ENVIRONNEMENT

Suite à l’article « Triste vidéo en forêt », j’ai eu de nombreuses réactions qui m’ont donné à réfléchir sur la façon dont je pourrais aider à sensibiliser le public sur la question environnementale. Vous êtes nombreux à avoir exprimé votre indignation face à de telles incivilités, et beaucoup d’entre vous ont avancé quelques suggestions intéressantes. Une chose revient unanimement de tous vos commentaires, le respect de la nature passera par l’éducation et la sensibilisation des plus jeunes. Il n’est pas toujours évident, même si il existe du bon sens, de savoir quel comportement adopter dans un milieu naturel qui nous est devenu si peu familier, voire hostile pour certaines personnes citadines.
Cet article a donc pour but de vous rappeler les bonnes pratiques en espace naturel, afin d’aider la forêt à respirer, et exprimer toute sa beauté.

ENVIRONNEMENT

BAS LES MASQUES ! – Non content de s’approprier le rôle de sauveur de l’environnement, le gouvernement Macron nous impose le port du masque en lieux clos, mesure qui s’accompagne sans surprise de la floraison estivale bleue-blanche d’une nouvelle espèce invasive, le Mascus immondis détritus.
Cette nouvelle envahissante est semée par des gens qui ne comprennent pas qu’il est inutile de préserver sa santé si on détruit l’environnement par ailleurs.
Retour sur une mesure sanitaire qui dit merde à la planète, et sabote les efforts accomplis pour la diminution des pollutions au plastique.

LA CONSOMMATION DURABLE LE DEFI D’ECOSCIENCE PROVENCE

Ecoscience Provence, une association à caractère scientifique pour la préservation de l’environnement, présentait une conférence le 23 octobre 2019 à La Londe-les-Maures. Le thème de cette présentation était la consommation durable. Les projets développés par l’association visent à encourager la consommation locale et de saison, réduire les déchets et préserver les ressources. Mr Mikaël SCHNEIDER, Directeur d’Ecoscience Provence, a présenté les missions et projets de sa structure associative, non sans avoir préalablement dressé un bref bilan des conséquences du mode « intensif » de consommation actuel. Autonomie Jardin était présent pour recueillir les propos des intervenants, et souhaite vous transmettre un petit compte rendu de cette intervention instructive, et porteuse d’espoirs pour une consommation moindre, mais plus qualitative, et respectueuse de l’environnement.