Poivrons et piments;

C’est le bon moment!

Poivron Jaune
Photo: Autonomie Jardin

Il est étrange me direz vous d’aborder le sujet d’un légume estival en plein cœur de l’hiver. Pourtant, si vous voulez obtenir ces légumes fruits et en profiter de juillet à octobre, il faut impérativement dégainer votre matos à semis concernant ces plantes au développement long, très long. Les aubergines présentent cette même particularité de développement lent, elles doivent donc elles aussi être semées précocement.

Explications et conseils pour bien cultiver ces plantes amatrices de chaleur, et de soleil.

1 – Description botanique

Le poivron est un terme caractérisant souvent les variétés de piments doux de l’espèce Capsicum annuum à très gros fruits (parfois appelé piment au Québec). En Amérique du sud, la classification est semblable à savoir que piments et poivrons pêle-mêle, sont toujours appelés communément « paprika ».

Ces plantes vivaces, mais cultivées comme annuelles font partie de la famille des Solanacées tout comme les pommes de terre, les tomates, ou l’aubergine. Ces végétaux sont originaires, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Capsicum est cultivée comme plante potagère pour ses fruits consommés, crus ou cuits, comme légumes.

De croissance lente, la plante possède de belles feuilles vertes claires, et luisantes. Les inflorescences, blanches à rosées précèdent la formation du fruit, dont la maturation prend d’ordinaire quelques semaines. Chaque fruit contient de nombreuses graines de couleur blanc-crème.

Le plant de poivron cultivé peut dépasser un mètre de hauteur, et nécessite parfois d’être tuteuré. Le piment, quant à lui est un petit arbuste qui dépasse péniblement les 50 cm de hauteur.

Les graines de poivrons ont été importées en Espagne pour la première fois en 1493, et se sont propagées à travers l’Europe et l’Asie. L’appellation poivron est dérivée du mot poivre, et fait son apparition à l’écrit en 1785 (L’appellation italienne de « pepperoni » a les mêmes origines).

Capsicum annuum
Gravure botanique: I.pinimg.com

2 – Semis et repiquage

Comme indiqué en préambule, ce type de solanacées requierent une période de développement particulièrement longue avant de fleurir, et de fructifier (5 à 6 mois). Sous nos latitudes, les températures hivernales extérieures ne permettent pas de semer à temps pour obtenir des récoltes, hors quelques poivrons tardifs à l’automne. Il faut donc semer ces plantes sous abri entre fin janvier, et la mi-février. Ainsi, vous obtiendrez de belles récoltes pour juillet, août, septembre, voire octobre si votre climat est doux.

Tout le problème de ce type de semis repose donc sur la logistique. En effet, il n’est pas aisé de pouvoir dédier suffisamment d’espace, en un endroit bien exposé près d’une baie vitrée, sous un grand Velux, ou mieux encore sous une véranda bien exposée, voire une serre, afin de procéder au mieux.

En tous les cas, sachez qu’il vous faudra maintenir vos jeunes plants abrités du froid jusqu’à mi-mars, ou même avril en région plus fraîche, avant de pouvoir les stocker en extérieur, puis enfin les planter en terre de mi-avril à mai.

Les conditions de germinations, et de développement des plantules sont en outre assez contraignantes à maintenir(je ne cherche pas à vous décourager, mais il faut savoir gérer).

Photo: Pinterest.com

Pour les semis :

  • On sème en plaques alvéolées, ou en terrine, dans un terreau à semis bien tamisé.
  • On placera une à deux graines par alvéole. En terrine, on tâchera d’espacer les graines d’environ 5 cm en tous sens.
  • Les graines sont recouvertes d’une fine couche de 1 cm de terreau à semis, puis on arrose les semis, soit à l’aide d’un pulvérisateur, soit par capillarité en faisant tremper la plaque, ou terrine dans un fond d’eau durant une dizaine de minutes.
  • Vos semis doivent ensuite être maintenus à une température comprise entre 16 et 20°c, et une belle hygrométrie d’au moins 50 % doit ambiancer l’espace de culture.
  • La levée des semis intervient dans un laps de temps qui peut aller de 15 à 20 jours.
  • Au fil de la pousse progressive des plantules, on espacera les arrosages afin d’éviter la fonte des semis.
  • Lorsque les plantules possèdent 2 paires de vraies feuilles (au-dessus des 2 cotylédons initiaux), il sera temps de les repiquer dans des petits godets plus importants, dans lesquels ils séjourneront jusqu’à leur plantation définitive au potager (Mi-avril, mai, et début juin dernier délai).

3 – Plantation et entretien

La plantation en pleine terre au potager, ou en pot sur une terrasse bien ensoleillée, intervient trois à quatre mois après le semis. Vos jeunes plants ont alors une belle quinzaine de centimètres de hauteur, de belles feuilles, et probablement même les premiers boutons floraux pour les variétés précoces. Il sera alors grand temps de procéder à la plantation dès lors que tout risque de gel printanier est écarté.

Les poivrons tous comme les piments nécessiteront une exposition très ensoleillée pour offrir le meilleur d’eux-mêmes. En région très aride, ont pourra cependant opter pour un spot plus ombragé, notamment aux heures chaudes (de 11 à 14h), mais sans excès toutefois car cela empêcherais la maturation optimale des fruits.

Ces plantes n’apprécient pas trop les sols lourds et trop argileux. Sur ces terrains là il conviendra donc de préalablement bien préparer le sol, par des amendements sableux, un bon décompactage, ainsi que des apports de compost et de fumier au début du printemps (quelques semaines avant plantation).

En terre franche, ou en sol vivant, les résultats seront optimums, cependant, attention aux sur-arrosages estivaux, surtout si un paillage est présent.

En sol calcaire, les rendements peuvent s’avérer très corrects, mais il faudra prévoir là aussi, des apports de composts, et de fumures en amont pour pouvoir satisfaire ces légumes-fruits assez gourmands en éléments nutritifs. Sur ce type de sol, un paillage est vivement recommandé, il évitera l’évaporation des faibles ressources en eau qu’un sol calcaire peut retenir.

Les plants doivent être espacés de 50 cm environ pour les poivrons, alors que les piments, de dimensions plus modestes, s’accommoderont généralement d’une distanciation sociale moindre (environ 30cm).

Les piments, plus petits que le poivron, mais aussi plus costauds en saveur
Photo: Kokopelli.semences.fr

4 – Parasites et ravageurs

Parmi les ravageurs les plus fréquemment observés sur piments et poivrons on notera l’acarien rouge de type tisserand, qui peut occasionner de sacrées pertes de rendement, voire la mort des plants.

Au printemps, pucerons et punaises sont de sortie, mais n’occasionnent pas de gros dégâts, et attireront à coup sûr chrysopes et coccinelles, leurs prédateurs naturels qui feront bien souvent un ménage drastique à votre place. Les chenilles défoliatrices peuvent également être un problème, cependant, ces attaques sont rares. Si elles surviennent, on tâchera d’éliminer manuellement le plus de chenilles possibles, et l’on passera pour compléter le traitement, un insecticide biologique à base de savon noir, et …de piment fort (Cayenne).

En associant vos poivrons et piments avec des aromatiques, telles que thym, sauges, ou a proximité des oignons, contribuera à tenir bien des ravageurs à bonne distance. Œillets d’inde, basilics, et dracocéphallum formeront également une belle symbiose avec toutes solanacées en règle générale.

Dracocephallum moldavicum
Basilic sacré
Œillet d’Inde
Photos: Autonomie Jardin

5 – Récolte des fruits, et des semences

Les récoltes de poivrons et piments débuteront environ 5 à 6 mois après le semis(soit juin-juillet) suivant les variétés. Ces récoltes s’étaleront sur une période allant jusqu’en fin d’été, voire mi-automne pour les régions les plus douces.

Récupérer les graines est une opération simple à réaliser, il suffit de gratter les graines présentes à l’intérieur d’un fruit récolté, et de les faire sécher 48 heures sur un sopalin. Il faut ensuite les conserver dans un endroit sombre, frais, et sec, jusqu’aux semis de l’an suivant.

Ces semences sont peu sujettes aux hybridtions, vous avez donc de fortes chances, en utilisant les variétés anciennes, de retrouver chaque année, le même type de fruits, et de saveurs.

Photo: Binette-et-cornichons.com

Plus de temps à perdre donc, lancez vos semis dès maintenant pour de belles salades estivales.

Savoureux week-end à tous.

Photo: Autonomie Jardin

Ben. MASON


Le dicton du jardiner :

« Si le jour de la Saint-Vincent,

le soleil luit comme un chapeau,

on aura du vin plein le tonneau. »

🌞🍇🍷🍇🌞

« Proverbe lorrain »

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

9 commentaires

    1. Merci pour ta lecture Danielle,
      Je suis certain que tu réussiras ta production 2021 de piments et poivrons🌶. N’hésites pas à semer plus qu’il n’en faut en prévision des pertes éventuelles, au mieux, si tous tes semis réussissent tu pourras offrir des plants à tes proches jardiniers.
      Je te souhaite une belle journée et de beaux semis à venir.

      Ben

      J'aime

    1. Salut Corinne, que le succès soit au rendez-vous pour tes récoltes de 2021,
      l’anticipation est essentielle pour réussir avec ces plantes au développement poussif.
      Comme toi, je vérifie en ce moment ma banque de graines, afin de ne pas me retrouver au dépourvu au moment opportun. Je commande dès maintenant, voire début février au plus tard, les graines qu’il me manque, et ce pour m’assurer de la disponibilité des stocks chez notre fournisseur commun😉. En effet, en commandant trop tard, on se retrouve souvent très limité dans le choix des variétés.
      Là encore un maître-mot s’impose; ANTICIPATION!

      Je te souhaite un beau week-end, et des semis réussis🌱🌶🍀
      Bises

      Ben

      Aimé par 1 personne

      1. Exactement je comprends pourquoi je me trouvais avec des graines qui n’étaient plus en stock…
        Je suis vraiment une apprentie jardinière, mais cela ne me dérange pas, j’adore la découverte, le plaisir de planter, de prévoir, de rêver
        J’ai encore plein de betteraves au jardin qui font dodo…je me régale !!
        Des bisous Ben🌱🌹🌈🌞🌶

        J'aime

  1. J’aime beaucoup vos associations de plantes potagères et de fleurs. Outre que cela présente une réelle utilité, je trouve que c’est très beau et très esthétique. Vivent les jardins colorés ! Le moral remonte avec la couleur.
    Très bon week end au milieu de votre beau jardin.

    J'aime

Laisser un commentaire

Répondre à Ben. Mason Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :