Plante sauvage

Il existe à l’état sauvage un souci aux fleurs certes plus petites que sur le souci cultivé, mais dont le nombre important, et la durée prolongée de sa floraison présente un intérêt esthétique tout aussi sympathique que celui de son homologue des jardins. De plus, les fleurs du souci des champs peuvent être consommées, notamment en infusion, et possèdent de nombreuses indications thérapeutiques. Souvent considérée à tort comme une mauvaise herbe, cette plante joue pourtant un rôle important au niveau de la biologie du sol. Pour débuter cette nouvelle année en bonne santé, et en pleine forme, considérons ensemble les soucis sous un autre angle.