Réagissons pour la préservation des abeilles

Alors que les regards du monde entier sont rivés avec inquiétude sur l’évolution de la pandémie de Coronavirus, les lobbys de l’industrie agrochimique, eux, continuent leurs assauts pour sécuriser leurs milliards au détriment des abeilles et de la nature ! Le géant agrochimique Dow/Corteva récemment saisi la cour administrative d’appel de Marseille pour obtenir l’annulation de l’interdiction de deux insecticides à base de sulfoxaflor, une substance chimique aux effets dévastateurs sur les colonies d’abeilles.

INSECTE RAVAGEUR

Les Mineuses – Ces larves de différentes petites mouches, communément appelées mineuses, creusent de minuscules galerie dans les jeunes feuilles. Ces dernières se boursoufflent, et se déforment. Si la mineuse n’est pas fatale aux différents végétaux hôtes, celle-ci impacte néanmoins sur l’aspect esthétique général de la plante, mais provoque aussi un moindre développement car les feuilles impactées photosynthétisent moins bien la lumière du soleil.

CLIMAT ET BIODIVERSITÉ ; L’ENJEU DE LA PRÉSERVATION DES TOURBIÈRES

Les tourbières sont des zones naturelles humides sensibles, la vie sauvage y est particulièrement abondante. La tourbe est une matière première qui reste très utilisée en horticulture, car elle entre dans la composition de nombreux types de substrats et terreaux commerciaux. Jadis surexploitée, notamment comme combustible de chauffage, la tourbe est prélevée bien plus vite qu ‘elle ne se forme. L’assèchement des tourbières par drainage afin de rendre les terres cultivables, ou constructibles, est aujourd’hui la principale menace qui pèse sur ces écosystèmes.