JARDINS ET PARCS EXCEPTIONNELS

Chédigny ; Visite d’un village-jardin

(INDRE-ET-LOIRE – 37)

Village-jardin de Chédigny(37)
Photo : Pinterest.com

Cette semaine je vous présente une curiosité nationale située en Indre-et-Loire. Le charmant village de Chédigny est en effet le seul village de France classé « Jardin Remarquable ». Depuis les années 1990 ce village de Touraine se couvre de fleurs et d’espaces verts, sous l’impulsion d’un maire passionné.

Les rosiers sont très présents à Chédigny, aussi bien sur les façades des maisons que dans les admirables jardins du presbytère. Ce village jardin peut se visiter toute l’année mais c’est sans doute au printemps que vous apprécierez le mieux l’ambiance unique des lieux.

1 – Présentation et histoire de Chédigny

Chédigny est une commune française du département d’Indre-et-Loire en région Centre-Val de Loire. Si la présence humaine sur son territoire est attestée depuis la Préhistoire, la commune actuelle est née à la Révolution de la fusion de deux anciennes paroisses, le nom de Chedignacum est cependant déjà mentionné au milieu du 12ème siècle alors que l’existence d’une châtellenie est attestée par des sources écrites au début du 13ème siècle.

Cette petite commune de la vallée de l’Indrois, de tradition agricole, qui avait connu un exode rural massif depuis la fin du 19ème siècle, a amorcé en 1978 sa mutation en créant une zone artisanale au moment même où sa population recommençait à croître ; cette zone d’activités accueille, en 2011, huit entreprises qui emploient près de cent personnes. La population compte moins de 600 âmes sur une superficie de 24 km².

Chédigny a régulièrement organisé depuis le milieu des années 1970 des manifestations culturelles (spectacles montés et joués par ses habitants, festival de blues), mais elle s’est aussi illustrée ces dernières années grâce au fleurissement de son bourg : elle a obtenu en 2013 le label national « Jardin remarquable » attribué, pour la première fois, à une commune dans son ensemble. Enfin, elle possède un patrimoine naturel diversifié, son territoire étant intégré, à des degrés divers, à cinq zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) et à un site du réseau Natura 2000.

Photo de Christophe GAYE
Valdeloire-france.com

2 – Un village-jardin

Le label national « Jardin remarquable » attribué en 2013 par le ministère chargé de la Culture pour une durée de cinq ans est renouvelable. Dans le cas présent, et c’est une première en France, ce label n’a pas été attribué à un jardin spécifique, mais à l’ensemble de la commune, pour ses efforts d’aménagement paysager du centre-bourg. Située à 200 km de l’océan, Chédigny bénéficie tout de même d’un climat océanique dit dégradé, qui par sa douceur relative favorise l’aménagement paysager de la commune.

C’est en 1991, sous l’impulsion de son ancien maire, Pierre Louault que débutèrent les travaux aboutissant à la plantation de 800 rosiers et des milliers de plantes vivaces sur les trottoirs du bourg, alors que tous les réseaux étaient enterrés et que les chaussées étaient réaménagées pour permettre la circulation conjointe et sécurisée des véhicules et des piétons ; dans le même temps, une route de contournement du bourg était ouverte pour soulager la circulation automobile dans le centre ; ces travaux se sont terminés en 2008.

Il existe aujourd’hui 1000 rosiers dont 270 variétés et plus de 3000 plantes vivaces.

Photo de Christophe GAYE
Valdeloire-france.com

À l’origine, le maire Pierre Louault voulait rendre le village plus attrayant, plus esthétique. En effet la rue centrale était devenue une route encombrée de camions et voitures stationnées. Inspirés d’une visite de la ville de Grignan (Drôme) Pierre Louault et son épouse ont eu l’idée de planter des rosiers grimpants sur les façades des habitations. Deux ans plus tard, profitant du plan d’enfouissement des réseaux le maire fait supprimer les trottoirs, ils sont plantés d’arbustes, bulbes, vivaces, graminées et surtout de rosiers. Au fil des années chaque rue desservant le bourg est à son tour végétalisée.

A chaque printemps 1500 bulbes fleurissent. Chaque année une trentaine de rosiers sont plantés, des nouvelles plate bandes sont créées. Aucun désherbant n’est utilisé depuis 5 ans, une faune de jardin est présente (rouges-gorges, mésanges, hirondelles…).

Au cœur de ce village jardin, dans l’enceinte du presbytère, rareté en France : un jardin de curé in situ ouvert à la visite depuis le printemps 2017.

Jardins du presbytère de Chédigny
Photos : Christophe GAYE – Parcsetjardins.fr

Le cœur du village est « zone de rencontre », une signalisation indique que les piétons sont prioritaires. Les visiteurs et habitants cheminent sur la chaussée, les voitures roulent au pas : 20km/h maximum.

Photo: certiferme.com

« Ce qui est très fort à Chédigny c’est qu’il y a une continuité entre le fleurissement de la rue et celui des jardins privés » indique un enseignant du lycée agricole de Tours. Venu visiter le village en été, il a été frappé par l’implication des habitants qui fleurissent leurs cours privatives en harmonie avec le fleurissement des rues.

Belle implication des habitants qui fleurissent leurs cours privatives en harmonie avec le fleurissement des rues
Photo : Christophe GAYE

Les habitants participent largement à la vie du village par les biais d’associations.

Photo: Tripadvisor.fr

Chédigny a obtenu trois fleurs au concours des villes et villages fleuris en 2007, puis quatre fleurs en 2014.

3 – Une affection pour les rosiers

Le festival de la rose est une attraction phare de la petite commune, en effet, il existe une histoire de passion entre Chédigny, et les roses.

L’association Roses de Chédigny organise « le festival des roses de Chédigny » tous les ans le week-end de la fête des mères. Il a rassemblé en 2018, pas moins de 15 000 amateurs de plantes. Toute la belle saison, des promenades florales sont organisées dans les jardins du presbytère, et sont commentées par des botanistes amateurs.

Festival de la rose à Chédigny
Photo: Chédigny.fr

Plus de soixante exposants participent au Festival des Roses de Chédigny : rosiéristes et pépiniéristes producteurs bien sûr, mais aussi les artisans liés au jardin. Les artistes du village ouvrent également leurs ateliers et accueillent le travail de peintres, sculpteurs, céramistes ou photographes, musiciens et peintres de rues animent les rues, des associations liées à l’environnement présentent leurs actions aux visiteurs.

La commune possède aussi depuis quelques années un rosier à son nom  « petite coquine de Chédigny » qui est un rosier de type arbustif à port souple, d’une hauteur de 150-160 cm, fleurissant en grappes de petites fleurs roses en pompon se renouvelant toute la saison. Le feuillage est attractif et résiste bien aux maladies. De parents inconnus il est issu d’un semis naturel à Chédigny.

Rosier « Petite coquine de Chédigny »
Photo : Chédigny.fr

4 – Infos + Y aller

Chédigny est un bourg très vivant malgré sa faible densité de population. La plupart des commerces de proximité sont toujours en activité, et la commune dispose aussi d’une agence postale. En revanche l’endroit n’est pas desservi par les transports en commun, et ne dispose pas d’hôtel ni de camping sur son territoire. L’hébergement touristique proposé sur Chédigny regroupe au total 96 chambres réparties dans huit établissements chambres d’hôtes et (ou) Gîtes de France, et un établissement Village-vacances qui est la seconde PME de la commune.

Plan global de la commune de Chédigny
Source : Chédigny.fr

Le centre-bourg de Chédigny se trouve à l’écart de toute voie de communication reliant directement des centres urbains importants25. Côté sud-ouest et via Chambourg-sur-Indre, distant de 4,5 km, il est possible, depuis Chédigny, de rejoindre Tours ou Loches par la D 943 ; côté est et via Saint-Quentin-sur-Indrois, à une distance de 2,5 km, la commune est reliée à Bléré et Loches par la D 31. L’embranchement autoroutier le plus proche est celui de l’A85, sortie 11 Bléré, distant de 9,5 km vers le nord, qui permet de gagner Tours et l’autoroute A10 ou Vierzon et l’autoroute A71.

Je vous souhaite un bon week-end, de sympathiques promenades, et de belles découvertes.

Ben. MASON

LE DICTON DU JARDINIER :

«  Avril fait la fleur,

mai en a l’honneur. »

🌱🌿🌺

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

21 commentaires

  1. Ce village est d’autant plus » remarquable » que c’est un label très difficile à obtenir et dans ce cas très mérité. C’est ,en effet, une situation unique et bravo à cette municipalité. Comme quoi, avec un souci d’écologie, un peu de goût et de la volonté, on peut arriver à de très belles choses. On a envie de s’y promener et peut-être d’y vivre. Merci pour cette invitation

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Elienad,
      vivre à Chédigny c’est vivre dans un grand jardin, ça doit être très agréable mais compliqué pour se rendre au travail vu la situation très excentrée. Cette situation de patelin permet d’ailleurs à Chédigny de conserver son charme incroyable.
      Cependant, avis aux praticiens, la commune de Chédigny recherche un médecin, absent dans le bourg depuis quelques années déjà.
      Je vous souhaite un beau week-end

      Ben

      J'aime

  2. Génial! Si on vise la beauté on obtient la paix et la douceur de vivre. Ton post montre ce que peuvent faire des personnes pour rendre un environnement vraiment écologique, loin des discours politiques. Juste au départ une action concrète d’un maire et de sa femme : planter des rosiers sur des façades. Et puis les autres ont suivi et ainsi de suite… Je suis sur que ton article va en inspirer d’autres. Dans un période où l’avenir nous semble bouché, ou les visions sont négatives sont omni présentes, des gens comme ça montre le chemin, des gens simples qui ne passent pas forcément à la télévision.
    Il est important, comme tu le fais, de montrer la beauté du monde et l’action si positive de certaines personnes très discrètes mais efficaces.
    Merci Ben.
    Bien à toi,
    Alan

    Aimé par 2 personnes

    1. Cher Alan,
      Comme tu le dis, la beauté est vectrice de paix et de douceur de vivre. Lorsque l’on vit dans un environnement agréable il est normal de vouloir le préserver, et avec lui notre bien-être. Le bien-être permet quant à lui la joie de vivre et favorise ainsi les bons rapports humains.
      On observe l’inverse dans un environnement laid qui lui est vecteur de dépressions et de frustrations. Les gens ne veulent pas s’impliquer dans la gestion d’un environnement pourri, mieux ils le vandalisent, amplifiant ainsi leur mal-être. Le mal-être ne permet pas la joie de vivre, et ne favorise que des rapports humains conflictuels.
      En conclusion, j’espère que les édiles prendront à l’avenir exemple sur Chédigny, non seulement dans les petites localités, mais aussi dans les plus grandes agglomérations, je suis certains que le modèle peut être mis en place à plus grande échelle. Seule la volonté manque, dommage!
      Vive le vert🍀, et les roses🌹🌹🌹🌹🌹

      Je te souhaite un bon week-end
      Ben

      Aimé par 1 personne

  3. Ben,
    Ton article est remarquable !
    Mais quel lieu magnifique, tu vois je sais où je vais aller en vacances la prochaine fois. Je vais essayer de trouver une petite location et j’ai envie d’aller me perdre dans cette ville sublime.
    Je te remercie car tu m’apportes une pépite, c’est un trésor!!
    Ce qui me fascine c’est que la population marche à fond dans la vision du maire, c’est une manière fine et élégante d’attirer les regards, et de nourrir le bonheur en chacun de nous.
    je t’embrasse fort 💖
    Bon dimanche
    Corinne

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Corinne,
      🙏merci pour ton appréciation, j’espère que dès l’été nous pourrons circuler plus librement et ainsi retrouver le plaisir de faire de belles découvertes et promenades.
      Je te souhaite de pouvoir très prochainement visiter cette charmante commune.
      Belle semaine à toi

      Ben

      Aimé par 1 personne

    1. Salut Fuego,
      Je pense au contraire que le modèle de Chédigny est adaptable à chaque situation, même si je conçois très bien que ce soit plus coûteux et compliqué à mettre en œuvre dans certaines agglomérations. Encore une fois, tout est selon moi une affaire de volonté, et de priorité politique.
      Malheureusement nos dirigeants n’ont souvent pas le sens, ni de l’une ni de l’autre.
      Je te souhaite une belle journée

      Ben

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :