COUP DE CŒUR (Janvier 2020)

Pour conclure ce 1er mois de 2020, un coup de cœur pour une initiative lilloise débutée en 2015, et qui est à l’origine d’un espace jardin écologique urbain. Ce type d’initiative est à encourager, je tenais donc à vous partager ce bel exemple d’action concrète qui améliore notre qualité de vie, et contribue à la protection de l’environnement.
Et puis, en bonus, un mini documentaire de la série « BRUT », qui donne du baume au cœur, celui-ci retrace les impacts positifs sur l’environnement, des efforts environnementaux de la dernière décennie écoulée.

LES MYCORHIZES ALLIÉES DU SYSTÈME RACINAIRE VÉGÉTAL

Les mycorhizes sont des organismes fongiques, entretenant une symbiose ancestrale entre les racines et certains champignons du sol, elles sont anciennes de 450 millions d’années. Des spores fossilisés, récemment mises à jour, démontrent leur implication dans la colonisation du milieu terrestre par les plantes. Les végétaux se sont alliés avec des partenaires, les champignons, pour les aider à s’adapter à un nouvel écosystème, le sol. Dans la cadre d’un jardin en culture biologique, comme en permaculture, la compréhension du fonctionnement et du rôle important de ces organismes dans le développement des plantes est donc très importante.
Explications.

JARDINS ET PARCS EXCEPTIONNELS

Les salins de Hyères – Préparez vos jumelles et vos « sal’hyères », je vous emmène aujourd’hui en ballade dans les marais salants hyèrois. Désaffectés depuis 1995, les salins sont aujourd’hui un espace naturel protégé, où la nature a repris ses droits malgré la bruyante activité humaine, notamment touristique, qui cerne ce sanctuaire bien connu des ornithologues pour les nombreuses espèces d’oiseaux, certains rares en France, qui y vivent. Une flore unique, et exceptionnelle peuple également cet environnement salé, pourtant d’ordinaire hostile à beaucoup de végétaux.