LE JARDIN BOTANIQUE DE VAUVILLE (50 – Manche)

Une pépite paysagère en Normandie

Photo : Encotentin.fr

Cette semaine je vous emmène en terre normande, où depuis 73 ans un somptueux jardin botanique s’est enrichit d’une impressionnante collection de plantes, dont la plupart ont été acclimatées au climat local. Le jardin botanique de Vauville est une belle réussite, et mérite sa place dans cette rubrique des espaces verts exceptionnels. Dépaysement garanti à chaque allée parcourue.

1 – Histoire et présentation du jardin botanique de Vauville

L’histoire du jardin débute après la Seconde Guerre Mondiale, en 1948, lorsque Eric Pellerin, parfumeur et marin, accompagné de son épouse Nicole, décide pour le pré à vache qui jouxte le château millénaire d’un tout autre destin. Commence alors une extraordinaire aventure botanique et une histoire familiale. Guillaume Pellerin et son épouse Cléophée de Turckheim reprennent à partir des années 1980 le flambeau, qu’ils transmettent ensuite à leur second fils Eric en 2017.

À Vauville, le principal défi est d’offrir aux espèces provenant des antipodes, les conditions favorables à un nouvel enracinement. Une sélection de plantes robustes plantées en masse en lisière du jardin a permis de créer des haies brise-vent et un écrin propice au développement d’une collection de plantes d’Amérique du Sud, d’Afrique, d’Asie, de Nouvelle-Zélande ou encore de Tasmanie.

Photo : Gites-hague.fr

Le jardin botanique de Vauville s’inscrit dans une tradition d’acclimatation de plantes exotiques rapportées en Europe par des explorateurs et des botanistes partis en voyages dans des contrées lointaines. Ces spécimens rares ont un statut de « curiosités », ils sont recherchés pour leur intérêt botanique, parfois médicinal, également pour leurs qualités esthétiques – couleurs, écorces, feuillages, port -, en cela, les plantes et les arbres sont vus comme des objets d’art, mais surtout, ils véhiculent l’imaginaire de l’ailleurs.

2 – L’art d’organiser le désordre

L’esprit du jardin botanique de Vauville est d’être un jardin en mouvement. Ce dernier se traduit par le tracé tout en sinuosités, par les variations de volumes, par la liberté donnée aux arbres et aux arbustes de croître, par les ondulations des feuillages due à la brise marine, par la succession de chambres de verdure aux noms évocateurs – les arbres voyageurs, le chemin de la découverte, la voûte bleue… – qui transportent le promeneur, dans un jardin en évolution permanente.

Éloigné de l’image rigide du conservatoire, Vauville réussit la synthèse entre poésie et démarche scientifique rigoureuse.

Photo : Jardinier-amateur.fr

D’une superficie de 4,5 hectares, le Jardin botanique de Vauville est un voyage aux antipodes sous les latitudes normandes dans cette succession de chambres de verdure aussi dépaysantes que surprenantes.

3 – Acclimatation et collections botaniques

Véritable prouesse de la nature, le Jardin botanique de Vauville se distingue par sa collection de plantes et d’arbres rares à feuillage persistant. Tout au long de l’année il offre un panorama dont les teintes se marient avec la mer mais aussi les landes sauvages qui dominent le site. La collection botanique du jardin a débuté avec les spécimens collectés et importés dans le Cotentin par Eric Pellerin lorsqu’il parcourait le monde en tant que parfumeur. Elle est régulièrement enrichie par ses successeurs. En plus de sa diversité scientifique, l’ensemble des végétaux constitue une magnifique palette de camaïeux de verts des feuillages des arbres et des arbustes persistants, auxquels se mêle les teintes douces ou chatoyantes des floraisons : amaryllis, echiums pininana, libertia, callistemons, rhododendrons, hydrangeas, pseudopanax, cordylines australes, trachycarpus, strelitzias, eucalyptus, yuccas, bambous, cistes, anigozanthos, fougères arborescentes, jasmins, edychiums, camélias, figuiers

Découvrez les palmeraies de trachycarpus fortunei de Chine, les douves où trônent les fougères royales de Tasmanie, l’imposant bassin aux gunneras manicata du Brésil, les eucalyptus du bassin de la sagesse ou encore humez les senteurs du jardin exotique…

Grâce au Gulf Stream, courant côtier qui passe au large des côtes de Vauville, il y pousse de fascinantes essences tropicales que le créateur de ce petit paradis a su acclimater depuis 1948.

Photo : Radisrose.fr

Le Jardin botanique de Vauville est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1992, classé Jardin Remarquable depuis 2004, membre depuis 2018 de BGCI (Botanic Gardens Conservation International) mais aussi “Partner Garden” de la Royal Horticultural Society. Il est parrainé par le Jardin des Plantes de Rouen afin d’être agréé “Jardin botanique de France”.

Photo : Blogspot.com

4 – La ferme pédagogique du jardin de Vauville

Le jardin botanique de Vauville abrite également une jolie ferme. Lieu d’accueil, de partage et de pédagogie, La Ferme du Jardin a été initiée par la volonté de répondre à trois objectifs :

> Promouvoir auprès du grand public les caractéristiques et l’intérêt patrimonial des races locales menacées de disparition qui participent pourtant à la richesse de la biodiversité, au rayonnement de notre territoire et à la qualité de notre alimentation;

> Participer au maintien des effectifs dans chaque espèce et améliorer la diversité génétique des troupeaux en participant à un plan de reproduction en partenariat avec les associations de sauvegarde des différentes races présentées ;

> Pérenniser l’histoire et le travail des hommes et des femmes qui ont forgé, sélectionné et élevé ces races pendant des siècles et grâce à qui nous pouvons les admirer aujourd’hui.

Photos: Jardin-vauville.fr

5 – Info + s’y rendre

Le jardin botanique de Vauville

14 route des Fontaines

50440 Vauville, La Hague

Tél: +33 (0) 2 33 10 00 00

info@jardin-vauville.fr

www.jardin-vauville.fr/

Situé à 19km à l’ouest de Cherbourg. Gare SNCF : Cherbourg

Pour visiter ce lieu insolite il faudra patienter jusqu’au moi d’avril 2022 car le jardin a fermé ses portes pour l’hiver, notamment afin de pouvoir restaurer et entretenir les allées.

Vous pouvez cependant dès à présent réserver votre prochaine visite via le site internet du jardin de Vauville (lien ci-dessus).

J’espère que cette présentation vous aura donner envie de déambuler parmi la splendide collection végétale de ce jardin normand, et je vous souhaite un excellent week-end.

Ben. MASON

LE DICTON DU JARDINIER :

 » Quand en novembre tu entends la grive chanter, rentre à la maison t’abriter, et du bois pour te chauffer. »

🐦🏡🐦

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

14 commentaires

    1. Salut Alan, merci pour ton message,
      Il existe des écrins de verdures même dans les régions les plus inattendues de France. La Normandie a souvent une image grise et tristounette dans l’esprit des gens. Pourtant c’est une région pleine de charme même si il n’y fait pas toujours très beau.
      Je te souhaite une excellente semaine

      Ben

      Aimé par 2 personnes

  1. Comment les doux climats de Normandie et de Bretagne (comme à Brehat) peuvent produire de magnifiques jardin !!!
    Vous avez l’art de débusquer de jolies « pépites » dans votre domaine. Merci et bon week end.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Elienad,
      Les gens font souvent un amalgame entre le nord, la pluie et le froid. Beaucoup ne savent pas que les hivers bretons et normands sont relativement doux, et il y gèle rarement sur les zones littorales. Cela permet la culture de bien des plantes que l’on ne s’attend pas à voir sous ces latitudes.
      Heureux que ce jardin botanique vous plaise.
      Bonne semaine

      Ben

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :