Hydratez vos plantes de manière économe avec les oyas

Les Oyas sont des pots en céramique micro-poreuse que l’on enterre prés de ses plantations et que l’on remplit d’eau. Elles diffusent lentement dans le sol l’humidité nécessaire à la plante. En intérieur comme en extérieur, les Oyas de tailles adaptées peuvent se glisser dans toutes les cultures. Cette technique d’irrigation a vraisemblablement été utilisée sur tous les continents. Les traces les plus anciennes connues ont été relevées en Chine il y a 4 000 ans. On sait également que ces techniques ont été utilisées dans l’empire Romain. Plus récemment des restes de ces objets fabriqués à Aubagne ont été retrouvés en Corse. Ce dispositif, allié à un bon paillage du sol, permettra des économies d’eau considérables.

L’EAU, UNE RESSOURCE PRÉCIEUSE ET UN BIEN COMMUN

L’eau c’est la vie, sans elle rien n’est viable à long terme. La baisse des disponibilités de cette ressource commence à être très inquiétante, surtout après les épisodes de sécheresse et de chaleur de plus en plus marqués, et fréquents ces 10 dernières années. Les gens font de plus en plus attention, et sont surtout de plus en plus nombreux à vouloir avant tout faire baisser la note. Cependant, nous ne sommes pas toujours très bien veillant vis à vis de l’eau, que nous polluons beaucoup trop, et que beaucoup gaspillent. Au jardin, nous avons tendance à utiliser beaucoup trop d’eau, en cause notamment la culture des plantes en conditions hors-sol(pots, bacs, jardinières). En pleine terre, les mauvaises habitudes prises depuis des décennies, ne permettent pas de réaliser d’économie d’eau considérables. Heureusement, il y a de la bonne volonté, et j’aimerais ici partager quelques techniques, astuces, et méthodes pour vous aider à réduire vos arrosage, et votre consommation d’eau au jardin.

RESPECT ENVIRONNEMENTAL, OBSERVATION, ET SYNERGIE : L’arsenal d’un jardinier autonome

Jadis conditionné, et formé aux méthodes conventionnelles de jardinage classique parsemées de mythes horticoles sortis tout droit des fables, j’ai longtemps été convaincu, à tort, que du bon matériel faisait d’efficaces jardiniers. Mais quelle erreur !