Escargots et limaces ; Gestion du « problème » en permaculture

Les gastéropodes(limaces, loches, escargots…)sont des animaux très actifs à l’automne, à la faveur des pluies, de journées plus fraîches, et d’une atmosphère plus humide. Ils posent plus de problèmes au printemps, période traditionnelle de la plus part des semis, lors de laquelle ils trouvent des conditions météo favorables, similaires à l’automne. Ces animaux peuvent vivre plusieurs années, et se reproduisent beaucoup, la plus part sont hermaphrodites, et peuvent donc se reproduire seuls. D’une résilience impressionnante, certains peuvent rester plusieurs mois en « repos », attendant une météo favorable à leurs petits raids nocturnes au potager, ou dans les massifs du jardin. Malgré les dégâts occasionnés, ces êtres gluants ont aussi un rôle important pour l’environnement, et sont indispensables à un écosystème sain, complet dans sa diversité.

PAILLAGE; Adaptez sa composition à votre sol

Lorsque l’on parle de paillage, on pense logiquement de suite à la paille. Pourtant un paillage peut varier dans sa composition, ne pas contenir de paille, et peut même être minéral. Les termes de paillis, et mulch, compliquent un peu la compréhension du principe de paillage. Je reviens ici sur les différents types de paillages courants, et vous indique comment bien choisir la composition du votre, en fonction de vos cultures, et du type de sol cultivé. Tous les fondamentaux pour pailler efficacement.

LE PAILLAGE PERMANENT ; Une base en permaculture

Lorsque l’on veut démarrer une production potagère en permaculture, l’une des règles élémentaires, est de préserver au maximum la vie présente dans le sol. Les insectes, vers de terre, et autres organismes fongiques(champignons), ou micro-organismes tels que bactéries, nématodes, et amibes sont à l’œuvre en permanence dans un sol en bonne santé. Ils maintiennent le terrain fertile, bien structuré, et surtout décompacté. Préserver la terre est donc un objectif, doublé d’un impératif qui commence par un paillage efficace. Autonomie Jardin fait le point sur cette méthode de plus en plus plébiscitée.