana tout comme les Cupressus sempervirens quant à eux, amènent une touche de verticalité.

A l’automne, le feuillage rouge du Cotinus coggygrya ‘Grace’ ou la fleur de la Fascicularia pitcairniifolia amènent une des dernières touches de couleur sur les terrasses.

-La Vallée du bas

Le chemin qui mène à la vallée du bas longe le grand étang jusqu’à la digue. Au détour d’un Drymis lanceolata, le chemin se divise en deux. Le spectacle est grandiose au printemps comme en été.

La vallée du bas est un lieu vraiment envoutant
Photos : Lesjardinsdekerdalo.com

Les Lysichitum americanum (jaune vif) et les Lysichitum camtschatcensis (blanc) sont les premières floraisons du printemps. C’est ensuite au tour des Gunnera manicata de faire leur entrée. Parées de leurs protections hivernales vous pourrez déjà à cette période apercevoir les nouvelles feuilles poindre. Au bord du ruisseau, quelques fougères arborescentes Dicksonia antartica amènent de la verticalité. Dans cette vallée, la floraison des azalées et des rhododendrons est spectaculaire début mai.

Gunnera manicata à Kerdalo
Photo : Apjb.org

En été une véritable jungle s’y installe. Les fleurs et les feuilles gigantesques des Gunnera manicata jouxtent celles des Matteucia struthiopteris, des Astilbes et de Lysichitons à leur apogée.

Au bord du ruisseau, quelques Dicksonia antartica amènent de la verticalité
Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

En automne, période plus calme, et juste avant les premiers froids, les Gunnera sont protégées en plaçant sur le cœur de la plante les feuilles coupées que l’on retourne.

3 – Des collections botaniques superbes

Depuis 1965, de belles collections végétales se sont accumulées dans les Jardins de Kerdalo. Plus de 5000 plantes ont ainsi été mises en terre sur les 17 hectares du domaine. Beaucoup de plantes sont typiquement des essences locales telles que Buis, Chênes, Ifs, Lierres et Vignes vierges , ou encore les incontournables Hortensias, si bleu profond en terre bretonne.

Charme authentique pour cette façade de ferme joliment fleurie
Photo : Apjb.org

Les raretés et curiosités végétales vous y attendent également en grand nombre ;

-Emmenopterys henryi : Seules cinq floraisons de ce spécimen très rare auraient été recensées en Europe. Le phénomène s’est produit pour la première fois à Kerdalo le 28 août 2008.

-Pittosporum tenuifolium ‘Variegatum’ : Les deux plus grands spécimens de France

Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

-Podocarpus salignus : conifère devenu rare à l’état sauvage et originaire du Chili. Vous aurez la chance d’en observer un spécimen exceptionnel à Kerdalo

Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

-Rosa filipes ‘Kiftsgate’ : Le plus grand spécimen en Europe avec celui de Kiftsgate Court Gardens en Angleterre dont il est issu.

Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

-Yushania maling : L’unique spécimen du pays.

Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

L’exotisme y est discrètement présent avec les Yuccas filamentosa et Cordilines Australis, mais également les Lins de Nouvelle-Zélande et quelques Palmiers de Chine. Cette touche de magie exotique surprenante est possible notamment grâce à la douceur relative des hivers du littoral breton.

Les massifs sont somptueux notamment au printemps avec les floraisons de Rhododendrons, et d’Azalées
Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

Parmi les collections phares des Jardins de Kerdalo on citera l’impressionnante armada de végétaux de terre de Bruyère, Azalées, Rhododendrons, Erables… , ainsi que des populations importantes de vivaces en tous genres.

Des merveilles botaniques sont cultivées dans ce havre breton, ci-dessus Acnistus Australis et ces belles trompettes bleues
Photos : Lesjardinsdekerdalo.com

4 – Infos + y aller

Périodes et Horaires d’ouverture :

Les jardins ouvrent les lundis et samedis de 14h à 18h ( dernières entrées à 17h )

Téléphone : 06 62 04 55 89 ou 02 96 92 35 94

Y ALLER :

Jardins de Kerdalo

Kerdalo

22220 – Trédarzec Tréguier

Cotes d’Armor (22)

Image : capture d’écran sur googlemap

En venant de Rennes ou de Dinan :

Suivre la N12 en direction de Saint Brieuc puis la D6 ou la D786 (par la côte) en direction de Paimpol jusqu’à Trédarzec. Suivre les panneaux d’indications jusqu’au jardin.

En venant de l’ouest :

Après Lannion suivre la D786 direction Tréguier puis Trédarzec. Suivre les panneaux d’indications jusqu’au jardin.

En venant du sud :

Après Guingamp suivre la D8 jusqu’à Trédarzec. Suivre les panneaux d’indications jusqu’au jardin.

Coordonnées GPS : 48°47.53″N et 3°13’00.94″O (attention : « impasse de Kerdalo » souvent proposée par les GPS ne correspond pas à l’adresse du jardin).

Stationnement : Vous trouverez un grand parking aussi bien adapté aux voitures qu’aux autobus.

Photo : Apjb.org

Mail : kerdalo@wanadoo.fr

Web: http://www.lesjardinsdekerdalo.com/

Propriétaire : Mme Isabelle Vaughan

Isabelle VAUGHAN
Photo : Lesjardinsdekerdalo.com

En raison de l’épidémie de Covid 19 voici les nouvelles mesures de sécurité :

-Un plan du jardin vous indiquant un circuit à sens unique vous sera remis à l’accueil

Plan des Jardins de Kerdalo

Le port du masque est recommandé à l’accueil

Respecter les distances de sécurité

Prévoir le compte juste (10 euros/adulte, 5 euros/enfant ) pas de rendu de monnaie

-L’accès aux toilettes est temporairement impossible pendant toute la durée de l’épidémie.

-L’exposition est également temporairement fermée

-Les bancs ne sont pas disponibles

Malgré tous ces désagréments, toute l’équipe des Jardins de Kerdalo est mobilisée pour vous permettre une très belle visite.

Photo: Voyages-michelin.fr

Horaires et périodes d’ouverture :

Avril-Mai-Juin : ouvert les lundis et samedis de 14h00 à 18h00

Mai : ouvert le 1er, le 8, les 21, 22 pour le week-end de l’Ascension

Juin : ouvert le 1er pour la Pentecôte de 14h00 à 18h00

Juillet-Août : tous les après-midi de 14h00 à 18h00 (sauf dimanche)

Septembre : du 1er au 10 de 14h00 à 18h00 (sauf dimanche)

N’hésitez pas à contacter les jardins pour des ouvertures ponctuelles au 06 62 04 55 89

Les groupes peuvent être accueillis toute l’année sur réservation (écrire ou téléphoner au 06.62.04.55.89).

Un parc de 17 hectares qui concilie à merveille nature sauvage et chef d’œuvre paysager
Photos : Voyages-michelin.fr
Photo: Apjb.org

Remarques importantes :

-Nos amis les animaux ainsi que les poussettes ne sont pas autorisés lors des visites.

-La présence de nombreux bassins et étangs demande une surveillance accrue des enfants.

-Les chemins parfois étroits et la présence de dénivelés peuvent rendre l’accès à certaines parties du jardin plus délicates pour les personnes âgées et impossible pour les personnes à mobilité réduite.

Tarifs :

Individuel : 10 euros

Enfant à partir de 4 ans : 5 euros

Mode de paiement :

espèces ou chèque

Pas de paiement possible par carte bancaire .

Photo : Voyages-michelin.fr

Merci à Alan, auteur du Blog Pigraï’s Flair qui m’ a aimablement orienté vers ce charmant coin de France.

🙂 Bon week-end à toutes et à tous.

Ben. MASON

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

12 commentaires

  1. On est imprégné de tout le charme de la Bretagne dans ce  » Jardin Remarquable  » de Kerdalo.
    Ce que vous décrivez est paradisiaque : les jardins, l’eau, les fleurs, les collections botaniques, la proximité de la mer, le manoir, tout y est .Ce peut être aussi une invitation à la méditation mais …
    Attention aux Korrigans le soir !!!
    Comme toujours, bel article qui donne envie. Merci.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour votre lecture et votre passage Elienad. Ravi que cet endroit enchanteur vous aie plu, peut être irez vous prochainement y faire un saut puisqu’il me semble que vous avez de la famille dans cette région.
      Bon week-end
      Benjamin

      J'aime

  2. Merci Ben pour cette belle attention à ma chère Bretagne. Je ne connaissais pas ce jardin et c’est encore mieux surtout qu’il a vu sur le port de Treguier! C’est l’endroit ou j’ai mis pour la premiere fois les pieds sur un voilier en route vers les 7 iles qui hébergent une colonie de fous de bassan. Au passage le litroral des cotes d’Armor est magnifique.
    Bravo pour ton travail sur cet article encore une fois si bien documenté.
    Bon week-end. Alan

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Alan, c’est avec grand plaisir que j’ai écrit cet article.
      La Bretagne représente mes premières vacances en bord de mer. Petits, avec ma soeur nous arpentions les plages et rochers de Dinard. J’ai d’excellents souvenirs de cette région. Bien que mon parcours m’ait finalement mené vers le sud, penser à la Bretagne me donnera toujours une petit coup de nostalgie. Je me rappelle les crêpes et galettes, les marées, le grand air, la pêche aux crabes et aux crevettes, les remparts de St Malo, mon initiation à la voile sur mon petit optimiste. Je n’ai malheureusement pas eu le pied marin. Ce sont des souvenirs d’il y a 30 ans, mais ils sont encore très ancrés en moi. J’espère pouvoir y refaire un tour très bientôt afin de mieux découvrir cette région magique, avec des yeux d’adulte cette fois-ci. 🙂
      Je te souhaite un beau week-end
      Ben

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :