LA VIPÉRINE DE MADÈRE

( Echium fastuosum)

Photo : Autonomie Jardin

Cette semaine je vous prĂ©sente une magnifique plante de terrain sec, originale par sa splendide floraison printaniĂšre qui ne manquera pas d’attirer abeilles, et autres pollinisateurs au jardin. Vivace, et de croissance rapide, cette plante est idĂ©ale pour donner rapidement du volume Ă  un massif fleuri. Seule une protection hivernale est nĂ©cessaire dans les rĂ©gions fraĂźches, sous climat doux, elle saura se dĂ©brouiller seule et devenir une plante de choix dans votre jardin.

1 – PrĂ©sentation et description botanique

Originaire de l’üle de MadĂšre (Echium fastuosum) , aussi appelĂ©e herbe aux vipĂšres, est une grande plante vivace Ă  l’allure exotique. Comme la bourrache ou la consoude, la vipĂ©rine fait partie de la famille des BorraginacĂ©es. Elle porte de mars Ă  juin de longs Ă©pis de 30 cm, composĂ©s de fleurs souvent bleue, mais il existe aussi des variantes violettes, ou blanches.

Elle forme une touffe arbustive imposante, jusqu’à 1m50, au feuillage vert de gris et rugueux, dans les massifs ou sur les talus ensoleillĂ©s. Rustique jusqu’à -2°C la vipĂ©rine est Ă  protĂ©ger en hiver dans les rĂ©gions gĂ©lives. Cette plante de terrain sec s’adaptera Ă  de nombreux types de sols, mĂȘme trĂšs pauvres, Ă  condition qu’ils soient bien drainĂ©s.

Photo : Unesourisetmoi.info

NectarifĂšre, la vipĂ©rine est une plante qui attirera facilement les pollinisateurs au jardin. EndĂ©mique de l’üle de MadĂšre, elle s’y dĂ©veloppe en zones dĂ©gagĂ©es de moyenne et haute altitude. De nos jours elle est cultivĂ©e comme plante ornementale dans de nombreux pays du monde.

2 – Culture et entretien

IdĂ©ale pour les sols pauvres et sec, la vipĂ©rine s’adaptera cependant Ă  quasiment tous types de terrains, le seul point indispensable Ă©tant qu’il soit bien drainant.

On plante les echiums dans un lieu trĂšs ensoleillĂ© et chaud, si possible Ă  l’abri des vents dominants. Un copieux arrosage mensuel sera nĂ©cessaire durant le premier Ă©tĂ©, mais par la suite les vipĂ©rines ne s’arrosent en principe plus, sauf en cas de sĂ©cheresse prolongĂ©e.

C’est une plante qui ne nĂ©cessitera que peu d’entretien. On se contentera de couper les fleurs fanĂ©es afin de faciliter la floraison suivante, et une lĂ©gĂšre taille en automne leur fera le plus grand bien. Cependant, ne taillez pas trop court, il faut laisser entre 80cm et 1 m de vĂ©gĂ©tation.

Photo : Autonomie Jardin

La vipĂ©rine est une plante qui n’est pas sensible aux ravageurs et aux maladies, ce qui fait une raison supplĂ©mentaire de l’intĂ©grer au jardin.

Bien que ce ne soit pas indispensable, un apport de fumure ou de compost au début du printemps permettra aux vipérines de pousser avec une plus belle vigueur.

Les graines peuvent ĂȘtre rĂ©coltĂ©es durant l’étĂ©, lorsque les infructescenses sont bien sĂšches.

Plante typique des climats doux, l’echium peut cependant ĂȘtre cultivĂ©e en bac dans les rĂ©gions plus froides. On pourra ainsi facilement placer le pot dans une situation lumineuse et hors-gel en attendant les beaux jours.

3 – Multiplication

La multiplication par semis est facile et se fait sous abri dĂšs le moi de mars. Il faut maintenir le terreau humide mais pas dĂ©trempĂ© jusqu’à la levĂ©e de vos semis. Ensuite il faudra rĂ©duire les arrosages, on laissera ressuyer le substrat entre deux apports d’eau. Ces semis se font Ă  chaud, c’est Ă  dire qu’il faut maintenir une tempĂ©rature comprise entre 18 et 22°c.

Le bouturage est une option simple Ă  rĂ©aliser, et qui se pratique fin aoĂ»t, avec des segments semi-ligneux. De l’hormone de bouturage, ou du purin de saule, aideront vos boutures Ă  raciner correctement. Gardez bien vos boutures dans un endroit lumineux mais sans plein soleil, sous une cloche ou sous bouteille plastique afin de maintenir une bonne hygromĂ©trie autour du plant. VĂ©rifiez que le substrat reste humide durant une quinzaine de jours le temps que la bouture produisent ses premiĂšres racines. Pour Ă©viter que le substrat soit dĂ©trempĂ©, on mĂ©langera un volume de sable dans le terreau, et on Ă©vitera les soucoupes. Le cas Ă©chĂ©ant pensez Ă  bien vider les dites soucoupes suite Ă  l’arrosage.

Photo : Autonomie Jardin

Les jeunes boutures racinĂ©es sont placĂ©es en pot, et Ă  l’abri pour le premier hiver. Elles pourront ainsi ĂȘtre plantĂ©es au jardin durant le printemps suivant.

Photo: Pinterest.com

4 – Utilisations et associations possibles

La vipĂ©rine de MadĂšre se plaĂźt dans les ambiances de bord de mer, tolĂ©rante au vent et aux embruns, elle s’adaptera bien sur les littoraux basques et mĂ©diterranĂ©ens. En isolĂ©e au centre d’une butte, elle paraĂźtra encore plus imposante. Sur un talus ou au fond d’une rocaille elle saura donner de la verticalitĂ© Ă  vos crĂ©ations paysagĂšres. PlantĂ©e de façon isolĂ©e sur une pelouse, au milieu d’un massif en association de plantes plus basses ou mĂȘme en grand bac sur une terrasse, la vipĂ©rine apportera volume et couleur dans de multiples cas.

La vipĂ©rine peut ĂȘtre cultivĂ©e en compagnie de nombreuses plantes de terrain sec. Je vous donne ici quelques idĂ©es d’associations originales :

  • FicoĂŻde
  • Agave et aloĂ©
  • Lavande
  • Aptenia
  • Liseron de Mauritanie
  • CĂ©ratostigma
  • Osteospermum
  • Grevillea

Etc


Photo : Autonomie Jardin

5 – VariĂ©tĂ©s intĂ©ressantes

Il existe plusieurs types d’echiums, ainsi que divers cultivars de vipĂ©rines de MadĂšre. Je vous prĂ©sente ici les plus reprĂ©sentatifs.

VipĂ©rines de MadĂšre (Fastuosum) :

Il existe deux variantes fréquemment observées, la bleue, et la violette-mauve. Plus rarement cultivée, il existe aussi une variété blanche.

Photos : Seeds-gallery.shop

Autres espĂšces de vipĂ©rines :

Echium vulgare :

Le seul echium rustique au nord de la Loire, à fleurs bleues le long des hampes. Plantation Exposition soleil, rusticité -15°.

Photo : Burgenlandflora.at

Echium pininana :

C’est une vipĂ©rine bisannuelle originaire des Canaries. Cette plante est trĂšs spectaculaire et plus rustique que E.fastuosum, elle est frĂ©quemment cultivĂ©e en Bretagne.

Photo : Hayloft.co.uk

Echium wildpretii :

VipĂ©rine bisannuelle qui pousse Ă  l’état sauvage au Tenerife. Rustique jusqu’à -7°c, elle prĂ©sente de hautes hampes florales de couleur rose foncĂ© Ă  rouge.

Photo : Bananalicious.pl

Echium russicum :

Une vipĂ©rine originaire d’Europe de l’est et trĂšs ornementale, sa floraison estivale prĂ©sente de longs Ă©pis rouge foncĂ©, composĂ©s de petites fleurs d’un rose trĂšs vif. Elle est rustique jusqu’à -10°c.

Photo : Pinterest.com

Echium webbii :

Cette vipĂ©rine aussi appelĂ©e la VipĂ©rine de Coincy s’apparente Ă  l’exotique E.fastuosum, en plus compact, donc plus facile Ă  maintenir en pot ou Ă  utiliser dans un jardin de climat ocĂ©anique. Il est moyennement rustique, mais de culture facile. Ses fleurs sont d’un beau bleu profond.

Photo : Aujardin.info

Avec un peu de place disponible au jardin et peu de froid en hiver, il vous est possible de cultiver ces merveilles de la nature, et j’espĂšre que ce post vous aura inspirĂ© pour vos prochaines compositions paysagĂšres.

Photo : Autonomie Jardin

Je vous souhaite un agrĂ©able week-end !

Ben. MASON

LE DICTON DU JARDINIER :

«  Printemps battant, jardinier courant. Â»

đŸŒžđŸŒžđŸ‘šâ€đŸŒŸđŸŒžđŸŒž

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

6 commentaires

    1. Salut Danielle, rassure toi sur le nom qui de mĂ©moire fait rĂ©fĂ©rence Ă  un remĂšde ancien contre les morsures de ce reptile. Ce n’est donc pas un nichoir ou un repĂšre de vipĂšres🐍🐍🐍.
      La culture en pot est possible et mĂȘme recommandĂ©e dans les rĂ©gions oĂč le froid hivernal est intense. Il faut cependant un bac assez important pour la vipĂ©rine de madĂšre, ou celle de Tenerife. En revanche, la variĂ©tĂ© Webbii se contentera de pots moins volumineux.
      Je te souhaite un beau week-end, et bon courage pour le consolidement de tes berges, et je l’espĂšre la reconstruction de ce charmant petit pont.
      Amitiés

      Ben

      J’aime

  1. Superbe plante qui donne envie d’en avoir plein son jardin. Votre collection d’articles sur les plantes ornementales et insolites est trĂšs fournie et enrichissante .Merci aussi au photographe d’Autonomie Jardin qui sait les mettre bien en valeur. Bonne semaine

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :