« S’OCCUPER DE SES OIGNONS »

Photo : Potager.biz

L’oignon et l’échalote sont des légumes peu difficile à cultiver, et qui ne nécessite pas beaucoup d’eau et d’entretien. Ce sont des plantes qui développent un bulbe comme chacun le sait, mais ils peuvent également être dégusté alors qu’ils sont encore jeunes, même au simple stade de pousses qui agrémente à merveille les salades estivales. Les variétés sont nombreuses et les saveurs ainsi que les formes le sont tout autant. Malgré sa facilité de culture quelques règles et principes sont à prendre en compte afin de réussir votre production. À la fois légume et aromate, l’oignon est indispensable dans notre cuisine. En outre on lui prête en outre d’innombrables bienfaits et vertus.

1 – Description botanique

On le consomme principalement jaune, mais l’oignon peut également être blanc ou rouge.

Les saveurs sont alors différentes, plus sucrées pour les rouges (confiture d’oignon) et idéales en salade ou à confire pour les blancs.

Les jaunes s’utilisent dans la majorité des plats à base d’oignon.

Nom commun

Oignon

Nom latin

Allium cepa

Famille

Alliacées

Type de plante

Plante comestible ▶ Légume racine

Feuillage

Caduc

Hauteur à maturité

45 cm à 1 m

Largeur à maturité

25 à 30 cm

Entretien

Facile

Besoin en eau

Faible

Multiplication

Semis ou plantation de bulbille

Rusticité

Moyenne

Type de sol

Sol calcaire Sol sableux

PH du sol

Sol alcalin Sol neutre

Nature du sol

Sol drainé

Densité de plantation

80 pieds/m²

Exposition

Soleil

Gravure botanique : Pinterest.fr

Bien qu’on n’ait pas encore trouvé l’ancêtre sauvage de l’oignon (Allium cepa), on estime qu’il est originaire d’Asie occidentale (Afghanistan, Pakistan, Iran). C’est l’un des plus anciens légumes cultivés.

Son nom, oignon, viendrait du latin unio, « un », en référence à son bulbe indivisible.

Il existe une multitude de variétés locales d’oignons de par le monde, qui se différencient par leur forme, leur taille, leur couleur, leur parfum… La raison de ce succès est simple : il se consomme cru ou cuit, frais ou sec, et peut se conserver facilement plusieurs mois et apporter ainsi les vitamines indispensables à une époque où elles sont plus difficiles à trouver.

L’oignon est de culture très facile, qu’il soit semé ou planté sous forme de bulbilles.

L’oignon blanc, qui se récolte au printemps, est délicieux cru en salade ou confit au vinaigre.

L’oignon de couleur (jaune ou rouge) se récolte en été et se conserve durant l’hiver, période lors de laquelle on le cuisine cuit ou cru.

Diurétique, anti-infectieux, stimulant : on prête bien des bienfaits à l’oignon. Parmi les nombreux minéraux et oligo-éléments qu’il contient, le soufre est le plus caractéristique. Il entre dans la composition des substances responsables de la saveur et de l’odeur typiques de l’oignon.

L’oignon est une des meilleures sources végétales de sélénium, un oligo-élément relativement rare, qui favorise les défenses immunitaires et s’avère essentiel dans la lutte contre le vieillissement cellulaire et contient du cobalt, anti-anémique.

Oignon nouveau – cebettes
Photo : Dvo.com

La teneur en vitamine C de l’oignon est loin d’être négligeable, d’où son rôle d’aliment anti-scorbutique joué autrefois pour les marins qui partaient en haute mer. Beaucoup de vitamines du groupe B sont également retrouvées dans l’oignon, ainsi que la présence de vitamine E et de provitamine A. Enfin, il possède une action bénéfique avérée sur la peau, les cheveux, les ongles et la prévention des maladies cardio-vasculaires.

2 – Semis et mode de culture

Deux solutions s’offrent à vous, le semis d’oignons ou la plantation des bulbes (voir point 4). La plantation des bulbilles d’oignons est la solution la plus simple et la moins risquée pour avoir de beaux oignons rapidement.

Semis de graines en pépinière à la fin de l’hiver jusqu’au début du printemps. On peut dire que le semis s’effectue de février à avril. Cependant, une dernière fournée de semis est possible en septembre dans les régions douces du sud de la France.

Plantation de bulbes d’oignons à la même période en respectant une profondeur d’environ 3 fois la taille du bulbe. Espacement d’environ 10 à 15 cm.

Photo : Mag-plantes-et-jardins.com

3 – Entretien et récolte

Variétés d’été :

Les oignons blanc se récoltent le plus tôt, en général à partir du mois de mai car ils doivent être récoltés avant leur complète maturation.

On peut les arracher au fur et à mesure des besoins ou attendre qu’ils soient arrivés à maturité. Dans ce cas, il faudra les ressuyer durant quelques jours sur le sol, c’est à dire les laisser sécher au soleil en les protégeant de l’humidité.

Les oignons d’été se consomment volontiers crus en salade ou pour accompagner une marinade.

Photo : Autonomie Jardin

Variétés d’hiver :

Dans le cas des variétés d’hiver, arrachez les oignons lorsque le feuillage a bien séché et, comme pour les variétés d’hiver, laissez les ressuyer durant quelques jours au soleil.

Par ailleurs, quelque soit le type d’oignon cultivé, je vous conseilles de couper régulièrement le feuillage de moitié ce qui permettra un développement plus rapide du bulbe. Les feuilles peuvent se consommer comme de la ciboulette, délicieux dans une salade.

Conservez les bulbes récoltés à l’abri de l’humidité, dans un local frais et aéré.

4 – Multiplication des oignons et échalotes

Afin d’obtenir des graines pour de futurs semis, il convient de ne pas récolter une partie de vos plants d’oignons, ou d’échalotes afin de les laisser finir leur cycle bisannuel. C’est en effet lors de la seconde année que vos plants finiront par monter en fleur, et produiront par la suite les graines que vous pourrez prélever en vue de vos prochaines plantations.

Laisser l’oignon en place une seconde année permet la montée en fleurs puis l’obtention de graines
Photo : Dreamstime.com

Cette méthode est intéressante car elle vous permettra d’arriver à une certaine autonomie en vous évitant l’achat de semences.

5 – Variétés intéressantes

Photo : Alimentarium.org

Comme vu plus avant, les variétés d’oignons sont nombreuses et leur utilisation varié (confits, salades, compotées, plats cuisinés…). Je vous transmet ici une liste non exhaustive afin de vous donner des idées, et vous donner envie de varier votre production en sortant un peu des variétés commerciales communément cultivées.

Oignons rouges :

Rouge de Genéve :

Variété développée au bout du Léman dans une ville que je connais très bien, cet oignon s’accommode bien des climats frais. Ses bulbes ronds et plats de couleur pourpre foncé se prêtent à merveille à la confection des tresses d’oignons. La croissance est cependant plus lente que pour les variétés jaunes.

Les bulbes pourront toutefois se conserver jusqu’à 8 mois.

Rouge de Genève
Photo : Comptoir-des-graines.fr

Rouge long de Florence :

Il s’agit d’une très belle et ancienne variété italienne qui produit des bulbes allongés de couleur rose à rouge vif pouvant peser jusqu’à 400 g. Leur chair blanche à rosée est juteuse et offre une saveur douce et sucrée. Très agréable en salade !

Seul petit bémol cet oignon se conserve mal.

Rouge long de Florence
Photo : Autonomie Jardin

Rouge de Toscane :

Cette souche présente l’avantage d’un développement rapide, et produit de gros bulbes ronds aplatis, rouge foncé et à la chair douce et ferme. Originaire de l’ Italie, c’est une variété qui a une bonne capacité de conservation.

Rouge de Toscane
Photo : Kokopelli.fr

Oignons blancs :

Tonda Musona :

Cette jolie variété hâtive produit de petits bulbes blancs, parfumés et délicieux. Particulièrement précoce, elle présente également très bonne résistance au froid.

Les bulbes se conservent jusqu’à 8 mois.

Tonda Musona
Photo : lejardindeugene.com

Oignon blanc hâtif de la Reine :

Petit bulbe, de forme aplatie, très précoce, de saveur douce, il supporte mal le froid. Il est donc à réserver au sud de la France ou à cultiver en zone littorale bien exposée, excellente variété pour réaliser des confits.

Hâtif de la reine
Photo : graines-hubert.com

Snowball :

Cette variété à gros bulbes ronds blancs et à chair blanche présente une saveur douce, fraîche et craquante.

C’est une souche précoce.

La variété Snowball est rustique et de culture facile à semer ou à planter.

Snowball
Photo : Naturehills.com

Oignons jaunes :

Jaune de Stuttgart :

Variété ancienne allemande à gros bulbes ronds aplatis, jaune cuivré à chair blanche.

Saveur plus ou moins prononcée.

Assez précoce elle offre également une bonne conservation.

Variété rustique à semer ou à planter.

Jaune de Stuttgart
Photo : Graines-elem.com

Ailsa Craig :

Variété ancienne écossaise. Très gros bulbes* (+ de 1kg) jaune paille à chair blanche.

Saveur douce et sucrée.

Précocité moyenne. Bonne conservation.

Variété à semer, elle présente une bonne résistance au froid.

Aisla Craig
Photo : Magellan-bio.fr

Sturon :

Variété à très gros bulbes ronds légèrement aplatis et jaune-cuivré à chair blanche.

Saveur assez marquée.

Précocité moyenne. Bonne conservation. Bonne résistance à la montaison.

Variété à semer ou à planter. Consommation possible en oignon frais.

Sturon
Photo : Lesemeurbio.fr

Échalotes :

Jermor :

Jermor est une échalote trois quarts longue, qui s’adapte aux conditions plus sèches. Sa tunique est cuivrée et sa chair blanche rosée.

Jermor
Photo : Fermedesaintemarthe.fr

Mikor :

Mikor est une échalote demi-longue, productive à tunique rose cuivré et à chair blanc rosé.

Mikor
Photo : Astucesaupotager.com

Longor :

Longor est une échalote longue, productive à tunique cuivrée et à chair rose violacé.

Longor
Photo : Desjardins.fr

Hermine :

L’échalote Hermine est une variété précoce de couleur blanche qui se récolte durant l’été entre juillet et mi-août. Elle se conserve un peu moins bien que les variétés décrites précédemment.

Hermine
Photo : Jaques-brillant.fr

J’espère que ce dossier sur les oignons et échalotes vous sera utile et vous donnera l’envie de cultiver des variétés originales et savoureuses. Belle rentrée à tous

Ben. MASON

LE DICTON DU JARDINIER :

« Septembre se nomme le mai d’automne. »

🌞🍀🍁🍂🍂🍁🍀🌤

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

6 commentaires

  1. Très heureuse de la reprise de vos articles toujours instructifs , très complets et agréables à lire.
    Merci pour ces informations sur les oignons dont j’ignorais la plupart des variétés.
    Bon week end et à une prochaine lecture

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce mot Elienad, je suis moi aussi heureux de reprendre mes publications et de pouvoir continuer de transmettre à mes lecteurs ma passion et mes connaissances en agriculture.
      Je vous souhaite une belle semaine
      Ben

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :