LES JEUNES AU CHEVET DE LA PLANÈTE : Nous sauveront-ils de nous-même ?

Armés de l’énergie de leur jeunesse, de pancartes, de slogans, et d’une détermination qui semble inébranlable, des millions d’ados, et de jeunes adultes ont pris fait et cause de la santé de notre planète. Sous l’impulsion de la très médiatisée Greta Thunberg, la jeunesse demande des comptes, elle s’interroge légitimement sur son avenir, et refuse de vivre sur une planète épave, grise, et polluée. Le sujet épineux du réchauffement global à fini par sortir l’écologie de son clivage politique, et nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre l’urgence. La presse, particulièrement anxiogène à ce sujet ces derniers temps, ne brandit-elle pas l’épouvantail de l’apocalypse un peu trop tard ? Quoi qu’il en soit, les jeunes ont pris le sujet en main, mais tiendront-ils sur le long terme ? Sont-ils bien conscient du changement profond qu’implique un monde propre, et plus juste ? Sont-ils vraiment prêts à porter ce changement qui les impactera aussi ? Sauront-ils nous sauver de nous même ? La route est encore longue !

LA PUNAISE DU CHOU : Savoir la gérer

Sur les culture de choux, on entend surtout parler de la fameuse pyrale, une chenille défoliatrice. Il existe pourtant d’autres plaies inhérentes à ce légume-feuille, l’une d’elle, la punaise du chou, peut faire de gros dégâts, dès lors que sa présence vire à l’invasion. Pourquoi apparaît-elle, et comment limiter la casse ? Autonomie Jardin vous livre les secrets de cet insecte flashy, à l’odeur peu sympathique !

Votre jardin 100% naturel : Commencez dès cet automne

Les termes permaculture, jardinage bio, ou écologique, gagne de plus en plus de terrain, bien qu’il semble encore inconcevable pour beaucoup de jardiniers amateurs, trop habitués aux méthodes conventionnelles. Toutefois, certains jardiniers, soucieux de l’environnement, se sont donnés pour objectif de ne faire qu’avec la nature, et ont banni tous produits chimiques, et méthodes néfastes à celle-ci. Peu reviendraient en arrière tant les résultats sont concluants. Mais pour y parvenir, le choix des végétaux adaptés, la régénération du sol, l’adoption de nouvelles habitudes, et une observation constante de l’environnement sont indispensables. La patience est également de mise, car la première année de transition est souvent compliquée, et peu productive. Une bonne raison supplémentaire pour prendre les devants, et débuter dès l’automne.