Plante sauvage

Il existe à l’état sauvage un souci aux fleurs certes plus petites que sur le souci cultivé, mais dont le nombre important, et la durée prolongée de sa floraison présente un intérêt esthétique tout aussi sympathique que celui de son homologue des jardins. De plus, les fleurs du souci des champs peuvent être consommées, notamment en infusion, et possèdent de nombreuses indications thérapeutiques. Souvent considérée à tort comme une mauvaise herbe, cette plante joue pourtant un rôle important au niveau de la biologie du sol. Pour débuter cette nouvelle année en bonne santé, et en pleine forme, considérons ensemble les soucis sous un autre angle.

Plante médicinale

Le thé des jardins, aussi appelé thé de Moldavie, ou dracocephalum en latin, est une plante qui appartient à la grande famille des sauges. On la cultive en annuelle, car elle ne survit pas à l’hiver, même doux. Les intérêts de cette lamiacée sont nombreux. Elle attire au jardin les pollinisateurs grâce à ses superbes fleurs violines qui apparaissent en été. Les feuilles et les fleurs peuvent être consommées en infusion, dont le goût citronné est assez proche de celui de la verveine citronnelle. Ses vertus médicinales sont également intéressantes à découvrir, notamment ses propriétés digestives, antiseptiques et immunostimulantes.

Plante médicinale

Le basilic sacré est une plante aromatique proche du basilic, c’est une espèce cultivée notamment en Thaïlande. Cette plante aromatique et médicinale pousse à l’état sauvage dans les forêts indiennes. On retrouve le Tulsi sous de nombreuses appellations : Basilic sacré, Herbe sacrée ou encore Reine des herbes.
Cultivé comme une annuelle, il peut atteindre un mètre de hauteur en pleine terre. Il apportera son parfum original de cannelle et de clou de girofle à votre cuisine. Le basilic sacré est également délicieux en infusion.