LE STYLE ANDALOU-MAURESQUE

Photo : Dreamstime.com

Véritable oasis de fraîcheur et de verdure en milieu aride, le jardin de type andalou-mauresque réussi se veut être une représentation terrestre du paradis. De tradition musulmane, ses origines remontent à l’empire Perse et le modèle voyagera vers le Maghreb d’abord, puis en péninsule ibérique sous le califat d’Al andalus (de 711 à 1492). L’art paysager arabo-musulman se maintiendra après « la reconquista » non sans se charger au passage d’influences chrétiennes qui lui confèrent sa grande originalité.

1 – Historique et origines du jardin andalou-mauresque

C’est au proche et moyen orient que l’actuel concept paysager andalou-mauresque ou hispano-mauresque trouve ses racines ancestrales.

Dès le 8ème siècle la littérature agronomique se développe dans l’Espagne musulmane. Ce sont des agronomes arabes de Grenade, Tolède, Cordoue, ou Séville qui furent les précurseurs dans cette littérature quasi inexistante dans l’Europe médiévale.

La vision arabo-musulmane de l’agriculture s’inscrit à cette époque dans une logique de collaboration avec la nature et l’environnement afin d’en tirer une subsistance suffisante. Par ailleurs cette civilisation entreprendra de répertorier de nombreuses plantes que les arabes ont su acclimater au gré de leur besoins enrichissant ainsi le bassin méditerranéen de nouvelles essences végétales. Ainsi, les agrumes introduit en Espagne par le calife Abd er Rahman au 8ème siècle, sont des fruitiers qui tiennent une place de choix dans les jardins d’influence mauresque.

Suite à la reconquista les jardiniers arabes étaient si bien réputés qu’ils continuèrent d’être employés par les rois catholiques pour la conception de leurs jardins, ce qui permit à cette architecture paysagère de s’implanter durablement dans le paysage culturel du sud de l’Espagne.

Jardin Alijaferia Alcazar de Saragosse
Photo : Depositphotos.com

2 – La place centrale de l’eau

La rareté de l’eau dans les pays du Sud lui confère un statut précieux. Il convient donc de la collecter, stocker et distribuer de la manière la plus efficace et la plus économique possible. Les qanat et norias sont perfectionnés et diffusés. Grâce au génie des hydrauliciens arabes, c’est la même eau qui serpente dans les étonnantes rampes d’eau du Palais du Generalife de l’Alhambra de Grenade, qui jaillit dans les fontaines, s’écoule dans les canaux et irrigue les potagers et vergers situés en contrebas.

Le pouvoir rafraîchissant de l’eau est exploité en une succession d’effets étagés qui enchantent le visiteur: au niveau des yeux, ce sont les jets des fontaines; au niveau des mains, les rampes d’eau; au niveau des pieds, les bassins et fines rigoles incrustées dans le pavement et que l’on franchit sans y prendre garde.

Les norias, à traction animale ou humaine, permettaient d’acheminer l’eau jusqu’aux citernes (aljibe). À l’Alhambra, un aqueduc de 10 km amène l’eau dans les citernes supérieures depuis un barrage situé dans la Sierra Nevada voisine. Les canaux et rigoles qui quadrillent les pavages relient les bassins par un cheminement gravitaire remarquable. Les rigoles irriguent les plantes d’une manière parfaitement contrôlée. Les plates-bandes sont divisées par de légères levées de terre traversées par des conduits de terre cuite poreuse. Obstrués successivement avec une pierre, ils permettent d’imbiber chaque massif (principe des oyas).

Système d’irrigation par canaux
Photo : Pinterest.com

Ce rôle fonctionnel se combine avec des valeurs symboliques et religieuses. Le Coran impose en effet certaines ablutions avant la prière. La propreté des corps s’exprime par l’abondance et la sophistication des bains et de leurs annexes.

L’eau est aussi un élément esthétique important dont les reflets sont repris et multipliés par les céramiques. L’eau claire des bassins apporte apaisement et sérénité .

3 – Conception géométrique des espaces

La tradition musulmane nous présente un jardin-verger divisé par des allées et des canaux ; la dispersion des arbres fruitiers de façon aléatoire(orangers, figuiers, kakis, pêchers,..), des pergolas couvertes de somptueuses grimpantes (rosiers, jasmins, chèvrefeuilles, bougainvilliers..), les bassins au niveau du sol et des haies taillées entourés de fleurs.

Photo : Pinterest.com

L’art islamique est un art de louange qui en principe s’abstient formellement de représenter la figure divine et la création. Par conséquent il ne cherche pas à reproduire fidèlement la nature, et est au contraire basé sur l’abstraction et les règles mathématiques.

Les tracés régulateurs des décors sont l’expression d’une géométrisation de l’espace poussée à l’extrême.

Photo : Guideapolis.fr

Le jardin musulman « privatif » ou riad (patio en Andalousie), niché dans les cours des maisons, délimite quant à lui un univers privé, où l’habitant peut profiter des plaisirs heureux qui lui sont promis dans une vie éternelle. Les murs qui le ceinturent préservent l’intimité essentielle à tout lieu destiné à l’éveil des sens et de l’esprit. Ils apportent également une ambiance silencieuse dans laquelle peut s’entendre, dit-on, la musique de l’eau. Le jardin en patio est rigoureusement géométrique et se divise en quatre carrés représentant les quatre parties de l’univers, séparées par les quatre rivières de la vie. À leur intersection, au centre du jardin, se trouve en général une fontaine ornementale. La subtilité des jeux d’eau, l’abondante variété de plantes et de fleurs sont le prodigieux résultat d’une technique d’irrigation maîtrisée.

4 – L’éveil des sens dans un verger-jardin

Les jardiniers arabes ont su s’adapter à des conditions climatiques difficiles pour créer des espaces naturels maîtrisés utilisant notamment les qualités des plantes du Sud. Dans les jardins mauresques les espaces dégagés sont rares, de même que les allées découvertes, car bien trop exposées au soleil. La rareté de l’eau et la permanence de l’ensoleillement ont amené une typologie particulière inspirée de l’aménagement des oasis: le jardin étagé.

L’étage d’ombre : Un étage d’arbres qui assure la protection contre les rayons brûlants du soleil, ce sont fréquemment des palmiers dattier, des cyprès ou des cèdres qui allient un port de haute tige à un feuillage permanent.

L’étage des fleurs : Un étage intermédiaire dédié aux arbustes à fleurs : les daturas dont les lourdes fleurs en calices pendants, lauriers roses, hibiscus, jasmins, rosiers, chèvrefeuilles, citronniers ou orangers. Les arbustes sont choisis pour l’exubérance de leur floraison (vue) autant que pour leur parfum (odorat) ou leur fruits (goûts). Ils attirent oiseaux et pollinisateurs dont les chants et bourdonnements s’entremêlent au son du ruissellement de l’eau omniprésente (ouïe).

L’étage de l’eau : Un étage inférieur occupé par les fontaines, canaux et rigoles qui distribuent l’eau en l’économisant et la recyclant.

Bien que l’art topiaire ne soit pas d’usage dans ce type de conception paysagère, les buis taillés sont cependant utilisés pour leur exceptionnelle sobriété et leur résistance. Les pavements sont travaillés pour exploiter les rais de lumière qui percent le feuillage. On privilégie la diversité des matériaux et des textures(touché), céramiques vernissées et marbres sont ainsi combinées avec la brique et la pierre.

5 – Quelques remarquables exemples

Voici pour finir ce post quelques jardins andalous-mauresques des plus remarquables.

Les jardins de l’Alcazar de Séville : Les jardins constituent une partie fondamentale de l’Alcazar et ont connu divers réaménagements stylistiques (arabes, Renaissance, puis modernes) depuis leur tracé originel. Oasis de fraîcheur et de calme au centre de la ville, ils sont disposés en terrasses agrémentées d’une végétation verdoyante, d’une multitude d’orangers et de palmiers et d’innombrables fontaines et pavillons.

Les jardins de l’Alcazar à Séville
Photo: wikipedia.org

Le jardin de la Casa del Rey Moro à Ronda : Jardin inspiré de l’art hispano-musulman, qui rappelle les jardins de l’Alhambra ou de l’Alcazar de Séville; l’intégration d’arbres fruitiers et de plantes aromatiques, adaptées au climat de Ronda magnifient ce lieu tout au long de l’année.

Photo : Guidejardin.com

Le jardin du Palacio de Mondragon à Ronda : Le Palais de Mondragon est construit autour de trois cours et de deux jardins. L’un des travaux entrepris a été l’accès au bâtiment depuis le jardin. C’est un patio très original avec trois arcs en plein cintre sur trois de ses côtés, avec des colonnes en marbre à base de chapiteau et un boulier. La corniche est décorée de riches tuiles. Une deuxième cour de style gothique tardif, portant des colonnes en pierre et des chapiteaux réutilisés

Photo: Flickr.com
Photo : Vacancesespagne.fr

Les jardins de l’Alhambra : Principalement les jardins du palais d’été ou ceux du Generalife (de l’arabe ‘’Jannat al-Arif’’ ou Jardin de l’Architecte.) Ces jardins bénéficient du microclimat exceptionnel de la ville de Grenade, au flanc de la Sierra Nevada, qui leur apporte humidité et abondance d’eau. Ils comportent de nombreuses variétés de plantes inhabituelles sous ces latitudes.

Photo : Voyage.fr
Photo : Alhambra.org
Les jardins du Generalife à Grenade
Photo : Alhambradegranada.org

J’espère que cet article vous aura inspirer et qu’il vous insufflera de belles idées orientales dans vos projets jardin . Je vous souhaite un agréable week-end.

Ben. MASON

LE PROVERBE DU JARDINIER :

« Mai frileux : an langoureux.

Mai fleuri : an réjoui.

Mai venteux : an douteux. »

❄🌧🌦🌥🌬🌞

🌹🌺🌻🌼🌷🌹

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

12 commentaires

  1. Que ça fait du bien! Quand je vois ces merveilles de conception, d’architecture ou se mêlent à la fois, la beauté, le plaisir des sens et le côté fonctionnel , je me dis que nous avons là un exemple à suivre. Nous ferions bien de nous inspirer de toute cette merveille au lieu de nous croire les champions du monde avec nos cités formatées sans âme, sans jardins, sans beauté. Heureusement qu’il nous reste quelques parcs et quelques lieux magnifiques dont tu nous parles dans tes articles.
    Ce qui me frappe dans cet article c’est l’importance consacrée aux plaisirs des sens. J’imagine le plaisir pour les yeux et

    Aimé par 2 personnes

    1. Salut Alan,
      Comme tu le dis nous n’avons rien inventé, ni au jardin, ni dans le domaine de l’ingénierie Ce post permet de rappeler que l’occident doit beaucoup de choses et de progrès à la civilisation arabe, qui est de nos jours si dépréciée alors qu’ils nous ont même appris à compter. Ce type de jardins m’inspire moi aussi beaucoup car ils allient le fonctionnel, l’esthétisme, le sensoriel, et la diversité. Le plus étonnant est de savoir qu’il y a si longtemps, cette civilisation avait déjà une philosophie agricole qui s’inscrivait dans le durable et l’intelligente collaboration avec la nature. De vrais visionnaires!
      Je te souhaite un agréable dimanche

      Ben

      J'aime

      1. Oui Ben. Récemment j’ai vu un doc sur Arte avec un passage sur la cité de Bagdad qui fut un jardin de créations, d’échanges philosophiques, scientifiques, de techniques. Un lieu ou les gens pouvaient ne pas avoir la même religion mais capables de se parler et de se respecter. Un endroit avec une beauté architecturale et végétale incroyable. Oui, nous pouvons nous inspirer de tous ces gens.
        A bientôt
        Alan
        Ps: corinne avait des problèmes techniques sur son blog. Depuis pas de nouvelles. Et toi?

        Aimé par 1 personne

      2. Merci pour ton retour, je suis d’accord avec toi, je pense que nous pouvons par l’échange et le dialogue interculturel aboutir à des progrès et des avancées formidables. Malgré les différences culturelles beaucoup de valeurs communes peuvent et devraient faire avancer les hommes dans la même direction.

        J’ai eu des nouvelles de Corinne la semaine dernière, je lui ai signalé quelques anomalies constatées sur son blog lorsqu’on le parcours en tant que visiteur. Il me semble qu’elle voulait envoyer un mail à WP afin de signaler les soucis rencontrés et pouvoir remettre son blog en ordre. Je crois qu’en attendant que les problèmes soient résolus elle évite d’utiliser les messages et commentaires. J’espère que les choses rentreront vite dans l’ordre et que nous pourrons reprendre nos sympathiques échanges avec elle.

        Bien à toi

        Ben

        Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ta lecture, ici dans le var on devrait avoir un an langoureux et plus que douteux. La météo est effectivement très capricieuse cette année avec beaucoup de vent, mais aussi de la pluie, et une fraîcheur inhabituelle pour le sud du pays.
      Je te souhaite un beau dimanche
      Ben

      Aimé par 1 personne

  2. Merveilleux jardins arabo-andalous. C’est du grand art !! L’alliance subtile des sens par la beauté et la technique est à la fois époustouflante et reposante. J’ai visité ces jardins et j’en garde un souvenir ému. Merci Benjamin de l’avoir évoqué
    dans ce post. Très bon week end.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Elienad,
      Ce sont un peu des musées à ciel ouvert, ils témoignent d’un passé complexe, du brassage des cultures, et de l’ingéniosité des hommes qui ont su s’adapter aux conditions climatiques arides des pays du sud. J’en garde également un souvenir touchant, notamment concernant les jardins de l’Alcazaba à Almeria, et les patios dont la fraîcheur contraste avec l’ambiance très chaude du climat andalou.
      Je vous souhaite un excellent dimanche
      Benjamin

      J'aime

    1. Salut Holmes , merci pour ta visite et ton mot.👍
      J’aime évoquer tous les aspects du jardin, des cultures, et de la culture générale. Il existe beaucoup de styles paysagers inspirants à travers le monde. Je ferais de temps à autres un post sur ce sujet qui à l’air de bien plaire aux lecteurs.
      à bientôt

      Ben

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :