LA REDOUTABLE VERTICILLIOSE

Photo : Ephytia.inra.fr

Voici une maladie fongique dont tous les jardiniers se mĂ©fie particuliĂšrement, la verticilliose. En effet, il n’existe aucun traitement curatif efficace pour s’en dĂ©barrasser. Due Ă  un champignon, la verticilliose emporte rapidement les cultures. Il faut donc ĂȘtre particuliĂšrement vigilant, miser sur la prĂ©vention, et savoir rĂ©agir rapidement en cas de symptĂŽmes. DĂ©couvrez ici tous les bons conseils pour Ă©viter cette catastrophe cryptogamique.

1 – Description et symptîmes

Tout comme la fusariose, la rouille, le mildiou, ou le botrytis, la verticilliose est une maladie d’origine fongique. Elle est induite par les champignons Verticillium dahliae ou Verticillium albo-atrum.

Cette affection s’attaque au systĂšme vasculaire des vĂ©gĂ©taux. En effet, elle obstrue les vaisseaux permettant la circulation de la sĂšve et de fait celle de l’eau et des minĂ©raux. Le mycĂ©lium (appareil vĂ©gĂ©tatif du champignon ) infiltre gĂ©nĂ©ralement la plante par ses racines, puis se propage par ses vaisseaux jusqu’au feuillage. Une blessure, comme une entaille, peut Ă©galement permettre au champignon de se fixer sur son hĂŽte.

Photo : Growingproduce.com

Les champignons liés à la verticilliose sont trÚs résistants, et survivent dans le sol durant de nombreuses années sous forme de mycélium compact, le microsclérote.

Quand ce dernier entre en contact avec les racines d’une plante dans des conditions qui lui sont favorables (sol humide et tempĂ©ratures douces, entre 16 et 25 °C ) il germe et produit le mycĂ©lium qui s’infiltre et se propage Ă  l’intĂ©rieur de la plante. Il produit alors de nouveau des microsclĂ©rotes dans les parties atteintes. Lorsque la plante meurt et se dĂ©compose, ces derniers sont dissĂ©minĂ©s dans le sol, prĂȘts Ă  perpĂ©tuer leur cycle sur d’autres vĂ©gĂ©taux.

On observe d’abord un ramollissement des feuilles les plus basses, elles prĂ©sentent des taches jaunes, qui s’étendent progressivement et provoque par la suite des nĂ©croses brunes plus importantes. Les feuilles atteintes finissent par sĂ©cher et s’enrouler sur elles-mĂȘmes. Sur les tiges, des bandes foncĂ©es sont visibles dans le sens de la longueur.

La croissance de la plante s’arrĂȘte, elle jaunit complĂštement, finit par se dessĂ©cher et mourir.

Photo : Thealmonddoctor.com

2 – VĂ©gĂ©taux frĂ©quemment concernĂ©s

Il existe plus de 300 espùces de plantes qui peuvent se montrer sensibles à la verticilliose. Certaines d’entre elles sont plus sujettes à cette infection fongique, et la liste non exhaustive fait peur.

Parmi les plantes du potager, on peut citer tomates, courgettes, piments et poivrons, mais Ă©galement de nombreux fruits tels que les melons, les framboisiers, et les fraises.

Photo : Blogspot.com

Le jardin d’ornement n’échappe pas Ă  cette plaie, toutes sortes de vĂ©gĂ©taux sont concernĂ©s, qu’ils soient herbacĂ©s, ou ligneux. Les rosiers, Ɠillets, pivoines, prunus, arbre de JudĂ©e et certaines grimpantes comme les clĂ©matites y sont trĂšs sensibles.

Idem au verger, citronnier, amandier, olivier, prunier, pommier, abricotier, nectarines et compagnie…tout y passe !

Photo : Omaf.gov.on.ca

3 – Facteurs favorisants la verticilliose

Comme bien souvent avec les maladies fongiques, le principal facteur favorisant reste l’humiditĂ© ambiante (hygromĂ©trie de l’air) et l’humiditĂ© du sol. Dans ces conditions les champignons entreront en activitĂ© au moindre redoux, dĂšs que les tempĂ©ratures seront comprises entre 16 et 25°c.

D’autres Ă©lĂ©ments peuvent aussi favoriser la propagation de cette maladie. Par exemple les excrĂ©ments d’herbivores consommateurs de plantes infectĂ©es. Les insectes tels que pucerons, cochenilles et nĂ©matodes peuvent Ă©galement ĂȘtre vecteurs. Par ailleurs, le plantain ou le chĂ©nopode, peuvent ĂȘtre des plantes-hĂŽtes et contaminer les cultures Ă  proximitĂ©.

Enfin, un milieu de culture mal ventilé comme une serre sera évidemment propice au développement de ce champignon parasite.

4 – Actions prĂ©ventives

Je vous invite Ă  mettre le paquet avec les mesures prĂ©ventives car si la verticilliose se dĂ©clare vous aurez du mal Ă  en sortir. Voici les actions prĂ©ventives qui peuvent ĂȘtre facilement mises en Ɠuvre :

-Espacer bien chaque plant, et favoriser les associations de différentes cultures. Une culture bien ventilée évitera les ambiances trop humides.

– DĂ©sherber les adventices qui sont au contact direct des plants cultivĂ©s, car elles constituent potentiellement des plantes-hĂŽtes du champignon.

– PulvĂ©riser un purin d’ortie ou une dĂ©coction de prĂȘle, afin de renforcer les dĂ©fenses naturelles des plantes.

-Mettre en place une rotation des cultures, sur des cycles de 3 Ă  4 ans.

Enfin, soyez attentif concernant les insecte dits « piqueurs-suceurs » tel que pucerons, aleurodes, cicadelles et cochenilles. Ils peuvent facilement véhiculer le champignon parasite.

Photo : Minnetonkaorchards.com

5 – En cas de symptîmes

En cas de symptĂŽmes votre jardin est cuit ! 😏Je plaisante, c’était pour le petit poisson d’avril🐟😉.

Tout n’est pas foutu mais il faut rĂ©agir trĂšs rapidement en arrachant les plants infectĂ©s pour ensuite les brĂ»ler, ou s’en dĂ©barrasser en dĂ©chetterie. Ne mettez jamais ces vĂ©gĂ©taux contaminĂ©s dans votre compost car vous propagerez inĂ©vitablement le mycĂ©lium en dormance.

Enfin, il est inutile de vouloir ne supprimer que les quelques feuilles atteintes en espĂ©rant que l’infection en reste lĂ . Le champignon se dissĂ©minant via les vaisseaux ce ne sera qu’une question de temps avant que de nouveaux symptĂŽmes apparaissent. Bref, mieux vaut arracher quelques plants que de risquer de perdre l’ensemble de vos cultures.

Photo : Pnwhandbooks.org

J’espĂšre que ces conseils vous permettront de rĂ©ussir sans encombres vos prochaines cultures potagĂšres et ornementales. MalgrĂ© le retour du froid, courage, le printemps arrive !

Bon week-end Ă  tous.

Ben. MASON

LE DICTON DU JARDINIER :

« On n’a pas hivernĂ© tant qu’avril n’est pas passĂ©. »

🌹❄🌹

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Merci pour les conseils. Mon ennemi c’est la cochenille et je ne la voit pas arriver.
    C’est vrai que tout se dĂ©veloppe trĂšs vite sur une plante. Bonne semaine

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :