Psychotria Elata, la nature vous embrasse

Cette année je vous propose une nouvelle rubrique destinée à vous faire découvrir les curiosités botaniques de notre planète. Je pense en effet que l’amour et le respect de la nature passeront davantage par l’émerveillement que par des articles militants sur l’écologie et l’environnement. Ce type d’articles sera donc désormais plus ponctuel, mais que les purs et durs se rassurent, Autonomie Jardin continue activement la lutte pour que cessent les pratiques écocides, et les abus de l’homme sur l’environnement. Je souhaite par le biais de cette nouvelle série vous révéler l’existence des végétaux les plus fascinants, des plantes incroyables qui m’inspirent le respect, forcent mon admiration, ont éveillé ma passion, et continuent de me surprendre.

On débute cette série avec la douceur d’un baiser de dame nature. Non, vous ne rêvez pas, voici la plante à bisous !

Psychotria elata – La plante à bisous
Photo : Flickr.com

1 – Description botanique

La plante à bisous (Psychotria elata), également appelée Palicourea elata, est un arbuste originaire des forêts tropicales d’Amérique centrale et du sud, cette plante peut donc se développer sans substrat, simplement sur un support tel qu’une branche, une liane, ou à la faveur d’un trou dans un tronc. Devenue rare à cause de la déforestation, elle est très appréciée des papillons et des colibris qui assurent sa pollinisation. Malheureusement, la très commerciale St Valentin a aussi durant bien longtemps profité de l’aspect glamour de cette fleur, participant ainsi à sa disparition.

Psychotria elata fait partie de la famille rubiacée comme le caféier par exemple. La famille rubiacée est reconnaissable de par ses feuilles simples et opposées. Elle peut se présenter sous la forme d’arbres , herbes, lianes, ou arbustes comme Psychotria elata.

Cette plante évolue généralement dans la couche de sous-étage des forêts tropicales et peut atteindre une hauteur de 1 à parfois 4 mètres de hauteur. La morphologie de la plante peut être très variable car elle est directement affectée par la structure des plantes voisines, et la disponibilité globale de la lumière accessible à la plante. Ces variables, ainsi que les ressources générales disponibles pour la plante, détermineront la biomécanique, et la ramification de Psychotria elata, qui, à son tour, déterminera la hauteur et le nombre de feuilles, ainsi que leur taille.

Les caractéristiques de Psychotria elata sont ses bractées rouges, un ensemble modifié de feuilles qui entoure la fleur. Avant la pleine floraison, les bractées ressemblent à une paire de lèvres humaines. La floraison se produit de décembre à mars et peut être décrite comme insignifiante, il s’agit de petites fleurs en forme d’étoile qui ne dégagent aucun parfum. En raison de l’absence d’odeur détectable, la plante s’appuie uniquement sur la forme et la couleur de ses bractées pour attirer les pollinisateurs. Une fois que la pollinisation et la fertilisation se produisent, la plante à bisous produit de petites baies bleues noires. Ces baies sont ensuite disséminées par l’intermédiaire des oiseaux ; un mécanisme commun que les plantes du genre Palicoura utilisent.

Ramure et feuillage de Psychotria elata
Photo : Discoverlife.org

2 – Spécificités

Peu courante en culture, et se raréfiant à l’état sauvage, l’intérêt de la plante à bisous est avant tout sa conservation. Elle est donc souvent observée dans les serres chaudes des jardins botaniques.

Son intérêt esthétique réside bien évidemment dans la forme charnue et pulpeuse de ses bractées rouges vives. Cette plante vous fera de nombreux smack de décembre à mars si vous lui offrez de belles conditions de culture et beaucoup d’amour.

Les fruits, petites baies bleues non comestibles ont également un aspect ornemental intéressant mais n’apparaîtront pas en culture intérieur faute de pollinisateurs. Vous pourrez cependant tenter une pollinisation manuelle à l’aide d’un fin pinceau afin d’obtenir des baies qui contiendront les graines.

Malheureusement l’obtention de graines viables est rarissime du fait des particularités génétiques de ce type de plantes. Même dans la nature, seule 50 % des graines sont viables, ce qui explique aussi en partie son déclin.

L’écorce et les feuilles de Psychotria elata sont couramment utilisées en médecine traditionnelle pour guérir les maux d’oreille, la toux, la dyspnée , l’irritation de la peau ou des éruptions cutanées.

Les différents stades de la floraison
Photos : Pinterest.com

3 – Culture et entretien

Quasi impossible à dénicher sous forme adulte, ou en jeune bouture, il faudra probablement que vous partiez du semis pour débuter la culture de cette plante à câlins. Il faudra donc un peu de tact, et de la patience avant de recevoir vos premiers baisers de Psychotria.

Semis :

Les semis s’effectuent soit au printemps entre mars et mai, soit en fin d’été entre septembre et octobre. Vous sèmerez les graines (baies) préalablement séchées durant quelques jours directement sur un mélange nutritif prévu pour les orchidées. La température idéale doit se situer entre 20 et 25°C, et l’hygrométrie constante à 60 %.

Les plantules mettent 10 à 15 jours avant de lever, et se développeront ensuite très bien dans un pot ajouré. Le mode de culture est ensuite assez semblable à celui de l’orchidée.

Entretien et arrosage :

Dans l’idéal on cultivera la plante à bisous dans une véranda ou sous une serre bien exposée, dans laquelle le taux d’humidité ne descend pas en dessous de 50 %. Dans le cas contraire, il vous faudra régulièrement vaporiser la plante, ou la placer sur une large soucoupe remplie de billes d’argiles mouillées. Cela permettra de maintenir une ambiance humide autour de la plante.

La plante à bisous préférera les brumisations fréquentes, voire une humidité atmosphérique importante et constante, que les arrosages à proprement parler. Cependant, un bon bassinage une fois par mois durant une dizaine de minutes lui fera du bien. On laissera bien ressuyer le substrat après ces arrosages. Au printemps, et en automne, un apport d’engrais organique pour orchidée permettra à votre plante de faire le plein d’éléments nutritifs indispensables à son plein développement.

La croissance de Psychotria elata est assez rapide : élaguez les branches trop basses et recevant peu de lumière pour conserver un port compact. Cela évite à la plante de dépenser son énergie à alimenter des branches peu utiles. Procédez en été (juillet-août).

Profitez de la stature de la plante à bisous pour installer d’autres épiphytes sur ses branches hautes : cette épiphyte devient elle-même un support pour la culture d’autres plantes demandant le même climat.

Photo : Bonanza.com

4 – Où la trouver ?

Comme expliqué peu avant, l’obtention de plantes et de boutures est très compliquée. Cependant, renseignez vous sur les forums de jardinage, il existe des passionnés qui peuvent éventuellement produire des boutures ou des graines.

Concernant les graines, il existe des sites internet qui en proposent la vente, méfiance cependant car il existe des escroqueries.

Alsagarden, un site spécialisé dans les plantes peu communes tente actuellement d’ajouter psychotria elata à son catalogue, mais il faudra patienter.

J’ai cependant trouvé un fournisseur américain fiable, « GreenSeedGarden », qui vend les graines par sachet de 100 au prix de 5 Dollars, et les frais de livraison sont pris en charge dès 29 Dollars d’achats.

Pour terminer cet article, je vous souhaite à tous un excellent week-end.

Photo : Wikimedia.org

💋Kiss !💋

Ben. MASON

Le Dicton du jardinier:

🗓 Les douze premiers jours de janvier indiquent le temps qu’il fera les douze mois de l’année. 📅

⛈🌪🌤🌦

Proverbe pyrénéen

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

17 commentaires

  1. Superbe et original. Très bonne démarche de débuter l’année avec ces plantes extraordinaires.
    Je retiens l’idée d’avoir des bisous toute l’année .après un peu de patience . Après tout ,les baisers qu’on attend sont sans doute les meilleurs.
    Surprenante fleur que je ne connaissais pas. Bonne journée

    Aimé par 2 personnes

    1. Hi friend, indeed regenerative agriculture is making progress, and its practice is slowly democratizing.
      Provided that this beautiful idea launched by Fukuoka continues to gain importance.
      Have a nice day

      Ben

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :