LES BLETTES: Cultiver de la couleur au potager

Je vous présente aujourd’hui l’un de mes légumes-feuilles préféré, la blette. Appelée aussi bette, côte de bette, bette à carde, ou poirée (beta vulgaris) est une plante potagère colorée et ornementale. Autonomie Jardin vous donne tous les bons conseils pour cultiver ce légume et le protéger contre le froid en hiver pour bien profiter de vos récoltes. Au potager, les bettes se cultivent facilement dans un sol assez riche et frais, au soleil. Les blettes se composent de côtes(cardes) et de jolies feuilles gaufrées.

Blette à carde rouge
Photo : Autonomie Jardin

1 – Description brève

Cette plante bisannuelle fait partie de la famille des chénopodes comme l’arroche, l’épinard ou la betterave. Les poirées de toutes les couleurs font le plus bel effet dans un massif de fleurs annuelles. Ces larges pétioles colorés sont décoratifs en fin d’été au moment où les autres plantes disparaissent après les premiers frimas.

Une potagère de culture facile

La blette se sème idéalement au printemps directement en place. Les graines conséquentes (glomérules) se sèment en poquet de trois. Lorsque les plants développent 3 à 4 feuilles, conservez une seule plante. Les autres seront repiquées ailleurs en ligne ou dans un carré ou pleine terre distantes de 40 cm en tous sens ou dans un massif parmi les fleurs annuelles. Dans une terre riche et humifère, la poirée peut devenir très importante et prendre de l’espace dans un bac potager surélevé.

Caractéristiques

Multiplication : semis d’avril à juin pour récolte de juillet à novembre- Semis possible en début d’automne dans les régions douces.

Sol : même sol que pour la betterave avec plus d’humus et d’eau

Temps de levée : sous châssis, 5-8 jours en pleine terre, 10-12 jours

Famille : Chénopodiacées.

Dimensions : les feuilles peuvent atteindre de 50 à 80 cm de hauteur, la tige florale s’élève parfois jusqu’à 2 m.

Distance et profondeur de plantation : en lignes, au potager, distancez les plants de 40 cm en tous sens. Dans une plate-bande, installez des groupes de trois pieds espacés de 30 cm. Placez le collet des plants au niveau du sol.

Croissance : le feuillage atteint sa taille définitive dès l’été qui suit le semis. La floraison intervient au cours du second été, puis la plante meurt.

Aspect : la racine pivotante s’enfonce profondément dans le sol. Les feuilles dressées forment une touffe compacte. Elles sont larges, très gaufrées, munies de pétioles (côtes) épais et d’une nervure centrale hypertrophiée. Selon les variétés, ces nervures peuvent être diversement colorées.

Floraison : elle se produit au bout de la seconde année de culture. Les fleurs jaune verdâtre sont réunies en bouquet au sommet d’une haute tige. Cette floraison n’a aucun intérêt décoratif : on peut la supprimer ou laisser les graines se former.

Fructification : si vous désirez ressemer les graines, récoltez-les en août-septembre. Coupez les hampes florales et laissez-les sécher à l’ombre. Battez-les, puis mettez les graines en sachets.

Exposition : ensoleillée.

Climat : la culture est possible en de nombreuses régions si l’humidité ne manque pas.

La betterave est une plante de la même famille que les poirées(Blettes)
Photo : Autonomie Jardin

2 – Effectuer les semis

Semis au cordeau

Intervenez en fin d’hiver, lorsque la terre n’est ni gorgée d’eau, ni trop sèche.

Décompactez le sol sur 30 cm de profondeur avec un croc, ou une grelinette.

Supprimez les principales adventices et les plus grosses pierres.

Affinez la terre et aplanissez la surface au râteau.

Tirez un cordeau et ouvrez un sillon profond de 2 cm avec la langue de la serfouette.

Semis de glomérules

Les semences de poirée sont des glomérules contenant chacune plusieurs graines.

Répartissez-les au mieux pour limiter l’éclaircissage : les plants repiqués reprennent mal et montent prématurément en graines.

Semez un glomérule tous les 20 cm ou placez-les en poquet, 2 par 2, tous les 40 cm.

Après la germination, conservez un ou deux pieds côte à côte, tous les 40 cm.

Les jeunes plantules doivent êtres espacés de 35 à 40 cm
Photo : Autonomie Jardin

Arrosez bien après le semis de la poirée.

Avec la langue de la serfouette, ramenez la terre fine des bords du sillon afin de recouvrir les glomérules de 2 cm au maximum.

Tassez avec le dos du râteau.

Enlevez le cordeau.

Repérez les extrémités du rang grâce à des bâtons.

Arroser copieusement au jet d’eau en pluie, ou à l’arrosoir muni d’une pomme.

Principales Variétés

‘Verte à carde blanche’, ‘Blonde à carde blanche’, ‘Bright Yellow’, à carde jaune, ‘Bright Light’, à carde jaune, orange ou rouge.

‘Verte à couper’ ou bette épinard, ‘Blonde à couper’.

Il existe de nombreuses variétés, dont les teintes varient
Photos : Autonomie Jardin

Culture

Semez en place, en rayons distants de 40 cm, et disposez des poquets de 2 ou 3 graines tous les 35 cm (30 cm pour les variétés à couper). Lorsque les plants ont 3 ou 4 feuilles, démariez-les afin de ne conserver que le plus beau sujet sur chaque poquet. Pour hâter la culture, semez au mois de mars en pépinière sous châssis et repiquez les jeunes plants au mois d’avril. Récoltez à partir de 2 mois après le semis. Arrachez la plante entière pour consommer les côtes des bettes à cardes. Récoltez feuille à feuille les poirées à couper ou bettes épinards, qui se consomment de la même façon.

Photo : Autonomie Jardin

Que leurs côtes soient blanches ou colorées, les bettes à cardes sont consommables. Elles peuvent être cuisinées séparément : le limbe comme des épinards, les côtes à la béchamel, en gratin… ou ensemble. Les variétés de bettes à cardes colorées sont utilisées pour leur effet décoratif. Lorsque la terre se prête à leur culture, le résultat est spectaculaire. On associe la couleur des cardes à celle des fleurs de la plate-bande : bette à cardes jaunes avec des coréopsis, rudbeckias, dahlias jaunes… ; bette à cardes roses avec des cosmos, phlox, lupins… de même coloris ; bette à cardes orange avec hémérocalles, soucis ou œillets d’Inde.

3 – Entretien et culture

Lorsqu’on utilise les bettes à cardes comme plantes décoratives, il est commun de les cultiver comme des annuelles : elles seront donc semées chaque année. En régions froides, lorsqu’on veut récolter des graines, il est conseillé de déterrer les pieds, de les placer dans des récipients remplis de terre ou de sable et de les placer dans un local frais (cellier ou cave). Vous les replanterez au printemps suivant afin que la plante puisse former ses graines.

Les principales maladies de la poirée

Lorsque les journées sont encore chaudes et sèches avec des nuits fraîches. Une attaque d’oïdium n’est pas à exclure surtout sur les feuillages rouges. Le blanc disparaît avec les premières pluies sans le moindre traitement. Les jeunes plants peuvent être attaqués par les limaces et escargots. Attention aussi à la rouille ou au mildiou. La cercosporiose, qui se manifeste par l’apparition de taches brunes entraînant le dessèchement du feuillage est également une maladie fréquemment observée sur blettes.

Les poirées sont des plantes plutôt faciles de culture, attention toutefois à la rouille et au mildiou
Photo : Autonomie Jardin

4 – Récolter les blettes

Les feuilles se récoltent au fur et à mesure de leur développement, 2 à 3 mois après le semis. On consomme le limbe des feuilles cuites à la manière des épinards. Les pétioles se dégustent comme les tiges de fenouils ou céleris branches. Choisissez des côtes luisantes, souples et cassantes. Les feuilles flétries rejoindront le compost.

Pensez à supprimer régulièrement les départs de feuilles latéraux, qui se développent à la base des cardes. Cette opération donnera de la vigueur aux plants.

La poirée développe des feuilles la première année de culture et fleurit durant la seconde année. Bien qu’il s’agisse d’un légume classé « feuille », la poirée emmagasine des réserves dans ses racines comme les betteraves, il peut alors être considéré comme un légume « racine » pour ensuite redémarrer au printemps. La blette supporte des gelées en hiver de l’ordre de – 5°C.

Au-dessous, protéger contre le froid avec un paillage du type BRF (bois raméal fragmenté) rassemblé autour du pied sans couvrir le cœur pour ne pas la faire pourrir. En cas de grand froid, compléter la protection avec un voile d’hivernage par-dessus.

Dans les régions aux hivers doux, les blettes se développent même en période hivernale. Ailleurs il faudra les protéger pour les conserver
Photo : Autonomie Jardin

Les cardes, autre nom des côtes, sont souvent la seule partie cuisinée. Dommage ! La verdure est tout aussi succulente en accompagnement des cardes, en jus ou en gratin, mais également farcie, comme avec le chou. On peut aussi simplement déguster la verdure en salade.

Pour quatre personnes, prévoir dix à quinze pieds selon votre consommation.

Renouvelez les semis, si vous prélevez les touffes entières, ou coupez les plus grosses côtes une à une.

Photo : Autonomie Jardin

Je vous souhaite un sympathique week-end

Ben.MASON

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

10 commentaires

  1. Ce légume est non seulement beau dans un jardin ,mais il est aussi délicieux en cuisine. Pour ma part, je recommande aux gourmands d’en faire des tourtes salées ou sucrées, à leur convenance. Les très belles photos d’Autonomie Jardin nous incitent à démarrer l’automne de la meilleure manière.
    Vous pourrez en donner des nouvelles.
    Très bon week end

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Elienad, merci pour votre lecture
      Effectivement on peu cuisiner les blettes sucrées, mais ce n’est pas de la rhubarbe non plus, je les préfère largement salées(question de goût).
      Ravi que les photos vous plaisent, il est vrai que les feuillages sont très décoratifs et esthétiques.
      Excellent week-end

      Benjamin

      J'aime

    1. Bonjour Danielle, effectivement ça fait un peu mal au cœur de leur arracher des feuilles, mais c’est tellement bon!
      Personnellement je prélève toujours les feuilles de la base, du coup il reste toujours un bouquet de feuilles sur la plante, et ainsi la blette continue son développement en hauteur, sur une espèce de petit tronc qui leur donne un look sympathique.
      excellent dimanche

      Ben

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :