PLANTE INSOLITE (nouvelle rubrique)

Cette année je vous propose une nouvelle rubrique destinée à vous faire découvrir les curiosités botaniques de notre planète. Je pense en effet que l’amour et le respect de la nature passeront davantage par l’émerveillement que par des articles militants sur l’écologie et l’environnement. Ce type d’articles sera donc désormais plus ponctuel, mais que les purs et durs se rassurent, Autonomie Jardin continue activement la lutte pour que cessent les pratiques écocides, et les abus de l’homme sur l’environnement.
Je souhaite par le biais de cette nouvelle série vous révéler l’existence des végétaux les plus fascinants, des plantes incroyables qui m’inspirent le respect, forcent mon admiration, ont éveillé ma passion, et continuent de me surprendre.

Plante sauvage

Il existe à l’état sauvage un souci aux fleurs certes plus petites que sur le souci cultivé, mais dont le nombre important, et la durée prolongée de sa floraison présente un intérêt esthétique tout aussi sympathique que celui de son homologue des jardins. De plus, les fleurs du souci des champs peuvent être consommées, notamment en infusion, et possèdent de nombreuses indications thérapeutiques. Souvent considérée à tort comme une mauvaise herbe, cette plante joue pourtant un rôle important au niveau de la biologie du sol. Pour débuter cette nouvelle année en bonne santé, et en pleine forme, considérons ensemble les soucis sous un autre angle.

COUP DE COEUR

Reconstituer une forêt primaire en Europe:
La nouvelle circule depuis quelques temps sur la toile, le botaniste Francis Hallé lance un projet de longue haleine afin de rendre au vieux continent un coin de forêt digne de ce nom, sauvage, et préservé. L’initiative est accueillie avec enthousiasme par la communauté européenne, et est chaleureusement soutenue par plusieurs associations environnementales.
Reste à savoir où implanter cette écrin de biodiversité, dont nos descendants pourront bénéficier dans environ….600 ans.