Organisation d’un espace permacultivé;

Le design regroupe des principes et des techniques d’aménagement et de culture, qui peuvent êtres ancestraux ou novateurs, dans un concept global. Il vise à faire de son lieu de vie un écosystème harmonieux, productif, autonome, respectueux de la nature et de la biodiversité. Autonomie Jardin vous offre quelques bases solides pour bien débuter

LA ROTATION DES CULTURES ; Pas toujours indispensable

Le principe d’assolement est indispensable aux monocultures à grande échelle, mais également dans un potager conventionnel. L’application des principes de la permaculture permettent globalement de s’affranchir de cette pratique un peu contraignante sur le plan de l’organisation des cultures. Dans quels cas vaut-il mieux organiser une rotation, ou au contraire s’en passer ?
Voici quelques éléments de réponse pour y voir plus clair dans ce casse-tête.

HUGELKULTUR : La butte autofertile

Conceptualisée initialement par Sepp Holzer, permaculteur Autrichien, cette méthode de butte de culture autofertile est devenue progressivement, à tort, l’un des symboles de la permaculture. La technique a en effet été adoptée par beaucoup de permaculteurs, qui en l’adaptant à leurs besoins, et à leurs types de sols respectifs, ont donnés lieu à de nombreuses variantes , dans leurs formes, mais également dans leurs compositions. Le point commun à toutes, est une base de bois, troncs et bûches en décomposition, éléments essentiels à ce type de buttes. Autonomie Jardin vous explique comment réaliser vous même ces supports de cultures, leurs fonctionnements, mais également dans quels cas il vaut mieux, raisonnablement, y renoncer.