Prévenir et soigner la chlorose des végétaux

Le terme chlorose vient du grec chloros, qui signifie jaune vert. C’ est une maladie physiologique des plantes qui se manifeste par une décoloration des feuilles. Cette décoloration est due à des problèmes de production de chlorophylle, en relation avec une carence en éléments nutritifs. Certaines espèces sont plus sensibles à la chlorose, comme les rosiers, la vigne, les plantes de terre de bruyère comme les hortensias, mais aussi de nombreux fruitiers, tels que poiriers, cognassiers, groseilliers, et tous les agrumes. Autonomie Jardin vous donne tous les bons conseils pour prévenir, ou le cas échéant soigner cette maladie fréquente, notamment dans le cadre de cultures hors-sol (pots, bacs, jardinières…).

LE BOTRYTIS; Une maladie fongique fréquente

Le botrytis est un champignon ascomycète de la famille des sclerotiniacées. L’espèce la plus couramment rencontrée par les jardiniers et les maraîchers est Botrytis cinerea, également nommée « pourriture grise ». Les vignerons, qui maîtrisent son développement afin d’élaborer des vins liquoreux, lui préfèrent le qualificatif de « pourriture noble ». Comme tous les parasites fongiques, la lutte passera avant tout par des actions préventives. Vous découvrirez ici quelques bons conseils pour éviter la propagation de cet organisme sur vos cultures.

LA PUNAISE DU CHOU : Savoir la gérer

Sur les culture de choux, on entend surtout parler de la fameuse pyrale, une chenille défoliatrice. Il existe pourtant d’autres plaies inhérentes à ce légume-feuille, l’une d’elle, la punaise du chou, peut faire de gros dégâts, dès lors que sa présence vire à l’invasion. Pourquoi apparaît-elle, et comment limiter la casse ? Autonomie Jardin vous livre les secrets de cet insecte flashy, à l’odeur peu sympathique !