Plante d’intérieur, une appellation qui sonne faux!

Dans notre passion pour la beauté naturelle des plantes, nous voulons bien légitimement apporter un peu de verdure, et d’exotisme dans nos intérieurs. Peut-être que cela nous rappelle nos forêts originelles, ou plus simplement le coté si apaisant d’une plante qui se développe discrètement, puis se couvre de fleurs, et qui nous font souvent voyager sans même quitter notre salon….

Les nuisibles :Toute leur utilité au jardin

Escargots, limaces, pucerons, oiseaux, et volatiles en tous genres tels que guêpes, frelons, moustiques, mais aussi larves et chenilles diverses et variées ont une triste réputation aux yeux du jardinier courant. Pourtant, cette faune à toute sa place dans l’écosystème local, et malgré quelques dégâts collatéraux occasionnés sur nos cultures, nous oublions un peu trop vite que l’addition serait bien plus dramatique en leur absence.

LE PAILLAGE PERMANENT ; Une base en permaculture

Lorsque l’on veut démarrer une production potagère en permaculture, l’une des règles élémentaires, est de préserver au maximum la vie présente dans le sol. Les insectes, vers de terre, et autres organismes fongiques(champignons), ou micro-organismes tels que bactéries, nématodes, et amibes sont à l’œuvre en permanence dans un sol en bonne santé. Ils maintiennent le terrain fertile, bien structuré, et surtout décompacté. Préserver la terre est donc un objectif, doublé d’un impératif qui commence par un paillage efficace. Autonomie Jardin fait le point sur cette méthode de plus en plus plébiscitée.