Le Basilic Sacré

Pour de délicieuses tisanes

🍃🍃🍃

Basilic sacré – Ocimum tenuiflorum
Photo : Autonomie Jardin

Le basilic sacré est une plante aromatique proche du basilic, c’est une espèce cultivée notamment en Thaïlande. Cette plante aromatique et médicinale pousse à l’état sauvage dans les forêts indiennes. On retrouve le Tulsi sous de nombreuses appellations : Basilic sacré, Herbe sacrée ou encore Reine des herbes. Cultivé comme une annuelle, il peut atteindre un mètre de hauteur en pleine terre. Il apportera son parfum original de cannelle et de clou de girofle à votre cuisine. Le basilic sacré est également délicieux en infusion.

1 – Description botanique

Le basilic sacré, Ocimum tenuiflorum, également connu sous les noms de basilic tulsi, est une espèce de plantes herbacées de la famille des Lamiaceae. Cette aromatique est très consommée en Inde sous forme d’infusion qui se substitue souvent au thé. Le basilic sacré est également très prisé en Thaïlande.

La plante présente un port buissonnant très ramifié, mesurant de 30 à 150cm de haut selon la souche semée. Ses tiges sont duveteuses, et les fleurs sont de couleur mauve et blanche. Son feuillage est vert foncé, composé de petites feuilles dentelées, et très parfumées.

En effet cette plante présente un parfum subtil de cannelle et de clou de girofle. La médecine ayurvédique lui reconnaît de nombreuses vertus.

Gravure botanique: Pinterest.fr
  • Nom commun : Basilic Sacré
  • Nom latin : Ocimum tenuiflorum
  • Famille : Lamiacées
  • Type de plante: Annuelle
  • Exposition : Soleil ou Mi-ombre
  • Hauteur : 30cm à plus d’un mètre suivant les souches

2 – Culture

Le basilic sacré est vivace, mais ne survit pas à nos hivers européens.. Toutefois, on peut le faire hiberner à l’intérieur dans une pièce lumineuse, mais pas chauffée, où il passera bien l’hiver. Il se cultive comme le basilic à grande feuille(Grand Vert). Il faut le tailler régulièrement pour l’empêcher de monter en fleurs. Il continuera ainsi à produire de nouvelles pousses toute la belle saison. On peut faire des boutures au printemps si on a un plant qui s’y prête. Il peut fleurir à longueur d’année autant dehors que dans la maison. Les parties florales peuvent également être infusées, n’hésitez pas en fin de saison, à laisser les graines se former pour pouvoir ressemer l’année suivante.

Pour l’installer chez soi, les semis intérieurs donnent de meilleurs résultats et sont faits fin avril, début mai.

La culture du basilic sacré nécessite un climat chaud et ensoleillé. Attention, il est moins rustique que le basilic à grande feuille et préférera être planté un peu plus tard, en mai et juin, voire juillet.

Il se cultive aussi très bien dans de petites potées d’environ 3 à 6 litres de terreau.

Les jeunes plants peuvent être repiqués en pleine terre au mois de mai
Photo : Autonomie Jardin

Semis de basilic sacré

Le basilic se sème en pleine terre ou en godet sous châssis, ou en intérieur.

Semez plusieurs graines par godet, ou en clayette, à une température comprise entre 18 et 20 °C, sous un abri bien lumineux, 6 semaines avant la mise en place.

Repiquez en godets individuels lorsque les plants ont 4 à 5 feuilles ou mettre directement en place, dans une terre bien réchauffée, en les espaçant de 25 à 30 cm. Veiller à ne pas trop arroser pour éviter les risques d’étiolement et la fonte du semis.

Sous climat chaud, semez directement en place en avril-mai, éclaircissez les plantules en juin(30cm entre les plants) après les dernières gelées.

Dans les autres régions, en mars-avril, effectuer un semis en godet au début printemps, puis repiquer en mai-juin dès que les plants atteignent 3-4 feuilles, ou semer directement en terre à cette même période.

Il faut compter environ une semaine pour la levée.

Le feuillage est vert foncé, dentelé, et très parfumé
Photo : Autonomie Jardin

Pour cultiver le basilic sacré, préparez un sol frais et bien drainé. Vous pourrez repiquer vos plants de basilic sacré en pleine terre lorsque le sol sera suffisamment chaud (de l’ordre de 20°C) et que les gelées ne sont plus à craindre soit vers la fin mai.

Toutefois il est possible de conserver son basilic sacré en pots ou en jardinières, dans ce cas, veillez à ce que la température extérieure ne descende pas au dessous de 10°C car il ne résiste pas au froid et le feuillage s’abîme en valeurs positives. Enfin surveillez l’arrosage, le basilic sacré n’aime pas la sécheresse, pas plus qu’il n’appréciera d’être dans un substrat imbibé. Veillez à ce que le terreau soit drainant, et qu’il reste frais, des oyas à proximité des plants vous aideront à maintenir une humidité idéale.

La première récolte du basilic sacré commence 80 jours après les semis, puis de façon très régulière jusqu’en octobre.

Photo : Autonomie Jardin

3 – Usages et vertus

Cette espèce médicinale a été traditionnellement utilisée dans le traitement de l’épilepsie, des maux de tête, des fièvres fortes, des diarrhées, des douleurs abdominales, des problèmes oculaires, des infections de l’oreille, de la toux, des troubles du système respiratoire, des convulsions, des maladies de la peau, des troubles de la menstruation, de la pneumonie, etc. Des études pharmacologiques récentes ont mis en évidence son activité antibactérienne, antispasmodique, antidiarrhéique, antinociceptive, antiurolithiatique, anxiolytique et larvicide.

Le Tulsi est une plante qui aide l’organisme à s’adapter aux différents stress, quel qu’en soit l’origine.

Il aide également à la digestion des aliments gras en cas de problèmes intestinaux. Elle soulagera les crampes intestinales et les troubles digestifs grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

Son utilisation permettra aussi d’évacuer les métaux lourds de l’organisme en cas d’exposition grâce à sa propriété antiradiation. Les herbes seront aussi chargées de baisser les taux de mauvais cholestérol dans l’organisme grâce à sa propriété anti-hyperglycémiante.

Les tisanes de Tulsi vous aideront à fortifier votre système immunitaire grâce à ses propriétés antimicrobiennes, antivirales, anti protozoaires et antifongique. Vous pouvez également utiliser la tisane pour soigner les infections causées par diverses bactéries.

Ce basilic dispose également des propriétés antalgiques qui permettent de soulager les douleurs articulaires. On utilise le Tulsi notamment en cas d’arthrose. Vous pouvez aussi utiliser la reine des herbes pour qu’elle soulage vos muscles après une activité physique trop intense.

En fin de saison, il est conseillé de le laisser monter en graine, vous obtiendrez ainsi des semences pour l’an suivant
Photo : Autonomie jardin

Le Tulsi possède aussi des propriétés antioxydantes pour éliminer les toxines dans les organes digestifs, et aidera les organes émonctoires du corps. La plante est indiquée pour nettoyer le corps après un traitement médicamenteux de plusieurs semaines. Par ailleurs, il permettrait de réduire les dommages du cancer sur l’ADN.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour améliorer la circulation cérébrale et la mémoire, donc pour les personnes âgées par exemple, les étudiants, ou les personnes épuisées mentalement par le stress du travail ou des évènements personnels. Elle est utilisée pour les cas de «brouillard mental» où l’on n’arrive plus à penser clairement, et dans les cas d’hyperactivité avec difficultés de concentration.

Il peut être combiné avec d’autres plantes qui favorisent l’activité cérébrale comme le ginkgo (Ginkgo biloba) et le bacopa (Bacopa monieri), ou d’une manière plus douce et plus locale, le romarin (Rosmarinus officinalis) et la lavande (Lavendula spp).

Photo : Autonomie Jardin

Usage et dosages

En infusion :

Faites infuser 5 à 7 grammes de feuilles fraîches dans un demi-litre d’eau frémissante pendant 5 à 10 minutes (il peut être infusé frais, attention, les différentes composantes médicinales et aromatiques du Basilic Sacré se dissipent rapidemement si les feuilles sont séchées avant usage). ⁣

Vous pouvez prendre 3 tasses par jour (chaudes ou froides) jusqu’à ce que vos symptômes ou signes de stress disparaissent.

Précautions et contre-indication

La plante n’est pas dangereuse mais elle est déconseillée pour les personnes diabétiques qui suivent un traitement à l’insuline. Elle risque effectivement de perturber le niveau de glycémie sanguine.

Le tulsi n’est également pas recommandé pour les femmes enceintes et allaitantes, même sous forme d’infusion.

Avant toute automédication parlez en à votre médecin, ou à un phytothérapeute agréé.

☕🌿Je vous souhaite une belle fin de semaine.🍃☕

Ben. MASON

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

7 commentaires

  1. Merci Ben,
    Je n’avais pas fait le rapprochement entre le basilic thaïlandais et le tulsi, parce qu’on nous le vend sous enseigne « basilic thaïlandais »…
    J’en ai au jardin, je vais tenter la tisane.
    En ce moment je fais sécher les branches de fleurs de mes basilics pour préparer la saison prochaine.
    la bonne journée Ben

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Corinne,
      Les variétés de basilics sont nombreuses, un peu comme les menthes et les sauges, de quoi faire de belles collections.
      Le basilic thaïlandais vendu communément en jardinerie est une variété de Tulsi légèrement différente, ses feuilles ne sont normalement pas dentelées, et il possède un arôme légèrement anisé. On l’utilise cependant aussi en infusion.
      Par ailleurs il existe 3 souches de basilic sacré, l’une d’elle vient de Thaïlande, il est possible qu’il s’agisse de celui-ci. On lui retrouve le feuillage dentelé, les tiges duveteuses, mais la floraison est carrément violette.
      Tu peux trouver chez notre fournisseur commun toute les déclinaisons de tulsi, notamment « vana » qui se développe plus en hauteur, « Rama », « sacré », et « Krishna » dont il existe aussi une variété à feuilles violettes. Tous se ressèment aisément d’une année sur l’autre.

      Passes un bon week-end

      Ben.

      Aimé par 2 personnes

      1. Tu es un expert, nous avons beaucoup tous beaucoup de chance.
        J’irai voir mon basilic thaïlandais du jardin pour vérifier les dentelures.
        Cette année c’est la première fois que je réussis mes semis de basilic, ils ont bien tenu tout au long de l’été.
        J’ai remarqué que mes pieds sont plus beaux quand ils jouissent de l’ombre d’un plus grand qu’eux ( au pied de mes pieds de tomates, d’un ginkgo …)
        la belle journée et grand merci 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Tu es un expert, nous avons beaucoup tous beaucoup de chance.
        J’irai voir mon basilic thaïlandais du jardin pour vérifier les dentelures.
        Cette année c’est la première fois que je réussis mes semis de basilic, ils ont bien tenu tout au long de l’été.
        J’ai remarqué que mes pieds sont plus beaux quand ils jouissent de l’ombre d’un plus grand qu’eux (tomates, ginkgo

        Aimé par 1 personne

  2. Terrible la plante, on dirait un croisement entre basilic et menthe😍.
    Merci poir la découverte de cette espèce magnifique.
    Continue de nous régaler avec toutes ces bonnes choses.
    Bon week-end à tous.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :