LE CÈDRE DU LIBAN

Un géant majestueux

Photo : Futura-sciences.com

Afin de nous changer un peu du traditionnel sapin, j’aimerais en ce jour de rĂ©veillon vous prĂ©senter l’un de mes conifĂšres prĂ©fĂ©rĂ©s, le sublime cĂšdre du Liban (Cedrus libani). Ce grand arbre peut devenir un vĂ©ritable monument vĂ©gĂ©tal et est donc rĂ©server aux jardins de trĂšs grandes dimensions. Outre sa magnifique parure d’un beau vert-sombre qu’il conserve toute l’annĂ©e, le cĂšdre possĂšde aussi bien d’autres intĂ©rĂȘts, notamment son cĂ©lĂšbre bois de nature imputrescible, odorant, et rĂ©pulsif Ă  nuisibles.

1 – Origine et description botanique

Originaire du Liban comme son nom l’indique, le cĂšdre du Liban est un emblĂšme national, que l’on retrouve notamment sur le drapeau du pays. Parfois appelĂ© CĂšdre du mont Liban, c’est une espĂšce d’arbres conifĂšres de la famille des Pinaceae. Sa principale caractĂ©ristique provient de son port conique durant ses trente premiĂšres annĂ©es, devenant tabulaire par la suite.

En effet, son port, d’abord pyramidal, devient trĂšs Ă©talĂ© avec l’Ăąge, avec des branches basses presque horizontales et frĂ©quemment imposantes, parfois aussi grosses que les ramifications du tronc.

Les jeunes sujets présentent une forme pyramidale typique des conifÚres
Photo : Thuilleaux.com

En culture, ce dernier est rarement simple. Les diffĂ©rentes souches se dressent Ă  la maniĂšre de tuyaux d’orgue jusqu’Ă  prĂšs de 40 m de haut. Les plus gros des troncs atteignent 4,5 m de diamĂštre, ce qui correspond Ă  un Ăąge d’environ 2 500 ans.

Cette espĂšce se distingue des autres espĂšces de cĂšdres par la longueur de ses aiguilles, qui mesurent 3 ou 3,5 cm de longueur en moyenne, contre 2 ou 2,5 cm pour Cedrus atlantica et jusqu’Ă  5 cm pour Cedrus deodara. Ses cĂŽnes femelles mesurent 8 Ă  10 cm de long, soit un peu plus que ceux de Cedrus atlantica, mais un peu moins que les plus grands cĂŽnes de Cedrus deodara. Les fleurs mĂąles sont des chatons de 7 cm de long en moyenne passant du vert clair au jaune lors de la pleine maturitĂ© du pollen de mĂȘme couleur, puis virant au brun lorsqu’ils tombent de l’arbre.

Inflorescences mĂąles en chaton
Photo : Futura-sciences.com
Le fruit est joli un cĂŽne de forme arrondie
Photo : Gammvert.fr

Au Liban, on trouve le cĂšdre Ă  partir de 1 500 m d’altitude dans l’étage montagnard de vĂ©gĂ©tation du Mont-Liban, Ă©tage occupĂ© Ă©galement par le sapin de Cilicie. Les sapins et les cĂšdres n’ont pu franchir la crĂȘte, trop Ă©levĂ©e du Mont-Liban, ce qui explique leur absence sur le versant oriental de la montagne.

Recouvrant autrefois une plus grande partie du territoire libanais les anciennes forĂȘts de cĂšdres se rĂ©duisent aujourd’hui Ă  des Ăźlots discontinus, du fait de la dĂ©forestation liĂ©e aux influences humaines et aux bouleversements climatiques.

Les zones de peuplement encore significatives aujourd’hui au Liban, sont situĂ©es dans la rĂ©gion de BcharrĂ©, au nord, au pied du mont Makmel. Il s’agit de la rĂ©serve dites « des CĂšdres de Dieu » (Arz er Rab), inscrite en 1998 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco avec la vallĂ©e voisine de Qadisha. Cette forĂȘt compterait aujourd’hui deux arbres trimillĂ©naires, une dizaine de millĂ©naires et 363 plusieurs fois centenaires.

Les forĂȘts de CĂšdres du Liban, dans l’actuel Liban, ont Ă©tĂ© largement exploitĂ©es depuis l’antiquitĂ© pour les constructions des monuments sacrĂ©s (premier et second temple de JĂ©rusalem) et des bateaux phĂ©niciens, assyriens, romains et Ă©gyptiens. Le bois de cĂšdre, de par sa nature imputrescible et rĂ©sistante, a Ă©galement servi Ă  la confection de sarcophages et de tombeaux.

Certaines sources historiques, attestent que les forĂȘts de cĂšdres au Liban commençaient Ă  disparaĂźtre dĂšs le 6Ăšme siĂšcle Ă  l’époque de Justinien Ier. Au 20Ăšme siĂšcle, il aurait aussi servi Ă  la confection de boĂźtes Ă  cigares. Plus rĂ©cemment le bois de CĂšdre a Ă©galement pu servir de matiĂšre premiĂšre pour l’artisanat local.

Le cÚdre, symbole du Liban, est considéré comme un arbre sacré, il est mentionné dans les trois grandes religions monothéistes (Islam, judaïsme et christianisme).

Photo : Pinterest.fr

2 – Culture et entretien

Le cĂšdre du Liban prĂ©fĂšre les climats tempĂ©rĂ©s et rĂ©siste Ă  des gelĂ©es de l’ordre de -15, -16°C. Il se plante de septembre Ă  novembre et de fĂ©vrier Ă  juin en sol ordinaire, mais profond. Il est peu exigeant sur la nature du sol, et s’accommode aussi bien d’un sol lĂ©gĂšrement acide que neutre Ă  lĂ©gĂšrement calcaire, pour peu qu’il soit parfaitement drainĂ© et que l’eau n’y stagne pas. Choisissez un endroit trĂšs ensoleillĂ©, bien dĂ©gagĂ©, et anticipez le dĂ©veloppement futur de cet arbre qui sera important. Ne le dĂ©rangez pas, son systĂšme racinaire a besoin de s’ancrer fermement dans le sol pour lutter contre la sĂ©cheresse et contre le vent. Bassinez bien les mottes avant la plantation. Tuteurez votre jeune cĂšdre, arrosez-le rĂ©guliĂšrement pour l’aider Ă  s’implanter, en particulier l’Ă©tĂ©, durant les 2 ou 3 premiĂšres annĂ©es. Apportez un amendement organique Ă  la plantation (corne broyĂ©e, compost, fumier…) Apportez Ă©ventuellement, tous les ans, en avril, un engrais spĂ©cial conifĂšre et binez le sol en Ă©tĂ©. La taille n’est pas nĂ©cessaire, si ce n’est pour former l’arbre ou Ă©liminer les branches qui meurent Ă  la base du tronc, au fur et Ă  mesure de sa croissance.

Photo : Lepetitexplorateur.com

3 – IntĂ©rĂȘts paysagers

Le cĂšdre du Liban est un conifĂšre majestueux de taille imposante qu’il vaut mieux planter en isolĂ© sur une vaste surface engazonnĂ©e afin de profiter au mieux de sa silhouette unique. On peut aussi, dans un trĂšs grand jardin, planter plusieurs sujets pour border une grande allĂ©e. Ce cheminement prendra alors une superbe dimension et un style Ă  la fois original, exotique, et ombragĂ©. Espacez suffisamment les arbres pour qu’ils ne se fassent pas concurrence par la suite. Le cĂšdre du Liban se prĂȘtera aussi sans soucis Ă  la culture en bonsaĂŻ.

C’est un arbre caractĂ©risĂ© par un port pyramidal durant ses trente premiĂšres annĂ©es, se dĂ©veloppant par la suite Ă  l’horizontale, et prĂ©sentant une cime aplatie. Son feuillage, d’un vert trĂšs sombre, lui permet de se dĂ©tacher de façon admirable dans le paysage. Avec le temps il peut devenir un vĂ©ritable monument, il est donc souvent utilisĂ© en isolĂ© dans les parcs. Il trouve sa place dans les grands domaines et vastes jardins, auxquels il confĂ©rera un cachet particulier.

C’est plantĂ© en isolĂ© que le cĂšdre du Liban est sublimĂ© par l’harmonie de sa silhouette
Photo : Easyvoyage.com

4 – Quelques espĂšces de cĂšdres

Les autres espĂšces de cĂšdres sont les suivantes :

CĂšdre de l’Atlas, Cedrus atlantica

Anciennement considĂ©rĂ©e comme une sous-espĂšce du cĂšdre du Liban. Il est originaire de l’Atlas, massif montagneux d’Afrique du Nord. Dans son aire naturelle, au Maroc et en AlgĂ©rie, il est considĂ©rĂ© comme en danger par l’UICN. Arbre majestueux, il a Ă©tĂ© plantĂ© dans de nombreux parcs.

Aussi appelĂ© cĂšdre bleu ou cĂšdre argentĂ©, en raison de sa parure d’un vert-bleutĂ©, le cĂšdre de l’Atlas est un arbre d’allure majestueuse et imposante pouvant atteindre une hauteur de 30 Ă  40 mĂštres ; son port, bien que prĂ©sentant souvent une cime tabulaire Ă  l’Ăąge adulte, est plus longiligne que celui de Cedrus libani ; sa longĂ©vitĂ© est importante (500-600 ans).

Cedrus atlantica
Photo : Le-jardin-de-pascal.com

CĂšdre de Chypre, Cedrus brevifolia

Le cĂšdre de Chypre, Cedrus brevifolia, parfois considĂ©rĂ© comme une sous-espĂšce du cĂšdre du Liban, il est en fait une espĂšce endĂ©mique des monts Troodos dans l’Ăźle de Chypre. Il possĂšde une silhouette plus effilĂ©e que son cousin libanais.

Cedrus brevifolia
Photo : Pinterest.com

CĂšdre de l’Himalaya ou CĂšdre dĂ©odar

Le cĂšdre de l’Himalaya (Cedrus deodara), aussi appelĂ© cĂšdre sacrĂ© ou cĂšdre dĂ©odar, est un grand arbre qui peut mesurer jusqu’Ă  50 m de haut. Il est originaire des forĂȘts tempĂ©rĂ©es d’altitude sur les contreforts mĂ©ridionaux de l’Himalaya. Il prĂ©sente un port plutĂŽt pleureur.

Cedrus deodara
Photo : Bauchery.fr

Souhaitons que cette merveille du rĂšgne vĂ©gĂ©tal puisse se rĂ©gĂ©nĂ©rer et que les forĂȘts libanaises de cĂšdres seront dans les annĂ©es Ă  venir l’objet de grandes campagnes de replantation.

Photo : Sabeha-mariages.fr

Je vous souhaite de belles et joyeuses fĂȘtes, et vous retrouverai avec plaisir en 2022.

Ben. MASON

LE DICTON DU JARDINIER :

« Beau temps à la Noël est un présent du ciel. »

🌞🎄🌞

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

17 commentaires

    1. Merci infiniment pour votre aimable suivi.🙏
      J’espĂšre que votre rĂ©veillon de NoĂ«l fut joyeux, et festif malgrĂ© les maudites restrictions😉.
      Je suis aussi ravi que le beau temps soit de la partie en cette fin d’annĂ©e pour mes amis normands.
      Dans le sud-est la mĂ©tĂ©o fut pluvieuse ce NoĂ«l, ce fut notre cadeau Ă  nous qui ne voyons guĂšre souvent tomber la pluie😃🌹đŸ˜Č.
      Cependant le soleil revient avec des tempĂ©ratures anormalement printaniĂšresđŸŒžđŸ€”.
      Excellente fin d’annĂ©e Ă  vous

      Ben

      Aimé par 2 personnes

      1. 🙏Je te souhaite donc de belles chutes de neiges pour le 31 dĂ©cembre, et le dĂ©but de l’annĂ©e qui vient.❄❄❄
        Pourvu que 2022 soit l’annĂ©e des retrouvailles familiales, en toute sĂ©curitĂ©, et bonne santĂ©.

        Je t’envoie par avance tous mes vƓux pour ce nouvel an qui se profile, et que le blog du chat voyageur fasse bonne route!
        Amitiés

        Ben

        Aimé par 1 personne

    1. Tu as bien raison Danielle, et je te remercie de cette remarque pertinente.
      La limite se situe au niveau de l’altitude car il ne se dĂ©veloppera bien (de façon naturelle), qu’Ă  une altitude Ă©levĂ©e, comprise entre 1400 et 1800 mĂštres. C’est en effet dans ces conditions difficiles que les les graines peuvent spontanĂ©ment germer et pĂ©renniser l’espĂšce.
      Il faut aussi noter que le cĂšdre est en recul au Liban depuis quelques dĂ©cennies pour les mĂȘmes causes qui dĂ©ciment les forĂȘts de conifĂšres vosgiens. Dans le cas du cĂšdre il ne s’agit pas d’un xylophage comme le scolyte, mais d’une chenille qui Ă©puisent totalement les vieux arbres.
      Ces ravageurs se multiplient de trop Ă  la faveur d’Ă©tĂ© plus chauds, exactement comme dans le nord-est de la France.

      Je te souhaite une douce fin d’annĂ©e

      Ben

      Aimé par 1 personne

      1. Cher Ben, c’est dĂ©cidĂ©ment dĂ©sespĂ©rant. Je sais que l’Institut de recherche forestiĂšre travaille activement Ă  des alternatives Ă  l’Ă©picĂ©a mais j’ai l’impression qu’ils auront toujours un temps de retard. Et l’Ă©tat des cĂ©draies libanaises est consternant. Mais voilĂ , le Covid fait oublier tous les autres ennemis qui menacent…
        Plus que jamais, jouissons de ce que la nature nous donne aujourd’hui. Moi aussi je te souhaite une belle fin d’annĂ©e !
        Danielle

        Aimé par 2 personnes

  1. TrĂšs majestueux, cet arbre superbe aussi avec un cĂŽtĂ© mystĂ©rieux puisqu’il semble insensible Ă  toute agression. On comprend pourquoi c’est aussi un arbre sacrĂ© . Merci de nous l’avoir montrĂ© pour le jour de NoĂ«l.
    TrÚs bon Noël à vous Benjamin.

    Aimé par 2 personnes

  2. TrĂšs bel arbre, en effet, que j’ai eu la chance de dĂ©couvrir (chez lui !) il y a de nombreuses annĂ©es, quand le Liban Ă©tait encore un magnifique pays paisible… Merci d’avoir ravivĂ© de si beaux souvenirs.
    Et merci de nous apprendre tant de choses chaque semaine.
    Je vous souhaite une belle fin d’annĂ©e et le meilleur possible pour celle qui approche

    Aimé par 2 personnes

    1. 🙏Merci pour votre aimable mot chùre Yvonne,
      Vous avez bien de la chance d’avoir connu ces annĂ©es oĂč la nature se portait mieux. J’espĂšre que les jeunes gĂ©nĂ©rations mettront tout en Ɠuvre afin de sauvegarder l’environnement, les forĂȘts, et les espaces naturels qui nous sont si chers.

      Yvonne je vous souhaite une annĂ©e heureuse, et une pleine santĂ©. Que 2022 soit l’annĂ©e du mieux!👍🌞đŸŒČ🌞👍
      Amicalement

      Ben

      J’aime

    1. Salut Alan, j’espĂšre que tu as passĂ© un bon Nono, et que ton rĂ©veillon de l’an a Ă©tĂ© festif.
      🙏Merci pour tes vƓux, je te souhaite moi aussi le meilleur pour l’annĂ©e qui vient, avec beaucoup d’inspiration, de joie, et une pleine santĂ©.
      Excellent week-end Ă  toi

      Ben

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :