Remerciement, et clap de fin

Je ne pensai pas terminer sur une note si abrupte la belle histoire de mon humble blog. Cependant, je n’ai pas réussi à atteindre mon objectif qui était de convaincre le plus grand nombre à des pratiques plus respectueuses de la nature dans le cadre du jardin. En effet, j’ai prêcher, mais aussi « pêcher » de bonne foi des techniques qui je doit l’avouer aujourd’hui, mèneront droit à l’échec ceux qui comme moi se sont imaginer que dans une situation d’urgence pouvaient s’en sortir alimentairement grâce aux méthodes exposées sur mon site, ainsi que sur d’autre plus connus. Telle n’était pas mon intention, j’ai seulement négligé quelques détails que je n’ai probablement pas voulu voir, dans ma passion, et dans mon engagement auquel j’ai cru.

J’espère que chacune, et chacun d’entre vous m’excuseront cet excès de confiance en la permaculture, discipline en laquelle je croit toujours, mais qui dans notre monde occidentalisé ne peut être soumise qu’à conditions de moyens logistiques, financiers, technologiques, et humains plus qu’important.

Ces moyens, je le reconnais, je les ai sous-estimés, même négligés. Toutefois, je ne vous laisserais pas dans de fausses croyances, celles que veulent bien nous laisser entendre d’autres « permaculteurs » nationaux, que je respecte par ailleurs.

La vérité est moins douce à lire, et à entendre, mais je dois me rendre à l’évidence, mes années passées à pratiquer cette technique agoécologique n’ont en aucun cas porter leur fruits. C’est au point, pour moi d’envisager le pire pour moi même.

J’écris donc ce dernier post à l’attention des jardiniers chevronnés, qui comme moi sont seuls, isolés, sans véhicules, sans aides, et de surcroît désargentés, et qui voudrait se lancer dans cette voie afin de pouvoir subvenir à leur besoins basiques et vitaux.

NE LE FAITES PAS, VOUS ALLEZ COULER!

Voici mes réflexions au sujet d’un mode de production alimentaire destiné originellement au plus démunis, mais qui finalement n’est accessible qu’au plus aisés d’entre nous.

1 – De l’espace cultivable, oui…mais au pied de chez soi

Le premier point à savoir, est que sans proximité immédiate avec votre lieu de production, vous n’y arriverez pas. en effet il faut avoir constamment le nez sur vos semis et cultures pour pouvoir intervenir très rapidement en cas de problèmes. Oubliez donc les solutions de terrains louer aux antipodes de votre domicile, surtout si comme moi vous devez vous frapper une demi-heure de vélo avant l’effort conséquent qu’il vous faudra déployer au jardin. Cette solution n’est pas viable, vous vous épuiserez vite, et n’obtiendrez que de maigre résultats. De plus, il vous faudra une surface importante que les 3/4 des plus modestes d’entre nous ne pourront jamais s’offrir.(voir point3)

Le prix non négligeable de la parcelle louée, ainsi que l’achat des semences, et de quelques outils indispensables, ne peut il pas vous permettre de vous approvisionner par ailleurs en fruits et légumes de saison, même BIO? Bien sûr que si!

2 – La logistique à distance

Bien sûr, pour les petits rois qui ont une voiture et le permis, voire une camionnette pour faire des allées et venues domicile-terrain, les éléments précédemment invoqués ne vous perturberont pas. Cela est normal.

Pour les plus démunis, ne vous laissez pas avoir, il faut de la logistique, du transport de plants, et de matériel que vous aurez grand peine à faire à pied où à vélo, sauf si votre parcelle est à proximité, où que vous vous appelez Hercule.

Ne comptez pas sur une production de semis et jeunes plants sur une parcelle excentrée, et que vous ne pouvez pas surveiller H24. Je vous le dis, cela est peine perdue. Limaces, fourmis et escargots se seront servis avant votre prochaine visite au jardin. Les chassis à semis improvisés n’y changeront rien.

3- Des surfaces versaillaises, et de plein pied SVP!

Même si l’ont peut produire un petit rendement familial sur de petites surfaces de 200 à 400 m2, il faut pouvoir veiller facilement dessus, chose impossible si le terrain exploité est trop éloigné de votre domicile, surtout si comme moi vous en êtes réduit à la BM Double pieds, ou au vélo, comme dans mon cas. OUBLIEZ!

Bien sûr les plus jeunes rigoleront et me répondront qu’ils ont la patate…mais pour combien de temps.

Dans la réalité des faits, les permaculteurs les plus expérimentés du pays, comme Dekarz, et Co, ont des surfaces non négligeables de plusieurs hectares, de plein pied devant chez eux, et sont de surcroît motorisés, véhiculés, et en aucun cas isolés, et livrés à eux mêmes. Ce qui explique en partie leur réussite dans cette entreprise compliquée. Cela n’enlève rien à leur mérite, mais il est important d’en tenir compte.

4 – Intrants et matériels

Encore une fois, toute personne menant une vie occidentale « normale » ne pourra pas comprendre ce point. Toutefois, il est clair qu’il ne faut pas se laisser émmerveiller par les jardins de Loïc, permaculteur droit, sérieux, et fort sympathique au demeurant, mais qui ne vous dit pas tout.

En effet le discours de ces gens, à l’instar du mien, précédemment distillé sur ce blog (faute de ma crédulité), ne doivent pas vous induire en erreur. La permaculture c’est un sacerdoce, c’est très dur!

évidemment avec des moyens logistiques, financiers, thermiques(tondeuses, voitures, et camionnettes…), et humains, tout est plus simple.

N’y voyez là aucune jalousie, je respecte énormément le travail, et la parfaite exécution des cultures réalisés par ces personnes. MAIS…

5 – Quelle permaculture

Leur permaculture est une forme occidentalisée, et totalement dévoyée de ce que ce mode de production (en terme de maraîchage) implique.

Il est « facile » de construire des serres et des abris, d’implanter des arbres, et de réaliser des structures même en matériaux de récup lorsque l’on a la chance de posséder ressources(naturellement présente sur un hectare ou plus), camionnettes, quelques sous, et des bras amicaux pour vous aider à réaliser des projets pharaoniques.

C’est tout autre chose lorsque vous êtes seul, isolé, non véhiculé, et exsangue financièrement. Je pense que mes compères « starisés » sur youtube, et qui m’ont toujours snobés jusqu’à présent en conviendront certainement par eux même.

Nous ne sommes plus là dans des choses que nous pouvons réaliser simplement, et humblement par nos soins.

Par respect envers vous tous, qui m’avez fait confiance depuis le commencement de ce blog, je me devais de porter à votre connaissance, que la permaculture à l’occidentale n’est autre qu’une pratique qui ne s’adresse qu’aux personnes qui ont déjà largement les moyens de se nourrir par ailleurs.

Pourtant, la permaculture est sensée pouvoir, et devoir permettre une production alimentaire accessible aux plus défavorisés d’entre nous. Je le reconnais, cela est aujourd’hui impossible en Europe, continent totalement gouverné par les finances, et où un permis de conduire une chignolle, et le pouvoir d’acheter quelques litres d’essence, importe plus que le savoir-faire.

JE LE REGRETTE!

Pour conclure, la permaculture(en occident) donne bonne conscience aux personnes aisées, mais ne permet en aucun cas aux personnes en difficultés de trouver une voie de salut honorable.

REMERCIEMENTS

Je demande pardon à mes abonnés pour mon erreur de jugement, véhiculée par mes soins depuis deux ans.

Je remercie tous ceux qui m’ont suivi, et témoignés leur confiance. Vous avez été nombreux à porter ce blog au-delà de toute limite que j’aurais pu imagine qu’il atteigne.

Sachez que les renseignements techniques et théoriques restent complètement valables, mais de grâce pour les moins favorisés d’entre vous, ne vous lancer pas dans l’aventure sans tenir compte de ces quelques éléments.

J’ai aujourd’hui tout investi, et malheureusement tout perdu, dans un terrain, qui certes à produit de la nourriture, mais à quel prix.

Je vous embrasse bien sincèrement, et vous souhaite du succès dans tous vos projets visant à plus de bien être, et d’autonomie. Et c’est avec beaucoup de peine, et de tristesse que je vous concède ce jour mes erreurs d’appréciations par rapport à l’aspect surfait et occidentalisé de cette belle idée de la permaculture, que nous européens comme à notre habitude enjolivée, et embourgeoisée.

Vive la permaculture, mais avec réflexion et beaucoup de recul.

Bien à vous tous

Ben. MASON

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

45 commentaires

    1. Merci pour ton mot de soutien,
      J’ai bien de la chance d’avoir des abonnés comme toi, saches que je continuerais à suivre ton travail sur ton blog, ainsi que ceux des autres blogeurs car vous êtes des gens formidables et passionnés dans vos domaines respectifs.
      Mon blog restera en ligne, et il n’est pas exclu que je revienne au clavier pour de futurs posts. Il faut toutefois que je réajuste ma ligne éditoriale.
      Je te souhaite une bonne journée
      Ben

      Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Max-Louis pour ton sympathique message
      Je continue à suivre ton blog, tu fais un super boulot👍, et j’ai toujours plaisir à découvrir tes publications.
      J’espère revenir prochainement avec plus de moral, et une optique nouvelle.
      Je te souhaite une excellente journée

      Ben

      J'aime

    1. Merci à toi pour ta gentillesse, et ton soutien,
      Ton blog est d’une originalité absolument géniale, j’espère prochainement lire tes nouvelles publications. Vive les chats, voyageurs ou sédentaires, ils méritent bien toute notre attention.
      Je ne quitte pas la sphère WordPress, et je continuerais à suivre et soutenir les travaux des uns et des autres.
      J’espère pouvoir prochainement rebondir en ajustant toutefois le contenu de mon site.
      Passe une belle journée

      Ben

      Aimé par 1 personne

  1. Bonjour Benjamin
    j’apprend avec tristesse votre désarroi sur ce qui était et continue à être votre combat pour la permaculture J’en comprend les raisons mais j’ai du mal à me résoudre à ne plus lire les articles d’Autonomie Jardin le vendredi matin.
    Vous vous êtes totalement investi personnellement et financièrement dans ce projet, et vous êtes sans doute déçu de ne plus pouvoir continuer.
    SACHEZ QUE VOUS N’AVEZ PAS PERDU
    Seul, vous avez su fédérer un grand nombre d’abonnés qui ,pour la plupart, ont appris énormément de choses
    sur l’environnement et l’Ecojardinage. Soyez en fier !
    Pour autant, pourriez vous continuer vos grandes séries sur les Parcs et Jardins ou les plantes extraordinaires de la nature, par exemple.
    Les temps sont durs et vous, qui avez toujours la préoccupation d’aider et d’apporter votre pierre à l’édifice, vous avez réussi.
    Vous avez fait un beau parcours très riche que vous pourrez peut-être synthétiser dans un ou des livres dont vous nous avez parlé et que nous attendons.
    Ne soyez pas découragé ! Après l’hiver vient le printemps et je suis sûre que vos abonnés seront autour de vous… pour un nouveau projet. Alors, gardez votre blog en ligne cela vous aidera pour le moral
    Attaquez la dépression qui vous assaille.
    COURAGE ET BRAVO POUR TOUT
    Bien à vous

    Aimé par 5 personnes

    1. Merci Elienad pour votre mot de soutien très touchant
      Ne soyez pas triste, je sais que vous appréciez beaucoup les articles d’Autonomie Jardin, et je connais votre affection particulière pour les sujets concernant les parcs et jardins exceptionnels, les plantes peu banales, et aussi je le sais, la série sur les personnalités vertes.
      Il est probable que de tels sujets continueront à alimenter mon blog. Je me laisse cependant un peu de temps afin de rediriger un peu la conception de mon site que vous avez la gentillesse de suivre assidûment depuis ses débuts en 2019.
      Merci encore pour votre présence, et votre bienveillance.
      Je vous embrasse

      Benjamin

      Aimé par 1 personne

    1. Merci mon cher ami, tu as raison, la vie peut être formidable, et je vais tâcher de me reprendre en main.
      Thank you, my dear friend, you are right, life can be great, and I will try to take control of myself.
      Best regards

      Ben

      J'aime

  2. Je vous félicite pour votre formidable authenticité. C’est une qualité rare et tellement, mais tellement importante!

    Nous venons sur terre pour vivre des expériences et cheminer. Ne regrettez rien, cela vient d’enrichir votre bagage. 😉

    Bonne continuité et au plaisir de vous lire à nouveau.

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour votre message et ces encouragements.🙏
      Il est vrai que la vie est une succession d’apprentissages et d’expériences. Je vais tâcher de rebondir au mieux et j’espère pouvoir continuer prochainement la rédaction du blog. J’ai actuellement besoin de faire le point sur mes dernières constatations, et considérations.
      à très bientôt

      Ben

      Aimé par 1 personne

  3. Bien que ni blogueuse, ni jardinière chevronnée (mais passionnée par contre), vos articles vont me manquer.

    Ne pourriez-vous pas envisager de vous faire aider par tous ces bénévoles désireux d’apprendre en vous inscrivant comme projet formateur sur une plateforme d’éco-volontariat et transmettre ainsi votre savoir ?
    Bon courage et bonne chance pour la suite!

    Alexandra

    Aimé par 1 personne

    1. Alexandra Merci pour votre mot,
      Je vais réfléchir à votre excellente suggestion au sujet de l’éco-volontariat. C’est une idée qui mérite toute mon attention.
      Un grand merci par ailleurs pour vos sympathiques encouragements.
      Bien à vous

      Benjamin

      J'aime

  4. Bonjour, j’ai suivi avec beaucoup d’attention votre blog et tous ses conseils techniques et pointus distillés. Avec votre science des plantes, votre expérience, mais également ce semi-échec et ce sentiment d’amertume qui fait voir les choses de façon particulièrement noire, n’avez vous pas pensé à proposer vos services de jardinage chez des particuliers? Votre expérience et connaissance est précieuse et pourrait être utilement mise à profit. Tout ce que vous dites est par ailleurs d’un bon sens certain concernant les surfaces et le matériel nécessaire pour la culture biologique. C’est une idée, il faut du temps pour digérer, mais votre expérience doit vous servir. Je pense à vous

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Thib, merci pour ces aimables encouragements, et compliments qui me touchent.
      Vous avez raison de dire que mes dernières déconvenues me font voire les choses en bien plus noir qu’elles ne le sont effectivement. Aussi je prends bonne note de vos remarques et suggestions.
      Ces dernières me font comprendre qu’il m’appartient aussi de trouver des solutions aux problèmes rencontrés plutôt que de baisser les bras. En effet la permaculture et l’agriculture biologiques n’en sont qu’à leurs débuts, et tout reste encore à faire, bien que ces modes de cultures se développent rapidement ces dernières années. Je tâcherais donc de rester acteur de la bonne évolution de ces pratiques agricoles.
      J’espère revenir vite, mais il est vrai qu’un petit point sur la situation s’impose.
      Je vous souhaite une excellente journée, et un beau week-end.

      Bien amicalement
      Ben

      Aimé par 1 personne

  5. Cher Ben,
    Je me joins à tes fidèles lecteurs pour te soutenir dans ce passage difficile. Car je suis sûre que ce ne peut être qu’une étape à franchir pour repartir avec encore davantage d’enthousiasme. Sur un modèle peut-être différent… Peut-être sur un mode communautaire ou partenarial ? Je suis certaine qu’il existe de nombreuses personnes qui voudraient partager ta passion, ton expérience et des connaissances pour « vivre autrement ».
    A très bientôt, amitiés, Danielle

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Benjamin
      Votre decouragement m’a un peu surprise vous qui êtes capable de si belles choses.
      Je pense qu’il ne s’agit que d’un moment de fatigue surtout en cette période de crise sanitaire qui nous impose à tous tant de contraintes auxquelles nous ne sommes pas habitués.
      Mais ce n’est qu’un passage et nous allons rebondir de plus belle.
      Vos articles m’ont toujours intéressée et je les ai attendus avec impatience
      Ce serait bien dommage que cela s’arrête.
      Un peu de repos et je crois fermement que vous allez repartir je le souhaite de tout mon cœur
      Je pense aussi que vous pourriez proposer vos services autour de vous il y a certainement des personnes peut-être âgées qui seraient ravies que vous les aidiez à soigner leur jardin
      Je vous souhaite bon courage et je sais que vous en aurez
      À bientôt de vous relire et grand merci pour tous vos précieux conseils
      Dominique.

      Aimé par 3 personnes

      1. Bonjour Dominique,
        j’ai eu grand plaisir à prendre connaissance de ce dernier message de soutien de votre part, et bien évidemment celui-ci me touche particulièrement. J’ai souvent de vos nouvelles par le biais de Danielle Ferrant que vous connaissez bien, ainsi je sais que la situation sanitaire actuelle impacte aussi négativement certains membres de votre famille, et je vous adresse à ce titre également toute ma solidarité, et réciproquement mon soutien.
        Les encouragements incroyables reçus ces derniers jours à mon endroit contribuent grandement à me pousser vers une nouvelle impulsion, mais également m’aident à revoir ma copie, ainsi que ma vision actuellement pessimiste des choses.
        Je vous remercie également de soutenir mon travail notamment littéraire puisque j’ai appris que vous aviez aimablement acquis mon dernier livre.
        Je connais aussi votre passion des plantes et du jardin. J’espère que vos cultures pour 2021 seront couronnées de succès, et je souhaite contribuer un peu à votre potager familiale que vous tenez avec beaucoup de soins d’après mes connaissances. Je vous ferait donc parvenir très prochainement par le biais de Mme Ferrant, quelques échantillons de semences potagères biologiques, et originales qui complèteront à merveille vos futures récoltes cet été.

        Je vous souhaite une excellente fin d’après-midi.
        Benjamin

        J'aime

    2. Danielle, merci infiniment pour ton soutien qui ne me surprend guère. 🙏
      Ton aimable suivi et nos échanges réguliers ont une grande importance à mes yeux. Je prend donc tes encouragements avec plaisir et considération. Tu as raison de dire qu’il me faut sans doute aborder les choses sous un angle un peu différent, et je l’espère avec plus de positivité et d’enthousiasme.
      En attendant de revenir à mes publications, je continuerai bien sûr de suivre ton superbe blog, au combien inspirant.
      Je t’embrasse

      Ben

      Aimé par 1 personne

    1. Merci infiniment pour votre message,
      Il est indéniable que les choses sont complexes dans ma situation un peu particulière, cependant, les belles âmes telles que la votre m’aident beaucoup à me remettre en question, et à redonner du sens à mes activités.
      Mes félicitations sincères pour votre travail sur votre blog, toujours si original et intéressant. Je vous encourage à mon tour de nous régaler régulièrement de la finesse de vos publications.
      Bien amicalement

      Benjamin

      Aimé par 1 personne

  6. Salut Benjamin! Si la permaculture ne marchait pas, notre planète serait un désert. De nombreux permaculteurs sont tombés mais ils se sont relevés pour repartir de plus belle. Toute activité professionnelle passe malheureusement par des hauts et des bas. C’est la nature de la vie. Nous sommes encore en hiver mais lorsque le printemps arrivera et que les bourgeons commenceront à éclorent, le moral, sans aucun doute, reviendra!
    Vivre de la permaculture ne dépend pas trop de soi mais surtout de son environnement. Si les gens ne sont pas réceptifs à ce genre d’agriculture ou si leurs finances ne leurs permettent pas de payer un peu plus pour ce genre de produits, effectivement cela risque d’être difficile.
    Tout dépend de la régularité ta production, après il faut faire les marchés, trouver peut-être une école ou deux qui veulent bien offrir à leurs bambins une nourriture saine et équilibrée. Les restaurateurs sont souvent preneurs, surtout s’ils font de la bonne cuisine. Approvisionner un petit commerce de proximité est aussi une solution. Beaucoup aussi, transforment leurs produits eux-mêmes – confitures, bocaux de légumes, paniers de saisons… Bref, tout cela pour te dire Benjamin, qu’il faut te faire connaître, si tu veux en vivre…
    Toujours est-il que tes articles sont superbes et que ce serait dommage d’y mettre fin.
    Au plaisir de te lire!
    Frédéric

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton aimable message Frédéric, celui-ci est de très sage conseil.
      Tes suggestions sont bonnes, et il est vrai qu’il faut trouver la voie adéquate dans ma situation, et persévérer avec positivité.
      Je re prendrais prochainement les publications, mais sans doute avec une approche plus prudente de la permaculture.
      Je te souhaite une excellente fin de journée

      Benjamin

      Aimé par 1 personne

      1. Je pensais à une chose qui pourrai te plaire. C’est de créer et d’animer un atelier permaculture. Je vois que tu as une belle plume, tu n’es pas avare de mots et surtout que tu connais bien ton domaine. Pourquoi ne pas mettre ton expertise au service des autres? L’avantage d’un atelier, c’est de rencontrer des gens désireux d’apporter un plus à leur jardin.
        Mais surtout, tu peux après la théorie, les invités à la pratique sur ton terrain. Et je suis sûr que tu trouveras deux ou trois passionnés pour venir t’aider le week-end et ainsi accélérer le processus de l’évolution. Il faudrai que tu contactes la mairie de chez toi pour voir si elle serait d’accord pour inclure ce genre d’activité avec celles déjà proposées. À Noisiel dans le 77, il y a déjà un club d’agriculture bio et dans le parc, un petit endroit est réservé pour ceux qui veulent s’y adonner.
        Une participation financière de la part des adhérents ou même de la mairie, est une chose qui peut être envisagée.
        Enseigner est très gratifiant et comme tu as pu le constater avec ton blog, les gens savent reconnaître un bon enseignant… et surtout, ils ne l’oublient pas!
        Amicalement!
        Frédéric

        Aimé par 3 personnes

      2. Merci encore Frédéric pour ton altruisme, et tes excellentes suggestions. Je vais étudier toutes ces questions et me renseigner. Ces ouvertures peuvent m’êtres précieuses. Bien que l’enseignement ne soit pas chose aisée, cela fait parti des perspectives qui pourraient m’intéresser à l’avenir.
        Bien à toi

        Benjamin

        Aimé par 1 personne

  7. Bonsoir Ben,

    Fais de petites choses pour toi. Il ne faut pas s’en demander trop. Etre content de ce que tu accomplis sans être dans la perfection c’est-à-dire sans pression. Sois fier de tout ce que tu as partagé. Que de belles connaissances et ce, gratuitement… De la générosité qui est une belle attitude de richesse intérieure.
    La vie est tellement courte alors profiter de petits moments de bonheurs et le plus important. Chacun a ses objectifs et les expérimenter est déjà une belle avancée. On en apprend de toutes nos expériences et ce pour avancer encore mieux, rebondir… Bon week-end!

    Aimé par 2 personnes

  8. Bonsoir Ben,
    Comme je te l’ai dit, j’ai pris le temps de la réflexion pour t’écrire et aussi pour lire les commentaires qui te sont adressé. Je crois que le problème numéro un est la solitude qui doit être pesante en ce moment particulier et la fatigue liée à la fin de l’hiver. La permaculture reste une très belle pratique. Mais il ne faut pas rester seul, à la fois pour les efforts, le partage et le moral. Tout ce que tu as appris et transmis reste valable. Peut-être as tu besoin de voyager, de rencontrer des personnes dans des communautés ou tu pourras aider ou transmettre tes connaissances, simplement échanger et rire! L’humain n’est pas fait pour vivre seul, en tout cas pas longtemps. Le voyage peut être initiatique et tu peux être hébergé en échange de coups de main. Tu peux sur ton chemin rencontrer de belles personnes, voire La personne. Je sais néanmoins que les temps sont difficiles et que la recherche d’autonomie est louable. Mais comme tu l’écris, il faut être sur place et à plusieurs pour tenir, comme je l’ai vu en Ardèche dans un hameau. En tout cas, continue un blog. TON blog. Il peux, comme je le fais, ou comme Corinne être varié, changeant, surprenant en fonction de tes humeurs. Ne te décourage pas et quelque-soit la suite de ton chemin, il y aura des épines et des roses. C’est la vie avec ses hauts et ses bas. Comme dis Solène, une blogueuse poète, le printemps reviendra, il revient toujours 😉 . Amitiés. Alan

    Aimé par 4 personnes

    1. Salut Alan,
      Merci pour ton message réconfortant. Il est vrai que la solitude n’est pas toujours chose simple, j’en ai cependant l’habitude, et ne me décourage pas si vite d’ordinaire. Je passe encore de très bon moment sur ma parcelle, et je sais bien que les choses avancent plus vite, et plus facilement quand le moral remonte. Sur une impulsion nouvelle, je prépare au mieux le printemps pour ne pas me laisser déborder à l’avenir.😓
      J’ai parfois un peu de mal à lâcher prise sur les contrariétés qui me dépassent, celles sur lesquelles je n’ai pas prise. Du coup je me mets moi même la pression, celle que je n’accepte pas d’un patron par ailleurs. C’est étrange, non?🤔

      Des voyages il y en aura certainement. Du moins je l’espère, comme tu le dis, cela me ferait sans doute du bien, d’autres lieux, d’autres visages, d’autres cultures, d’autres agricultures. Pourvu que l’avenir m’offre les opportunités de telles découvertes. Malheureusement, la période ne s’y prête guère. Pourvu que les choses bougent aussi sur ce front là.

      J’ai prévu la reprise de mes posts dès vendredi, les nombreux encouragements reçus m’ont touchés, et m’ont convaincus de continuer à publier de beaux articles. Je serais cependant sûrement plus nuancé et attentif lorsque j’évoquerais la permaculture.
      Je te souhaite une belle fin de journée

      Ben

      Aimé par 2 personnes

      1. Je suis heureux d’avoir de tes nouvelles. Nous sommes nombreux en cette période à baisser les bras à cause de la fatigue hivernale mais surtout psychologique liée à cette période très marquante. Je vois bien que nous émettons tous moins de posts, beaucoup moins que d’habitude. Je suis moi-même à plat mais je ne me mets pas la pression pour trouver absolument de l’inspiration ou pour faire semblant ou pour faire du like. Je souhaite rester authentique et en accord avec ce que je suis profondément. Je pense, comme en voile, que « les vents tourneront et que nous nous enallerons (de requin) » vers de beaux jours et des vies plus positives. Je crois en la permaculture et en toutes ces pratiques qui respecytent et qui font avec la nature. Mais pour que ça marche, il faut raisonner vraiment autrement qu’en valeur marchande. Il y a une valeur qui n’a pas de prix : c’est l’échange entre les êtres humains. On peux vraiment vivre de peu et être vraiment plus heureux que bien des milliardaires. L’amitié, l’amour, la compassion n’ont pas de prix mais ont une valeur immense.
        Bien à toi. Alan

        Aimé par 2 personnes

  9. Ben,
    Je ne te cache pas que j’avais vu ton article dès qu’il est sorti, et ça m’a fait super mal au cœur de te savoir dans cette impasse. j’ai préféré ne pas répondre de suite, il me fallait trouver le bon moment pour t’écrire, et tu vois c’est maintenant 😉
    Je ne crois pas que tu puisses t’arrêter, parce que tu es une personne qui possède un trésor dans ses mains et dans son cœur. Quand on possède autant de connaissances, de savoir-faire, de savoir-être, de belles valeurs, on ne peut pas les contenir ou les maintenir sous cloche.
    Ta vitalité, ta belle énergie, ta présence est utile, nécessaire, indispensable.
    Tu es un éveilleur de conscience, un semeur de conscience !
    Ne rêves pas tu ne peux pas garder tout ça pour toi !!!
    Tu traverses un moment de passage à vide, et je ne te parlerai pas du mien qui est absolument abyssal…(je me sens vide et je me sens à deux doigts de tout fermer).
    Je suis certaine que tu ne t’arrêteras jamais, ce que tu as en toi, est un trésor, une source à laquelle nous venons goûter, qui inspire, apaise, nourrit et fait grandir !
    La situation liée à la covid est devenue insupportable, elle nous plonge dans le tourment parfois, nous affaiblie, nous souffrons tous de ces distanciations, de ces contraintes, de cette folie hystérique que tu décris si merveilleusement dans ton livre.
    Alors s’il te plaît Ben, ne nous prive ni de ton oasis, ni ta lumière.
    je t’embrasse très très fort Ben
    Corinne

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Corinne,
      Merci infiniment pour ton message qui me touche énormément. Tes encouragements me font chaud au cœur, et tes aimables compliments me flattent beaucoup. « semeur de conscience » on ne m’avait encore jamais attribué de qualificatifs aussi gratifiants.🙏

      Il est vrai que les temps sont dur pour le moral, et il est parfois difficile de ne pas se laisser anéantir. J’espère que ton horizon s’éclaircira vite, et je t’invite à mon tour à garder espoir et positivité malgré les épreuves que tu traverses. J’ai lu une citation l’autre jour qui disait en substance « La vie est belle, personne n’a dit qu’elle était facile. » C’est à méditer.
      Je sais que ta personnalité pétillante reprendra le dessus, et que tu nous publiera prochainement de beaux post. Je t’adresse également tout mon soutien, la joie de vivre est ta marque de fabrique, il te faut à tout prix la conserver.

      Je pense bien à toi, et te souhaite une belle journée
      Bisou

      Ben

      J'aime

  10. Pense au colibri, les éléments que tu partages sont engrammés dans les âmes et seront activés petit à petit grâce à un catalyseur qui sera propre à chacun. Je partage comme toi des choses, on dirait des bouteilles à la mer mais il faut garder la foi en la vie, de plus les infos que tu digères et que les autres aussi digèrent sont envoyés dans notre conscience collective et peut potentiellement être redistribué sous formes de rêves, signes, sy’chronicites, visions etc.. nous ne nous sommes pas incarnés pour connaître un lamentable échec mais pour avancer sur un chemin tortueux, connaître les Écueils pour les éviter dans le futur

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tes encouragements,
      J’apprécie ton message, et partage ton point de vue sur la questions des « échecs » qui bien souvent nous aident à avancer en dépit du découragement qu’ils peuvent provoquer en premier lieu. Haut les cœurs!
      Je te souhaite une belle journée

      Benjamin

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :