Le citron caviar

Cet agrume très original originaire d’Australie est à réserver aux vérandas, serres (entre 5 à 10° en hiver en hiver) ou un intérieur très éclairé. La pleine terre est possible dans la zone propice à l’oranger. Ce bel arbuste épineux est muni de petites feuilles et produit de petits fruits allongés, à peau fine, contenant des microbilles de pulpe dont l’acidulé explose sous la dent : expérience savoureuse assurée ! La récolte à lieu de décembre à avril. Employez un mélange souple terreux et acide. Arrosez à l’eau non calcaire.

Photo : Actualites-reponse-conso.fr

1 – Description botanique

Le Citron caviar ou Citron digité (Finger lime en anglais) est un agrume, fruit du citronnier d’Australie (Microcitrus australasica, ou Citrus australisica).

Ce fruit, mûr en fonction des variétés, a une écorce allant du vert au rouge, en passant par le jaune et le rose. Le fruit se présente lorsqu’il est ouvert, sous la forme de nombreuses petites vésicules sphériques à l’origine de son appellation « caviar ».

Il n’est pas certain que le fruit ait été consommé par les aborigènes mais il l’a été par les premiers colons européens ; d’abord commercialisé comme fruit local, on l’utilise comme garniture ou ajout à de nombreuses recettes, ou pour faire des confitures .

Fleur du citronnier caviar
Photo : Jardins-secret.com

La plante atteint de 2 à 7 m de hauteur. Les feuilles, glabres, mesurent 1 à 6 cm de long pour 3 à 25 mm de large. Les fleurs ont des pétales blancs de 6 à 9 mm de long. L’arbuste est très épineux, attention donc lors des récoltes.

Photo : Palmiersetcompagnie.fr

Les fruits qui succèdent à une jolie floraison parfumée sont cylindriques de 4 à 8 cm de long. La peau des fruits à maturité peut être de couleurs variées, vert, jaune, orange, rouge, pourpre, marron, noir mais ils proviennent toujours d’une même espèce. Il contient de petites vésicules, ressemblant à des petites perles de caviar qui se détachent naturellement les unes des autres dégageant leur acidité lorsqu’elles sont mâchées.

2 – Plantation du citron caviar

Dans les régions au climat doux, le citronnier caviar peut être planté en pleine terre, dans un endroit très ensoleillé, et de préférence dans un sol bien drainé. Si votre terre est lourde, il est conseillé d’ajouter du sable de rivière, et de placer des graviers au fond du trou de plantation.La plantation en pleine terre se fait idéalement à l’automne ce qui favorisera un bon développement racinaire avant que les beaux jours ne reviennent. Si vous choisissez de le planter au printemps, il faudra bien arroser régulièrement durant la première saison.

Dans les régions plus fraîches la culture de cet agrume est également possible, mais on optera pour la culture en pot. Ainsi l’arbuste pourra facilement être déplacé en hiver afin de le protéger du gel (en véranda, ou dans une pièce bien lumineuse mais non chauffée).

Photo : Botanic.com

Un rempotage régulier, tous les ans ou tous les 2 ans lorsque l’arbre est jeune, permet d’accompagner la croissance lente mais progressive de l’arbre.

Choisissez un pot à peine plus grand à chaque fois.

Vous pouvez utiliser un mélange terreau agrumes drainant auquel vous ajoutez un peu de terre du jardin pour donner plus de consistance.

Attention à ne pas enterrer le point de greffe.

A l’âge adulte, les rempotages peuvent être plus espacés (tous les 4 à 5 ans). Entre ces rempotages, vous pouvez faire des apports de terreau plusieurs fois par an du printemps à l’automne, en surface. Griffez délicatement le substrat en surface pour mélanger l’ancien et le nouveau terreau.

3 – culture et entretien

L’entretien est identique à celui pratiqué sur les autres agrumes, en particulier sur le citronnier. Voici les points essentiels à connaître pour la culture d’un citronnier caviar.

Photo: Citreck.com

FERTILISATION :

Des fertilisations sont nécessaires en complément d’apports de terreau durant toute la phase de croissance, de mars à octobre.

Elles permettent au citronnier caviar de fleurir en abondance au printemps, puis de donner des fruits plus nombreux que l’on récolte à partir de la fin de l’automne.

Vous pouvez utiliser un engrais organique pour agrumes sous forme liquide, à mélanger à l’eau d’arrosage, ou sous forme de poudre à épandre à la surface du sol.

En pot, une fertilisation tous les 30 jours environ est suffisante. On ne fertilise pas en période de forte chaleur, ou durant l’hiver car la plante ne sera pas capable d’assimiler les engrais durant ces périodes de repos végétatif.

En pleine terre un apport de fumier au printemps et à l’automne suffira amplement.

ARROSAGE :

Des arrosages réguliers du citron caviar sont exigés pendant toute la période de croissance, dès que le support de culture sèche sur 2 cm de profondeur environ.

Comme le citronnier, cet arbre apprécie de garder les pieds frais tout l’été. En période de sécheresse, il est donc recommandé d’arroser régulièrement, presque tous les jours ou tous les 2 à 3 jours. Utilisez de l’eau de pluie, non calcaire, pour limiter les risques de jaunissement des feuilles (chlorose).

En hiver, le citronnier caviar est au repos. Réduisez fortement les arrosages : un apport tous les 15 jours est suffisant lorsque l’arbre est hiverné. Retirez aussi la soucoupe sous le pot ou surélevez le pot pour ne pas laisser tremper les racines.

TAILLE D’ENTRETIEN :

Plutôt qu’une taille annuelle, des petits pincements réguliers sont préférables pour donner une forme arrondie au buisson et maintenir une silhouette harmonieuse.

Raccourcissez d’un tiers les jeunes pousses lorsque leurs feuilles pourpres sont devenues bien vertes.

En fin d’hiver, vous pouvez aussi effectuer une légère taille de nettoyage: coupez à ras les branches sèches et mortes, ainsi que celles qui sont mal placées ou orientées vers le centre de l’arbuste.

Portez une paire de gants pour ne pas vous blesser car les rameaux très épineux sont redoutables.

Photo : Yatoo.nc

4 – Multiplication

Idéalement la multiplication se fait par bouturage, ou par greffage qui sont les moyens les plus fiables et plus rapides.

Le semis de graines est possible et donne de bons résultats. Les fruits obtenus sont fidèles au pied-mère mais il faudra patienter 7 à 10 ans avant de voir fleurir l’arbre et de goûter à ses citrons.

Photo: Le-jardin-des-curiosites.com

5 – Ravageurs et maladies

Une surveillance attentive des insectes et des parasites (cochenilles, aleurodes des serres) est aussi l’un des facteurs clés pour réussir la culture de ce petit agrume. Traitez au savon noir ou à l’huile de colza, au moins deux fois à 3 jours d’intervalle, dès leur apparition.

De larges taches brunes au niveau des feuilles signalent un excès d’arrosage.

Des feuilles qui jaunissent, mais gardent les nervures bien vertes, indiquent un problème de chlorose : n’arrosez votre arbre qu’avec de l’eau de pluie.

Des feuilles qui jaunissent, se recroquevillent puis tombent sont souvent le signe d’un manque d’eau.

6 – Variétés intéressantes

Il existe au moins 7 espèces de Microcitrus. Toutes sont originaires de la côte Est australienne et des îles de la Papouasie. L’isolement géographique de ces territoires, découverts tardivement, a permis de préserver les particularités des fruits.

Les cultivars sont également de plus en plus nombreux à être proposés dans le commerce.

Voici les espèces les plus fréquemment cultivées.

Sanguinea, perles roses

Sanguinea, perles roses
Photo : Moncitroncaviar.com

Le Sanguinea, perles rose est une variété de Citron Caviar produit en Espagne et en Italie. Il est très reconnaissable pas sa forme plus arrondie et moins allongée.

Le Rainbow et Judy Everbearing sont aussi des variétés de Citron Caviar Rose, leurs perles ont une couleur rose panaché.

Alstonville

Alstonville
Photo : Moncitroncaviar.com

Astonville, avec ses perles vertes fluo est une variété, très intéressante. On découvre à l’intérieur du citron caviar de petites perles très délicates au goût acidulé. Tout en finesse avec une forme très allongée.

Blood Lime

Blood Lime
Photo : Moncitroncaviar.com

Le Blood Lime est un fruit insolite, né du croisement entre le citron caviar et la mandarine Ellendale. C’est un agrume juteux aux notes acidulées et fruitées !

Red Rick’s / Byron Sunrise

Byron Sunrise
Photo : Moncitroncaviar.com

Le Byron Sunrise et Red Rick’s sont des variétés de Citron Caviar Rose, leurs perles ont une couleur rose intense.

Emeralds

Emeralds
Photo : Moncitroncaviar.com

Le Emarald est une variété de Citron Caviar Jaune avec des perles couleur vert fluo.

Yellow Australien / Le Corse

Yellow Australien
Photo : Moncitroncaviar.com

Le Yellow est une variété de Citron Caviar Jaune, d’origine Australienne, avec des perles couleur jaune. Le Corse est une variété française du Yellow

Tasty Green

Tasty Green
Photo : Moncitroncaviar.com

Le Tasty Green est une variété de Citron Caviar Jaune avec des perles couleur champagne.

J’espère que cet agrume original et délicieux vous donnera des idées pour diversifier vos cultures de fruits exotiques, et que ce dossier vous sera utile.

Je vous souhaite une belle fin de semaine, profitez bien du soleil, de notre belle nature, et de votre jardin.

Ben. MASON

LE DICTON DU JARDINIER :

« Orages de septembre, neiges de décembre. »

🌩⛈🌩🌨🌨🌨

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

20 commentaires

    1. Merci Alan pour cette appréciation, cet agrume est effectivement une merveille de la nature. Peu connu jusqu’alors, il est cependant de plus en plus proposé à la vente en pépinière et jardinerie. Je pense qu’il deviendra vite un incontournable pour les collectionneurs d’agrumes.
      Je te souhaite une belle journée

      Ben

      Aimé par 1 personne

  1. Magnifique fruit exotique dont j’avais déjà entendu parler mais que je n’avais jamais vu. Si c’est aussi bon que beau, j’aimerais savoir s’il est possible d’en trouver sous nos contrées ( en fruit ou en pied) car la sensation de mettre 2 ou 3 perles de citron caviar dans son thé doit être très agréable.
    Etonnant fruit et bel article. Merci et à bientôt Bon week end

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Elienad, je confirme que ce fruit est délicieux, notamment dans une tasse de thé vert. Il est difficile de trouver des fruits dans le commerce ou chez les primeurs. Cependant, il existe certainement de petits producteurs qui localement peuvent en proposer, surtout dans le sud du pays.
      Les pieds sont en revanche bien plus faciles à se procurer auprès des jardineries et pépinières. Le plus simple est effectivement de les cultiver soi même.
      Je vous souhaite un agréable dimanche

      Ben

      J'aime

  2. Bonjour Ben,
    je découvre ces différents fruits de couleurs et de saveurs différentes.J’avoue que je ne connaissais pas. On doit pouvoir utiliser ces fruits de citrons caviars dans diverses préparations mais lesquelles,je ne sais pas?Faut-il encore en trouver. 😉
    Merci pour ton article très instructif et bien imagé.
    Bon week-end,Ben.
    Andrée.

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Andrée, effectivement ce n’est pas un fruit facile à trouver à la vente. Pour l’instant le plus simple est de cultiver soi même un ou deux plants afin d’obtenir une production personnelle.
      Je pense que des recettes peuvent sans doute être trouver sur le net, je sais qu’il s’utilise comme le citron classique, notamment dans la confection de desserts, confitures, mais aussi pour assaisonner les plats de poisson. Délicieux également pour parfumer une tasse de thé.
      Bon dimanche à toi

      Ben

      Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Sandrine, il est vrai que la diversité des formes, couleurs, et saveurs de cet agrume est très intéressante. Je conseille sa culture à tout les fans d’agrumes car c’est vraiment un fruitier facile de culture et très original.
      👍Rien de tel que de produire soi même un agrume à partir de semis, bien que le procéder soit un peu long, c’est une satisfaction incomparable de pouvoir à terme déguster des fruits que l’on a vu se développer de A à Z. Chouchoutes bien tes jeunes citronniers, ceux-ci finiront par te le rendre🍋.
      Je te souhaite un beau dimanche

      Ben

      J'aime

    1. Merci Danielle pour ta lecture,
      Je pense que tu devrais te laisser tenter, et essayer sa culture chez toi dans un coin bien ensoleillé de ton jardin. Il faut en revanche que tu puisses le protéger du froid de l’hiver vosgien.
      Bon dimanche à toi

      Ben

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, Ben, c’est bien ce qui m’inquiète : le froid extérieur et l’excès de chaleur et de sécheresse à l’intérieur de la maison. Mais c’est trop appétissant. J’en achèterai un plant au printemps prochain et j’expérimenterai l’hivernage ensuite… Bonne semaine, Danielle

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :