ZAN, restons zen!

En balade ce matin dans le bois de Château-Vert, sur ma commune de La Londe-les-Maures, je suis à nouveau tombé sur ce que j’appelle une ZAN, comprenez une zone à nettoyer. De retour sur place cet après-midi, avec de la bonne volonté, du matériel, et de la détermination pour débarrasser cet espace naturel des déchets plastiques, métalliques, et autres papiers de natures douteuses, abandonné là par des porcs. Il n’existe pas d’autres qualificatifs, encore que ce soit insultant pour le porc. Dans la foulée, destruction d’une cabane de chasse, également occupée par les jeunes qui viennent s’encanailler à l’abris des regards. Et comme on ne fait pas les choses à moitié chez Autonomie Jardin, j’en ai profité pour planter quelques dizaines de pousses de chêne vert.

COUP DE CŒUR (Janvier 2020)

Pour conclure ce 1er mois de 2020, un coup de cœur pour une initiative lilloise débutée en 2015, et qui est à l’origine d’un espace jardin écologique urbain. Ce type d’initiative est à encourager, je tenais donc à vous partager ce bel exemple d’action concrète qui améliore notre qualité de vie, et contribue à la protection de l’environnement. Et puis, en bonus, un mini documentaire de la série « BRUT », qui donne du baume au cœur, celui-ci retrace les impacts positifs sur l’environnement, des efforts environnementaux de la dernière décennie écoulée.

Déjà les perce-neiges dans le sud

A la faveur d’une saison hivernale particulièrement douce jusqu’à présent, les premiers perce-neiges commencent leur discrète floraison de manière un peu anticipé. D’ordinaire ces petites plantes bulbeuses démarrent à la mi-février dans le sud, et courant mars dans les régions septentrionales. Annonciatrice du prolongement des journées, et de la hausse progressive des températures, ce sont souvent parmi les premières à pointer le bout de leurs feuilles, d’où leur nom français de perce-neige.