LE THÉ D’AUBRAC

Photo : Lepage-vivaces.com

Je vous prĂ©sente aujourd’hui une sympathique plante mĂ©dicinale dĂ©couverte il y a peu sur le vlog d’un passionnĂ© de botanique. Le thĂ© d’Aubrac, lamiacĂ©e de montagne, se consomme avant tout en infusion, et prĂ©sente l’avantage d’ĂȘtre naturellement Ă©dulcorĂ©, ce qui nous dispensera d’ajouter du mauvais sucre Ă  la tisane. Ses nombreuses vertus mĂ©ritent d’ĂȘtre mises en lumiĂšre, et sa culture encouragĂ©e. Je suis certain que cette plante sera de plus en plus prĂ©sente dans les jardins d’altitude de l’hexagone.

1 – Description botanique

Le ThĂ© d’Aubrac, de son nom botanique Calament Ă  grandes fleurs (Calamintha grandiflora), est une plante vivace qui fleurit de juillet Ă  septembre sur le plateau de l’Aubrac. De la famille des lamiacĂ©es, elle produit de grandes fleurs roses qui dĂ©gagent un parfum de menthe et de citron. DiscrĂšte hors de sa pĂ©riode de floraison elle ne dĂ©passe guĂšre les 30 cm de hauteur. Elle prĂ©sente de grandes feuilles ovales, Ă  long pĂ©tiole et dentĂ©es. Les fleurs sont roses en tube droit regroupĂ©es en verticille.

Photo : Visoflora.com

C’est une plante de moyenne montagne poussant spontanĂ©ment dans les sous-bois des forĂȘts de hĂȘtre de l’Aubrac. PrĂ©sente seulement Ă  partir de 1000 m d’altitude, elle nĂ©cessite de l’ombre et de la fraĂźcheur pour prospĂ©rer. En tant que montagnarde, calamintha grandiflora est d’une grande rusticitĂ©. Le thĂ© d’Aubrac n’est pas une plante rare au sens botanique mais elle est exigeante et ne pousse que lĂ  oĂč on retrouve des conditions de milieu trĂšs spĂ©cifiques : sol volcanique, hĂȘtraie, altitude. En dehors du plateau de l’Aubrac, quelques autres montagnes de France ou d’Europe peuvent Ă©galement l’hĂ©berger. Plus rarement on la retrouve aussi dans le sud de l’Europe et jusqu’en Iran.

2 – Culture et entretien

Vous l’aurez compris, il est inutile de tenter la culture de cette aromatique en basse altitude, en effet elle ne supportera pas les Ă©tĂ©s trop secs et chauds, pas plus qu’elle n’apprĂ©ciera les hivers doux.

Si les conditions climatiques et topologiques sont favorables, vous pourrez installer le thĂ© d’Aubrac Ă  mi-ombre, dans un sol frais et non calcaire. IdĂ©alement on repique les plants Ă  distance de 30 cm en tous sens. Arrosez copieusement Ă  la plantation puis laisser faire pluies et rosĂ©es. On se contentera de les aider avec un bon arrosage ponctuel en cas de sĂ©cheresse.

Photo : Bienmanger.Com

Peu sujette aux ravageurs et maladies, on se mĂ©fiera tout de mĂȘme des limaces quand les plants sont encore petits au printemps. L’entretien consiste simplement Ă  rĂ©colter les feuilles et sommitĂ©s fleuries au mois d’aoĂ»t. À cette occasion on rabat la plante des 2/3, ne laissant qu’une dizaine de cm de vĂ©gĂ©tation. Si vous dĂ©sirez rĂ©colter des graines, ou que vos plants se ressĂšment spontanĂ©ment, n’oubliez pas de laisser quelques fleurs aller jusqu’à leur terme en septembre.

Vivace et trĂšs rustique (-35°c), le thĂ© d’Aubrac disparaĂźtra durant l’hiver mais ne manquera pas de redĂ©marrer depuis les racines dĂšs le redoux du printemps.

3 – Multiplication

En tant que lamiacĂ©e, je pense que la bouture doit ĂȘtre facile Ă  rĂ©aliser. Je parle au conditionnel car je n’ai jamais bouturer calamintha grandiflora. La division de touffes prĂ©levĂ©es avec les racines est certainement plus simple et moins risquĂ©e.

Photo : Aveyron-environnement.com

Le semis est en gĂ©nĂ©ral privilĂ©giĂ© pour multiplier cette plante. On sĂšme les graines de thĂ© d’Aubrac au printemps. La germination sera favorisĂ©e par des alternances de pĂ©riodes chaudes et froides. Les plantules sont ensuite repiquĂ©es 3 Ă  4 semaines aprĂšs la levĂ©e.

4 – Vertus mĂ©dicinales

Connu depuis l’antiquitĂ© pour ses qualitĂ©s digestives, diurĂ©tique, et sĂ©datives, calamintha grandiflora est traditionnellement consommĂ©e une fois sĂ©chĂ©e en infusion, elle est souvent utilisĂ©e comme remĂšde aux maux d’estomac.

LeThĂ© d’Aubrac ne possĂšde pas de thĂ©ine, au contraire son utilisation est recommandĂ©e pour dĂ©tendre et relaxer.

Par ailleurs le thĂ© d’Aubrac attĂ©nue la nervositĂ©, les maux de tĂȘte, les palpitations, ou encore les vertiges. Les industries pharmaceutiques et cosmĂ©tiques s’en servent Ă©galement.

L’infusion est naturellement Ă©dulcorĂ©e, ce qui est une bonne chose pour ceux qui redoutent le sucre.

Photo : Au-jardin-bio.com

Posologie :

-AĂ©rophagie :

En infusion : 1 cuillÚre à soupe par tasse infusée pendant 10 min, aprÚs chaque repas.

-Fatigue :

En infusion : 1 cuillÚre à café par tasse infusée 10 min. 1 fois par jour.

-DĂ©purative :

En infusion : une tasse Ă  jeun le matin et soir pendant 8 jours

Nicholas Culperer (botaniste anglais), utilisait les feuilles bouillies dans du vin pour faire transpirer et donc permettre de libérer « les obstructions du foie et de la rate ».

5 – Utilisations diverses

Si la consommation en tisane est de loin la plus répandue, de nombreuses autres préparations sont réalisables avec cette plante. Liqueur, sirop, bonbons, gùteaux et glaces sont ainsi produit localement en Aubrac.

Point de vue saveur, son parfum prononcĂ© aux notes mentholĂ©es et citronnĂ©es lui confĂšre un goĂ»t bien spĂ©cifique. ÉpicĂ© et puissant, il prĂ©sente une lĂ©gĂšre amertume ainsi qu’une couleur ambrĂ©e qui lui ont donnĂ© ce nom de thĂ© d’Aubrac.

À la bonne votre !

Photo : Parcs-naturels-regionaux.fr

Avant toute automédication, consultez votre médecin ou un phytothérapeute agréé.

Profitez bien du retour des beaux jours et faites vous plaisir au jardin en ce jour férié du 1er mai.

Ben. MASON

LE DICTON DU JARDINIER :

« Mai ne va jamais sans fleurs.« 

đŸŒžđŸŒ·đŸ„€đŸŒčđŸŒș🌞

Publié par Ben. Mason

Jardinier autonome, spécialisé en éco-jardinage, et en permaculture.

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. Je ne savais pas qu’on pouvait trouver du thĂ© dans l’Aubrac mais pourquoi pas? C’est assez tentant maintenant qu’on a l’ adresse des graines. Vive le mois de mai et Ă  bientĂŽt.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :